A la Une

Maduro répond à Trump: « Nous sommes prêts pour une bataille s’ils veulent une quarantaine contre le Venezuela »

Le président vénézuélien a déclaré que son pays allait dénoncer cette menace du président des Etats-Unis d’Amérique au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, à Caracas, le 25 juillet 2019 / Palais de Miraflores / Reuters

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a dénoncé vendredi la « menace illégale et criminelle » du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump d’imposer un blocus ou une quarantaine à la République bolivarienne.

« Préparés pour une bataille s’ils veulent une quarantaine contre le Venezuela, tous préparés, mais personne n’est bloqué par le Venezuela et moins qu’une quarantaine », a déclaré le chef de l’Etat vénézuélien dans le cadre d’un événement dans l’Etat de La Guaira.

Le président vénézuélien a répété que « tout le Venezuela, réuni dans une union civilo-militaire, répudie et rejette les déclarations de Donald Trump sur une quarantaine présumée, sur un prétendu blocus ». « À l’impérialisme impérial, je dis cela: ils ne pourront pas avec le Venezuela! », a assuré Maduro.

Prensa Presidencial @PresidencialVen

| Pdte. @NicolasMaduro “Los mares de Venezuela serán libres, soberanos e independientes y los navegaremos como nosotros mismos decidamos”

Dans ces circonstances, le président vénézuélien a affirmé que son pays allait dénoncer cette menace du président des Etats-Unis d’Amérique au Conseil de sécurité des Nations Unies. En fait, le 2 août, l’ambassadeur de Caracas aux Nations Unies, Samuel Moncada, a déclaré que « toute menace et toute action des Etats-Unis d’Amérique contre le Venezuela est illégale et offre un potentiel catastrophique contre la population civile ».

Ce jeudi, le président américain Donald Trump a déclaré qu’il pourrait ordonner un blocus ou une quarantaine au Venezuela. Après que les journalistes à la Maison Blanche lui aient demandé s’il envisageait cette possibilité pour le pays sud-américain, il a répondu affirmativement.

« Envisagez-vous un blocus ou une quarantaine au Venezuela? », lui a-t-on demandé, à quoi il a répondu: « Oui, je le considère. »

Ces déclarations ont eu lieu le même jour que les Forces armées nationales bolivariennes (FANB) ont dénoncé une nouvelle violation de son espace aérien par un avion des Etats-Unis d’Amérique. Cette incursion porterait le numéro 97 jusqu’à présent cette année, comme l’a déclaré le commandement opérationnel stratégique (Ceofanb).

Plus d’informations, sous peu.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :