A la Une

La Syrie rejette catégoriquement l’accord annoncé par l’occupation des Etats-Unis d’Amérique et la Turquie sur la création de la soi-disant « zone sûre »

Un énième complot contre la Syrie?

Damas – La Syrie a catégoriquement rejeté l’accord proclamé par l’occupation américaine et turque sur la création de la soi-disant «zone sûre», affirmant qu’il constitue une transgression flagrante de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie.

Une source officielle du ministère des Affaires étrangères et des Expatriés a déclaré aujourd’hui à Sana que cet accord est une violation flagrante des principes du droit international et de la Charte de l’ONU.

Et la source d’ajouter : «Cet accord révèle clairement la complicité américano-turque dans l’agression contre la Syrie au profit de l’entité d’occupation israélienne usurpatrice et des convoitises expansionnistes de la Turquie, et dévoile sans équivoque la désinformation qui gouverne la politique du régime turc.

La source a précisé que certaines parties syriennes des citoyens kurdes qui avaient perdu la vue et la perspicacité et acceptent d’être eux-mêmes l’outil et le prétexte de ce complot agressif américano-turc, doivent assumer la responsabilité historique de cette situation. «Il est temps pour ces parties de réviser leur comptes et de se tenir aux côtés des Syriens et de l’armée dans la défense de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de la Syrie », a ajouté la même source.

La source a affirmé que le peuple syrien et son armée intrépide sont plus déterminés à déployer les efforts pour préserver l’unité et l’intégrité de leur sol national.

La source a ajouté que la Syrie appelle les masses arabes à rester vigilantes face aux dangers de la tendance expansionniste du régime turc qui répand les massacres et le chaos dans le monde arabe, à partir de la Syrie à la Libye, en passant par le Soudan, en vue de satisfaire ses illusions de réanimer son Sultanat ottoman dépassé.

La source a conclu en appelant la Communauté internationale et les Nations unies à condamner l’agression flagrante américano-turque, qui constitue une grave escalade et une menace pour la paix et la stabilité dans la région et le monde.

R.Bittar

Source: SANA

L’armée reprend le contrôle de plusieurs zones dans la banlieue nord de Hama

Hama – Des unités de l’armée arabe syrienne ont repris aujourd’hui le contrôle de la localité de Sakher, Tell Sakher et des silos de Jissat dans la banlieue nord de Hama.

Dans une déclaration à SANA, une source militaire a affirmé que les forces opérant dans la banlieue nord de Hama avaient poursuivi leurs opérations contre les terroristes du «Front Nosra» et les autres réseaux terroristes armés qui se positionnent dans la zone.

La source a indiqué qu’après des accrochages brutaux, les forces chargées d’exécuter la mission avaient visé les rassemblements des terroristes et leurs QG et repris le contrôle de la localité de Sakher, de Tell Sakher et des silos de Jissat.

La source a ajouté que les forces avaient traqué les terroristes qui avaient pris la fuite et leur avaient infligé de lourdes pertes.

R.F. /L.A.

Source: SANA

Mansour : L’accord EUA-Turquie  sur la création de la soi-disant «zone sûre» menace la paix et la sécurité internationales

Beyrouth – L’ancien ministre libanais des Affaires étrangères, Adnan Mansour, a affirmé que l’accord annoncé par les Etats-Unis et la Turquie sur la création de la soi-disant « zone sûre » dans le nord de la Syrie menace la paix et la sécurité internationales.

Dans une déclaration qu’il a donnée à SANA, Mansour a fait savoir que cet accord fait preuve des intentions américano-turques hostiles à la Syrie, et démontre que les allégations de la Turquie sur la sécurisation de ses frontière pour interdire l’infiltration des hommes armés ne sont qu’une prétexte.

Il a indiqué que la présence armée turque et américaine dans le nord de la Syrie est une occupation, ajoutant que ce comportement donne à la Syrie le droit de se défendre et faire face à cette occupation par toutes les moyens légitimes.

R.F. / L.A.

Source: SANA

Washington diffuse une propagande sur le retour de Daech pour justifier sa présence militaire en Syrie

Washington – Dans une tentative scandaleuse de justifier sa présence militaire illégale en Syrie, les Etats-Unis ont commencé à diffuser une propagande sur le retour des terroristes de Daech.

Un rapport publié par l’inspecteur général du département américain de la Défense (Pentagone). a estimé que le réseau terroriste de Daech réapparait “en Syrie en raison du retrait des forces américaines et qu’il a renforcé ses capacités” en Irak.

Le rapport publié par le Pentagone a prétendu que “malgré la perte de son califat au niveau régional, le réseau Daech a néanmoins renforcé ses capacités en Irak et repris ses activités en Syrie au cours de l’actuel trimestre de l’année en cours”.

Selon le rapport, le réseau Daech a réussi à unifier et à soutenir ses forces dans les deux pays, à cause, prétend-il, de «l’incapacité des forces locales de poursuivre leurs opérations à long terme, de lancer de nombreuses opérations en même temps, ou de maintenir les terres qu’elles avaient récupérées”.

Le nouveau rapport américain est juste une tentative de reproduire le réseau terroriste de Daech comme un « épouvantail » pour justifier le besoin de la présence des forces d’occupation en Syrie et de leur fournir davantage de renforts, même si les faits confirment que ces troupes ne se sont pas engagées dans une bataille contre Daech, mais au contraire, les forces américaines se sont directement immiscées plus d’une fois pour empêcher l’avancée de l’armée arabe syrienne dans sa guerre contre le réseau takfiri, en prenant pour cible l’armée dans de nombreuses zones par la Coalition conduite par les Etats-Unis.

Le rapport américain est intervenu quelques heures après les nouvelles disant apprendre que les Etats-Unis avaient amené un convoi illégitime de camions et de véhicules militaires appartenant à la “Coalition internationale” dans la ville de Qamichli pour soutenir les milices séparatistes des FSD qui assiègent et attaquent les habitants et volent le pétrole de la région orientale.

Les forces américaines sont déployées illégalement dans les régions de l’est et du nord-est sous prétexte de combattre le réseau terroriste de Daech, alors que les rapports et les faits confirment l’existence d’une relation étroite entre le réseau terroriste de Daech et Washington qui lui fournit toute forme d’appui logistique et d’armement.

R.Bittar

Source: SANA

L’armée reprend le contrôle complet des deux villages de Arba’ine et de Zakat dans la banlieue nord de Hama

L’armée syrienne proche de la base clé des terroristes dans la province d’Idlib

Téhéran – Les forces de l’armée syrienne ont poursuivi leurs opérations militaires dans le nord de Hama, reprenant le contrôle de plusieurs régions et atteignant la ville stratégique d’al-Habit dans la partie sud de la province d’Idlib.

Les troupes de l’armée syrienne, soutenues par des tirs d’artillerie, se sont livrées à de violents affrontements avec les militants Tahrir al-Sham dans le nord-ouest de Hama, et ont repris la ville d’al-Sakhar et de Tal al-Sakhar.

Dans le même temps, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH ; SOHR en anglais) basé à Londres a rapporté que les forces armées avaient pris le contrôle de la ville d’Al-Jaisat, dans le nord de Hama, près de la frontière avec la province d’Idlib, ajoutant qu’elles s’étaient déjà approchées de la ville d’Al-Habit dans le sud d’Idlib, l’une des bases stratégiques des terroristes.

Dans un développement pertinent mardi, l’armée et les forces aériennes syriennes ont pilonné les mouvements terroristes dans le nord de Hama et le sud d’Idlib après l’échec du cessez-le-feu, a déclaré une source militaire.

Les unités d’artillerie et de missiles de l’armée syrienne ont lourdement bombardé les positions militaires des terroristes dans le nord de Hama et le sud d’Idlib, détruisant plusieurs positions et équipements militaires et tuant plusieurs militants, a ajouté la source.

Le site Web en langue arabe de l’agence de presse Sputnik a rapporté que l’armée de l’air syrienne avait effectué plusieurs raids sur les centres, les positions militaires et les bases des terroristes dans les villes d’Al Latamine, Kafar Zita et Al Zuka, dans le nord de Hama et dans la ville de Khan Sheikhoun, dans le sud d’Idlib, infligeant de lourdes pertes aux terroristes.

Dans le même temps, l’armée syrienne a annoncé qu’après les attaques répétées des terroristes contre les zones de sécurité et le manque d’engagement de la Turquie à mettre en œuvre l’accord de Sotchi, les opérations militaires reprendraient dans le nord de la Syrie.

Une source militaire de l’armée syrienne a également rappelé que les groupes terroristes avaient lancé des attaques à la roquette sur la base militaire de Humeimem, dans le nord de la Lattakia.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fars News

Invasion de la Russie par l’Allemagne – juin 1941 (1941)

1 Trackback / Pingback

  1. La Syrie rejette catégoriquement l’accord annoncé par l’occupation des Etats-Unis d’Am érique et la Turquie sur la création de la soi-disant « zone sûre » | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :