A la Une

Un pétrolier abandonné près du Yémen peut provoquer une catastrophe mondiale

Image d’archives

CC0 / Pixabay

Un navire abandonné près de la côte yéménite peut exploser à tout moment. Sa rupture menace de provoquer la plus grande marée noire de l’histoire, explique une note d’un rapport publié récemment par le Conseil de l’Atlantique.

Le pétrolier monocoque Safer a été construit au Japon en 1976 et acquis par la principale compagnie pétrolière du Yémen, la Safer Exploration and Offshore Production Company.

Ses 34 cuves étaient complètement remplies de 1,14 million de barils de pétrole.

Il y a quatre ans, avec la montée de la guerre civile au Yémen, le pétrolier a été abandonné au nord de la ville de Hodeida, à sept kilomètres de la côte. Les experts soulignent que le navire peut exploser à tout moment. Si cela se produit, le déversement éventuel d’hydrocarbures pourrait être beaucoup plus important que celui survenu dans le golfe du Mexique le 20 avril 2010 et quatre fois plus dommageable que celui de l’Exxon Valdez, qui a teint la côte de l’Alaska en noir à la fin du mois de mars 1989.

Impact catastrophique

Premièrement, une telle marée noire peut avoir des conséquences extrêmement dévastatrices pour la population locale. Ainsi, la contamination des usines de dessalement coupera l’accès à l’eau potable à des millions de personnes. En outre, un tel déversement sur les côtes du Yémen, d’Oman et de la Somalie compliquerait longtemps les activités de pêche et autres de la population côtière, qui est déjà sur le point de survivre. La situation pourrait provoquer un nouveau conflit armé dans la région en raison de la lutte pour les besoins essentiels.

Deuxièmement, la destruction des écosystèmes marins affectera les coraux qui protègent les mers du réchauffement.

Les récifs coralliens sont extrêmement sensibles au pétrole, comme en témoigne leur comportement après la guerre du Golfe, rappelle le directeur de l’Institute for Global Change de l’Université du Queensland (Australie) et l’un des spécialistes les plus reconnus au monde dans le domaine des écosystèmes marins, le Professeur Ove Hoegh-Guldberg. Ces systèmes marins pourraient constituer le dernier obstacle au changement climatique mondial, a ajouté le professeur Maoz Fine, de l’Université Bar Ilan de Ramat Gan (Israël).

Troisièmement, la fermeture temporaire des routes de navigation de la mer Rouge portera un coup sévère à l’économie mondiale. Les experts du Conseil de l’Atlantique prédisent que les prix des produits de base, en particulier du pétrole, augmenteront considérablement.

Un déversement de pétrole d’une telle ampleur en mer Rouge aura des conséquences immédiates sur l’économie mondiale, a déclaré le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Mark Lowcock. Le trafic maritime à travers cette mer représente environ 5,5 millions de barils de pétrole par jour et représente entre 8 et 10% du commerce mondial. Le blocus de cette route obligera tous les navires en provenance d’Asie et d’Europe à passer non pas par le canal de Suez, mais autour de l’Afrique.

Qu’est-ce que l’on peut faire?

Les spécialistes ont plusieurs mesures à leur disposition pour éviter la catastrophe. L’option la plus simple serait de verser au gouvernement du Yémen, reconnu par l’ONU, environ 70 millions d’euros – 78 millions de dollars – soit le prix estimé du contenu du Safer. Mais il y a un problème majeur: le navire reste sous le contrôle des rebelles houthis, qui refusent de permettre à des experts de l’ONU de l’inspecter. Les analystes du Conseil Atlantique n’envisagent pas de négociations avec ce groupe.

« Une pression mondiale coordonnée sur le Yémen n’est même pas l’une des options, mais la seule opportunité de parvenir à un résultat positif et de sauver le monde d’une autre catastrophe mondiale. Une opportunité devenue une nécessité. Une question qui mérite d’être examinée dans le cadre du Conseil de sécurité des Nations Unies », indique le rapport.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :