A la Une

Une plaque tectonique est en train de disparaître sous l’Oregon aux Etats-Unis d’Amérique

Image numérique du détroit de Juan de Fuca, qui forme la frontière internationale entre les États-Unis d’Amérique et le Canada / Dorling Kindersley / Gettyimages.ru

Ils ont analysé le comportement de la plaque de Juan de Fuca, aux États-Unis d’Amérique, qui disparaît au-dessous de l’Amérique du Nord.

Des scientifiques de l’Université de Californie à Berkeley (États-Unis d’Amérique) enquêtent sur la «mort» de la plaque tectonique Juan de Fuca, issue de la plaque de Farallón, qui glisse sous la plaque nord-américaine depuis des dizaines de millions d’années.

L’un des domaines sur lequel William Hawley et Richard Allen ont concentré leur attention est situé en dessous de l’état de l’Oregon, où une partie semble manquer. En fait, cela pourrait être une déchirure qui divise la plaque sur au moins 150 kilomètres de profondeur. Cette caractéristique, expliquent-ils, « non seulement provoque le volcanisme en Amérique du Nord, mais provoque également la déformation des sections encore non déduites de la plaque océanique en mer ».

« Cette déchirure peut éventuellement provoquer la fragmentation de la plaque et ce qui reste des petites pièces rejoindra d’autres plaques proches », ont poursuivi les spécialistes.

Ensuite, ils ont utilisé les informations de 217 séismes et de plus de 30 000 ondes sismiques, avec lesquelles ils ont créé une image 3D détaillée de la zone de subduction de Cascadia, une faille de la côte pacifique. Ils ont ainsi identifié les parties du rocher qui avaient appartenu à la plaque de Juan de Fuca.

C’est à partir de cette procédure que, sur 150 kilomètres de profondeur, ils ont trouvé la déchirure, qui coïncide avec une zone de faiblesse à la surface de la plaque. Grâce à cette procédure, les chercheurs ont suggéré que le mouvement de la plaque lors de l’enfoncement, qui peut se déformer et se plier, provoque le détachement et la séparation de ses parties, ce qui a entraîné le décalage susmentionné.

Cependant, ils ont noté que davantage de preuves sont encore nécessaires pour confirmer le fonctionnement de la plaque, bien que les hypothèses le lient à l’activité sismique dans le sud de l’Oregon et au nord de la Californie, ainsi qu’à des modèles inhabituels de volcanisme dans les hautes plaines de laves (High Lava Plains) du sud de l’Oregon.

« Nous assistons à la mort d’une plaque océanique », a conclu Hawley.

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos amis!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :