A la Une

Zoom Afrique du 5 août 2019

Dans ce numéro de Zoom Afrique :

L’actualité en Afrique :

Une usine implantée au Gabon promet de fabriquer des médicaments d’ici octobre !

Les liens entre la Namibie et le Zimbabwe s’améliorent, selon un ministre namibien ;

L’Éthiopie affirme avoir planté 353 millions d’arbres en une journée.

Les analyses de la rédaction :

Bénin/Inde : un rapprochement qui ne plaît pas :

La visite du président indien au Bénin s’est poursuivie ce lundi 29 juillet au Bénin. Après les honneurs de la présidence de la République dans la matinée et une prise de parole dans l’après-midi à la tribune de l’Assemblée nationale, Ram Nath Kovind quitte Cotonou ce mardi pour la Gambie, après avoir rencontré la communauté indienne au Bénin.

En matière commerciale, l’Inde supplante au Bénin et les accords signés semblent vouloir faire progresser la courbe. De nouveaux produits sont homologués et ils bénéficieront toujours d’un droit de douane faible.

Depuis lundi, le Bénin est éligible pour les visas en ligne. Une formalité plus simple pour les hommes d’affaires béninois obligés par le passé de se rendre à Abuja.

Patrice Talon a obtenu aussi de l’argent frais, 100 millions de dollars pour ses projets prioritaires. Une annonce très bien accueillie par le chef de l’État béninois.

« Je voudrais vous rassurer que ces 100 millions de dollars nous serviront utilement dans les moindres détails. Merci également pour la possibilité pour nous Béninois désormais d’aller en Inde en prenant leur visa en ligne. C’est formidable, l’Inde est une destination quotidienne pour nos opérateurs économiques. »

Après un entretien en tête à tête, le président indien et son homologue béninois Patrice Talon ont convenu de plusieurs accords dont ceux portant sur l’exemption de visa, la sécurité maritime et une coopération sur la télémédecine et la télé-éducation.

Parmi les chapitres évoqués dans le cadre des accords bilatéraux il y a effectivement le mot sécurité maritime, largement ignoré par les médias mainstream. Le domaine représente pourtant une importance primordiale dans la mesure où, le Bénin a de très larges côtes sur l’océan Atlantique et que dans le grand projet de l’Afrique de l’Ouest par les néo-colonialistes et qui hante le pays représente une place de choix. L’Inde envisage-t-elle d’ouvrir une base navale au Bénin ? En tout cas, tout pourrait commencer par l’échange des flottes ou une présence de la Marine indienne au bénin.

Cette visite ; une première au Bénin d’un chef d’État représentant une économie émergente, intervient alors que les pressions occidentales sur l’état béninois via des arguments « droits-de-l’hommistes » ne cessent de s’amplifier. L’Occident exigeant au chef d’État de revoir la constitution pour lui permettre une percée dans les futures élections présidentielles.

Côte d’Ivoire : revirement russe d’Ouattara ?

Le ministre ivoirien des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh s’est rendu à Moscou à la mi-juillet, où il a signé plusieurs accords de coopération avec son homologue russe. Un voyage censé préparer la toute première visite d’État du président ivoirien Alassane Ouattara en Russie, où il est attendu fin octobre à Sotchi pour le sommet Russie-Afrique. Au menu des discussions avec Vladimir Poutine, la coopération économique et sécuritaire. Le président ivoirien souhaite que son homologue s’implique davantage dans la lutte contre le terrorisme au Sahel.

La visite d’un chef d’État pro-Élysée à souhait en Russie peut-elle être anodine ?

La réponse est évidemment non ! Après avoir signé des accords de coopération dans des domaines stratégiques, énergétiques et sécuritaires, le chef d’État ivoirien visiblement intrigué par les critiques et les ingérences de l’axe USA-France s’apprête à se rendre en Russie.

On le sait depuis peu, l’entreprise de reconquête occidentale au sahel tend à s’amplifier vers l’Afrique subsaharienne pour atteindre les côtes. Dans l’un des récents numéros de zoom Afrique, nous avons abordé le débarquement de 200 Marines US sur les côtes ivoiriens.

Le renforcement des coopérations dans la lutte contre le terrorisme possède une bonne place à l’agenda de la prochaine visite du président Ouattara à Moscou. Où selon les médias pro-occidentaux, les hommes politiques ivoiriens se succèdent. Il est aussi certain que l’opinion ivoirienne qui a en tête une intervention militaire de la France en 2010, ou encore les frappes aériennes françaises contre l’armée ivoirienne, souhaite plus un rapprochement Côte d’Ivoire/Russie qu’une soumission Côte d’Ivoire envers la France.

Le candidat potentiel des élections 2020 compte aussi surfer sur la vague.

Israël espionne le ciel du Sahel

Cela fait déjà des mois, depuis très exactement avril 2018 que le régime de Tel-Aviv a normalisé avec le Tchad. Pour de nombreux observateurs, il s’est agi surtout d’un coup signé USA/France pour impliquer Israël dans une région sahélienne désormais vitale pour la poursuite des projets néocolonialistes des puissances occidentales. Récemment, un ministre malien, bien contraire aux souhaits du peuple malien a pris l’initiative de rencontrer son homologue israélien pour parler coopération et entente. Entente ; il n’y aura guère puisque les Maliens y sont opposés. Mais coopération il y en aura. Comment ? Le Sahel ouvre grand ses portes aux activités d’espionnages du régime de Tel-Aviv. D’où d’ailleurs le goût très prononcé d’Israël pour tout ce qu’il y a de potentiel dans le ciel africain : question d’y lancer ses satellites, ses fusils et autres instruments d’espionnage.

Un satellite israélien, nommé Amos 17 de la société Spacecom sera ainsi lancé dimanche prochain, disent les médias. Celui-ci fournira des services internet, cellulaires et de télévision au continent africain. En effet, qu’un satellite israélien lancé selon les infos par la société américaine SpaceX plaidant pour l’accès du peuple africain à l’internet et des services cellulaires et de télévision, il y a lieu de s’interroger pourquoi ! À en croire David Pollack, patron de Spacecom, et fabricant du satellite Amos 17, l’appareil fournira des services internet, cellulaires, et de télévision principalement au continent africain et « répondra, dixit, aux besoins croissant en connectivité à haut débit qui se développe en Afrique et qui fait encore largement défaut dans les coins reculés du continent. ».

L’opérateur israélien indique avoir déjà enregistré de nombreuses commandes de services, dont la valeur avoisine les 58 millions de dollars (34,2 milliards de francs CFA). Évidemment, c’est ainsi qu’Israël s’infiltre souvent dans un lieu donné. Donner accès à l’internet peut sembler une très bonne idée, mais on le sait bien : la manipulation de l’opinion publique se fait très facilement par ce monde virtuel qui n’a ni queue ni tête. Et puis il s’agit surtout de scruter dans les moindres détails une contrée africaine, l’objet de toutes les convoitises. D’ailleurs en mai dernier, Facebook avait clôturé des centaines de comptes et de pages Facebook et Instagram utilisés par des opérateurs basés en Israël pour diffuser du contenu « inauthentique » à travers le monde en vue de perturber les élections, particulièrement en Asie et en Afrique. Les faux comptes ont proliféré ces dernières années sur Facebook, Twitter et d’autres grandes plates-formes en ligne dans le but d’influencer l’opinion politique dans de nombreux pays, notamment africain. L’info ne précise pas quels sont les pays africains couverts par ce projet, mais on pourrait parier que le Sahel occupe une bonne place : les taupes israéliennes ont pour mission de déstabiliser davantage le Sahel d’étendre le conflit d’une part vers la côte et de l’autre vers l’Afrique du Nord.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :