A la Une

Justice tronquée et manipulée – Le FBI refuse de fournir des preuves exculpatoires à propos de Butina Partie intégrante de la pratique «cultivée» de l’agence

© AP Photo /

Un informateur du FBI chargé d’espionner la ressortissante russe Maria Butina a changé d’idée la semaine dernière, parlant à l’avocat de Butina à propos de l’espionnage et qu’il avait dit au FBI que Butina n’était pas un agent russe. Cependant, le bureau n’a jamais fourni ces preuves lors du procès, ce qu’il était légalement obligé de faire.

Patrick Byrne, PDG d’Overstock.com, a déclaré à l’avocat Robert Driscoll, qui avait représenté la ressortissante russe âgée de 30 ans lors de son procès l’hiver dernier pour avoir omis de s’enregistrer avec le gouvernement des États-Unis d’Amérique en tant qu’agent étranger, qu’il avait été chargé par le FBI de nouer une relation amoureuse avec Butina. Cependant, au cours de son espionnage sur elle, il a décidé qu’elle n’avait rien de suspect, un jugement qu’il a transmis à ses agents du FBI.

Driscoll affirme n’avoir jamais reçu ces preuves et a écrit une lettre de protestation à des gros guignols du ministère de la Justice des États-Unis d’Amérique la semaine dernière, alléguant une faute professionnelle.

Driscoll a écrit que Byrne lui avait dit que «certains des détails qu’il avait fournis au gouvernement à propos de Maria étaient à décharge – c’est-à-dire qu’il avait signalé au gouvernement que le comportement de Maria et ses interactions avec lui étaient incompatibles avec le fait qu’elle était un agent étranger et plus vraisemblablement une idéaliste et une activiste de la paix appropriée à son âge.»

Driscoll a protesté auprès de l’inspecteur général du ministère de la Justice, Michael Horowitz, et du procureur des Etats-Unis d’Amérique John Durham, affirmant que les procureurs fédéraux avaient «nié l’existence de tels documents de Brady». Selon la décision de la Cour suprême des États-Unis d’Amérique du jugement dans l’affaire Brady v. Maryland, les procureurs sont légalement obligés fournir à la défense des preuves favorables au défendeur.

Butina a ensuite été condamné après avoir plaidé coupable de complot dans le cadre d’un accord de plaidoyer et restera en prison jusqu’en octobre, date à laquelle elle sera renvoyée en Russie. Le gouvernement russe a maintenu son innocence et protesté contre les conditions de sa détention et de son procès.

Colleen Rowley, un ancien agent spécial du FBI qui a été nommé personnalité de l’année par le magazine Time, ainsi que deux autres lanceurs d’alerte, a déclaré à Radio Sputnik Loud and Clear mercredi, que cacher des preuves disculpatoires était une pratique aussi ancienne que le FBI.  

Rowley a déclaré que le FBI avait « cultivé certaines pratiques » depuis qu’il était dirigé par J. Edgar Hoover, décédé en 1972, « qui ont conduit à des débâcles qui sont devenues publiques », telles que son utilisation du chef de la mafia Whitey Bulger en tant qu’informateur contre une famille de criminels rivaux aux dépens du bureau qui néglige largement les opérations criminelles de Bulger.

« En théorie, vous ne voulez pas d’un informateur plus capable de contraindre quelqu’un à commettre un crime », a déclaré Rowley aux hôtes Brian Becker et John Kiriakou. «Cette affaire a une petite touche de cela», a-t-elle dit, car Bryne avait 57 ans et Butina dans sa vingtaine. «Et en utilisant le sexe, bien sûr, ce gars-là n’a pas seulement développé la relation, on lui a dit d’instituer une relation sexuelle romantique. Donc beaucoup de gens diraient que cela va dominer la volonté, et vous pouvez obtenir – vous savez, une personne puissante peut en quelque sorte entraîner les gens à dire des choses, etc.»

L’ironie est que tout au long du procès de Butina, c’est elle qui a été calomniée par les médias et l’accusation comme un pot de miel qui a été échangé des relations sexuelles pour des relations politiques, alors que c’est Byrne, à la demande du FBI, qui a en fait initié la relation avec elle dans le but d’obtenir des informations utiles.

«L’autre pratique qui remonte à Hoover est que le FBI n’a jamais été obligé d’avoir un enregistrement sur bande magnétique ou une preuve vidéo – même des aveux. Et c’est formidable pour un procureur zélé et pour l’enquête car, dans ce cas, cette informatrice qui a dit au FBI: ‘Oh, vous savez quoi, elle n’est pas vraiment une espionne, elle est juste une étudiante diplômée qui cherche – vous savez, elle essaie faire pression pour les droits des armes à feu ou autre chose, ‘quoi qu’il leur dise, nous ne savons même pas si cela a été transférée sous forme écrite.»

« C’est possible, si vous aviez un agent avec une certaine intégrité, ils l’auraient inclus dans leur rapport. Mais c’est aussi possible, parce que rien n’est enregistré sur bande magnétique et qu’il n’y a aucune responsabilité. En réalité, il n’y a aucun moyen de le prouver, qu’un agent n’écrira pas les choses de manière à aider la poursuite. Et si quelque chose est disculpatoire – par exemple dans une interview – vous savez quoi? Cela pourrait ne pas entrer dans la transcription écrite que l’agent ferait. »

Rowley a déclaré que même avec le «matériel Brady», le FBI arguera souvent qu’il «a une découverte moins large que la plupart des autorités judiciaires des États, car dans le système fédéral, il doit être pertinent. Alors, souvent, ils diront que la manière dont une affaire a été initiée n’est pas pertinente par rapport à ce que nous sommes capables de prouver et d’obtenir par la suite.»

«Ils interprètent leur responsabilité de fournir du matériel à Brady… de la manière la plus étroite possible et, à moins que l’autre partie ne le découvre, personne n’est le plus sage», a déclaré Rowley.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Trackback / Pingback

  1. Justice tronquée et manipulée – Le FBI refuse de fournir des preuves exculpatoires à propos de Buti na Partie intégrante de la pratique «cultivée» de l’agence | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :