A la Une

Les autorités de la RDC ont-elles enquêté sérieusement sur les causes réelles à l’origine du virus Ebola ? Trois médecins congolais arrêtés à la suite du décès d’un responsable de l’OMS

Quelles sont les causes réelles à l’origine de cette épidémie?

GOMA, République démocratique du Congo – Trois médecins congolais ont été arrêtés pour avoir projeté d’attaquer un hôpital qui a tué un épidémiologiste de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) impliqué dans la réponse au virus Ebola, a annoncé mercredi un procureur.

Le médecin camerounais Richard Mouzoko a été tué en avril dans un attentat dans un hôpital de la ville de Butembo, l’un des foyers de l’épidémie de fièvre Ebola qui sévit depuis un an et qui est la deuxième plus meurtrière de l’histoire.

Des miliciens armés et des habitants mécontents ont régulièrement attaqué les centres de traitement du virus Ebola, entravant les efforts déployés pour contenir l’épidémie dans l’est de l’épidémie qui ravage la République démocratique du Congo.

Le lieutenant-colonel Jean-Baptiste Kumbu, un procureur militaire principal, a déclaré que les miliciens impliqués dans l’attaque de centres de traitement avaient, lors de l’interrogatoire, impliqué quatre médecins dans la planification des raids, notamment contre l’hôpital de Butembo.

Kumbu a déclaré que trois d’entre eux avaient été arrêtés, tandis que le quatrième était en fuite. Il n’a fourni aucun autre détail sur le moment ou le lieu où ils ont été détenus ni sur leurs motivations.

Dans une déclaration, la section du conseil national des médecins du Congo, à Butembo, s’est dite « indignée » par les arrestations, qui paralysent les services médicaux essentiels dans la région.

Il a ajouté que les médecins devraient être libérés sous caution et que le personnel médical déclencherait une grève dans les 48 heures s’ils ne l’étaient pas.

Malgré le déploiement d’un vaccin très efficace, le virus Ebola a continué de se propager dans l’est du Congo et a atteint la plus grande ville de la région, Goma, le mois dernier. L’épidémie la plus récente a tué plus de 1 800 personnes depuis l’année dernière, selon les autorités sanitaires congolaises.

Certaines personnes pensent que le virus Ebola est une conspiration élaborée par le gouvernement ou des pays étrangers. L’afflux d’argent des donateurs pour financer la réponse a également alimenté les tensions entre les dirigeants politiques rivaux et les opérateurs économiques, conduisant dans certains cas à la violence.

Kumbu a déclaré qu’un total de 54 personnes sont actuellement en état d’arrestation en raison d’attaques contre des centres de traitement Ebola.

EN SAVOIR PLUS

GÉOÉCONOMIE ET GÉOSTRATÉGIE DE L’ÉNERGIE: CHAOS ET ENJEUX RÉELS

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Reuters

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :