A la Une

Israël attaque Quneitra de la Syrie avec des missiles – Rapport

© Photo: Twitter/ Aldin Abazović

Les frappes interviennent après que Damas eut déclaré mercredi dernier qu’Israël avait frappé une base de l’armée syrienne à Tel Al-Hara, dans les hauteurs du Golan, et à Quneitra.

Un missile israélien a frappé la province occidentale de Quneitra en Syrie, près des hauteurs du Golan, ont rapporté jeudi les médias syriens. Le village de Tal Braiqa était la cible des frappes, selon SANA.

Il n’y a pas d’informations officielles sur les victimes pour le moment.

Les Forces de défense israéliennes ont précédemment admis avoir effectué « des centaines » de frappes aériennes contre la Syrie ces dernières années, soulignant toutefois que ces attaques visaient à contrecarrer une présence iranienne présumée dans le pays.

Damas a condamné les attaques, tandis que Téhéran a souligné que sa présence en Syrie se limitait à une assistance visant à aider la République arabe à éliminer les groupes terroristes, notamment Daesh, Al-Qaïda* et d’autres.

Israël a occupé les hauteurs du Golan lors de la guerre des Six jours de 1967 et l’a annexé officiellement en 1981; Cependant, cette décision n’a pas été reconnue par la majorité des pays du monde. Le statut du territoire est considéré comme le principal sujet de discorde dans les relations entre les deux États.

*Daesh, également connu sous le nom de EI, IS, ISIL, l’État islamique ou ISIS, ainsi qu’Al-Qaïda sont des groupes terroristes interdits en Russie

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Un missile israélien s’abat sur une région proche du Golan

Les tir de missiles par le système de défense antiaérien de la Syrie ont illuminé le ciel de Damas, le 14 avril 2018. ©AP

Israël a frappé une région dans la province syrienne de Quneitra.

Selon l’agence de presse officielle syrienne SANA, l’armée israélienne a tiré, le jeudi 1er août, un missile sur le village de Tal Bariqa, dans l’est de la province de Quneitra.

« L’attaque n’a fait aucune victime à déplorer, mais elle a laissé des dommages matériels », a rapporté SANA.

Le village ciblé est tout près du Golan occupé. Personne ne sait pour le moment si le missile était de type air-sol ou sol-sol.

Le 30 juin, des tirs de missiles israéliens contre Homs et la banlieue de Damas ont fait quatre morts, dont un enfant. SANA a rapporté que plusieurs personnes avaient également été blessées dans les raids aériens israéliens.

Mais le système de défense antiaérienne de la Syrie a réussi à intercepter et à détruire la plupart des missiles.

La Russie a annoncé, dans un communiqué publié début juillet 2019, qu’elle était sérieusement préoccupée par les agressions militaires israéliennes contre la Syrie.

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que Moscou estimait que ces attaques pourraient constituer une menace pour la stabilité régionale.

La province syrienne de Quneitra comprend les hauteurs du Golan, dont la plupart ont été occupées et annexées par Israël, en dépit du tollé international suscité contre le régime de Tel-Aviv.

Source: Press TV

Missiles de haute précision et drones de la Résistance: les deux plaies d’Israël

Les missiles du Jihad islamique de la Palestine, dévoilés en février 2019. (Archives)

Depuis une décennie, Israël a mené des attaques préméditées dans la bande de Gaza pour détourner l’opinion internationale des crises à l’intérieur des territoires occupés. Désormais, la donne a changé en faveur du Hamas qui a pris l’initiative de se doter d’armements de haut de gamme et riposter plus vigoureusement que jamais à l’armée israélienne. La balle est donc dans le camp du Hamas et un vent de panique secoue les milieux politiques et médiatiques israéliens : la Résistance palestinienne détient des missiles de haute précision et des aéronefs de combat qui en font trembler plus d’un. 

Le journal Maariv fait état des inquiétudes des responsables israéliens quant aux progrès remarquables des groupes de la Résistance palestiniens sur le plan défensif.

Le quotidien israélien évoque les deux derniers affrontements à Gaza entre l’armée israélienne et les groupes de la Résistance, le Hamas entre autres, en novembre 2018 et en avril 2019, lors desquels les combattants palestiniens se sont servis de missiles de haute précision.

Désormais, les hommes politiques et les hauts commandants de l’armée israélienne s’inquiètent déjà de l’issue indécise d’une autre guerre éventuelle dans la bande de Gaza.

Les caractéristiques des missiles de haute précision de la Résistance

Pour légitimer l’inquiétude des autorités de Tel-Aviv, Maariv évoque les deux caractéristiques principales des missiles dont dispose la Résistance palestinienne : leur haute précision et leur faible marge d’erreur. Ces missiles sont capables de frapper leurs cibles avec une grande précision.

Des missiles d’une puissance de destruction énorme

Concernant la puissance de destruction des missiles de la Résistance palestinienne, l’analyste de Maariv écrit : « Lors des deux derniers heurts entre l’armée israélienne et les combattants palestiniens, les missiles tirés par la Résistance ont quasiment détruit les bâtiments visés, en plein cœur d’Israël. L’impact des missiles de la Résistance n’était pas aussi considérable naguère. »

Aéronefs de combat de la Résistance

Les aéronefs de combat de la Résistance sont une autre source d’inquiétude pour Israël et il est probable que les Palestiniens s’en servent lors de leur prochaine guerre contre Israël.

Le quotidien israélien souligne le trait saillant qui les distingue des drones et des missiles de haute précision : premièrement, ces aéronefs, grâce à leurs systèmes intelligents, sont capables d’échapper à la surveillance de la DCA israélienne et de frapper les positions de l’armée israélienne. Un tel système peut surprendre les militaires israéliens et leur infliger des dégâts considérables.

En effet, ces petits aéronefs qui ressemblent à un ballon de volley-ball ne peuvent être interceptés par aucun radar ou système d’interception. Même s’ils sont identifiés par des radars, il n’y a pour le moment aucun système susceptible de les intercepter.

L’armée israélienne dispose de trois systèmes de Défense aérienne, le système Arrow-3 doté de missiles de courte portée, le système Fronde de David équipé de missiles de longue portée et le système antimissile Dôme de fer. Conçue pour intercepter les drones et les missiles de courte portée, la « pièce maîtresse » de la DCA israélienne est incapable d’identifier et de détruire les nouveaux aéronefs de la Résistance.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :