A la Une

«Fantaisie hollywoodienne»: le vice-amiral apaise les discussions sur un éventuel conflit naval Etats-Unis d’Amérique-Russie

Image d’archives

MOSCOU – Les États-Unis d’Amérique ne doivent pas abuser des exercices près des frontières russes, car Washington sous-estime les risques de telles manœuvres, écrit Lyle Goldstein, professeur à l’Institut de recherche marine de la Marine du Collège naval des Etats-Unis d’Amérique.

Dans un article écrit pour le magazine National Interest, le professeur souligne qu’il existe encore au moins 18 000 mines dans les eaux russes de la mer d’Azov, ainsi que le long de la côte de la mer Noire, laissées après la Seconde Guerre mondiale.

Raison de la guerre?

Une explosion accidentelle d’un navire de l’OTAN dans l’une de ces mines pourrait conduire à un conflit naval avec la Russie, qui pourrait se transformer en une défaite totale pour les forces de l’Alliance atlantique, estime Goldstein.

«Dans un tel conflit, bien entendu, les forces de l’OTAN (à l’exclusion de la Turquie) en mer Noire ne constitueraient qu’un simple «fil à retordre», le jargon militaire d’une force ayant une certaine valeur politique à la «phase zéro», mais ayant peu de portée militaire. Ils seraient anéantis au cours des premières heures d’une guerre. Il est donc peut-être heureux que la Convention de Montreux interdise aux Américains de faire passer des porte-avions par le détroit de Turquie. Dans une situation hypothétique dans laquelle ils seraient autorisés à transiter par le détroit, ils seraient probablement rapidement détruits par une combinaison solide de sous-marins diesel, de forces de missiles mobiles basées à terre et de bateaux de missile russes, petits mais meurtriers. Bien entendu, tout cela ne mentionne même pas les avions basés à terre équipés de missiles hypersoniques anti-navires, tels que le nouveau système Kinzhal», écrit le professeur.

Dans l’article, Lyle Goldstein souligne que les chances des États-Unis d’Amérique ne pourraient être améliorées que par une révision de la stratégie et le développement intensif d’armes sous-marines et de véhicules aériens sans pilote perfectionnés.

Juste des fantasmes

L’ancien chef d’état-major de la flotte russe de la mer Noire, le vice-amiral Pyotr Svyatashov, a commenté la prédiction du professeur états-unien Lyle Goldstein de la défaite de l’OTAN en cas de conflit naval avec la Russie.

«Même si un navire était heurté par une mine, quelles en seraient les conséquences? Peut-être que le navire aura un petit trou, le réparera et passera à autre chose. Pourquoi y aurait-il une guerre soudainement?», a-il demandé.

Pour Pyotr Svyatashov, le professeur états-unien est un « fantaisiste » et non un militaire. «Hollywood! Hypothèses dans la catégorie des jeux pour enfants», a ajouté le vice-amiral, recommandant de cesser de rêver de la guerre avec la Russie.

«Déclenchez une guerre – leur main [ça] démange même. Ils n’ont effectué aucun dégagement de projectiles ennemis sur leur territoire. Mais nous savons ce qu’est l’odeur de la poudre à canon et nous entendons des explosions sur terre et en mer […] il faut vaincre la raison», a conclu Svyatashov.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Fort Russ News

Le bombardier stratégique russe de 6ème génération évalué par les médias des Etats-Unis d’Amérique

MOSCOU – Le magazine états-unien The National Interest analyse les caractéristiques du futur bombardier russe de sixième génération – le PAK DA.

C’est un tout nouvel avion, développé à partir de solutions modernes. Le bombardier disposera de fonctions furtives avancées, d’un système de pilotage et de capacités de combat améliorés.

En analysant les caractéristiques techniques du futur bombardier, le chroniqueur de presse Mark Episkopos a souligné la partie la plus impressionnante de l’avion.

Le chroniqueur a expliqué que l’aspect le plus surprenant de PAK DA réside dans sa proximité opérationnelle. Le premier prototype devrait apparaître en 2021-2022, le vol expérimental est prévu pour 2025-2026 et les livraisons en série débuteront en 2028-2029.

Le bombardier sera équipé de missiles d’une portée maximale de 7 000 kilomètres, capables d’analyser les conditions météorologiques et les conditions radar. On s’attend à ce qu’ils soient capables de choisir des cibles pendant le vol et de changer de trajectoire indépendamment pour échapper au radar.

L’observateur militaire et colonel de réserve Viktor Baranets a souligné certaines particularités du futur bombardier de la sixième génération.

«Cet avion n’est pas le développement des modèles précédents, c’est un tout nouveau modèle construit pratiquement à partir de rien. Toutes les meilleures innovations développées à ce jour dans le domaine de l’aéronautique militaire seront appliquées à cet avion», a déclaré Baranets.

«Il [le bombardier] volera à des vitesses supersoniques allant jusqu’à 15 000 kilomètres [jusqu’à présent, aucun autre avion au monde n’a la capacité de parcourir cette distance], il peut être armé de toutes sortes de missiles et de bombes à la disposition de l’armée, il peut être utilisé comme une rampe de lancement satellite. L’avion ne sera pas léger, avec un équipement complet et une charge maximale, il pèsera 145 tonnes. Il est à noter que tout sera fabriqué dans les entreprises de l’industrie militaire russe, de la première à la dernière vis», a ajouté l’observateur militaire.

Les bombardiers modernisés Tu-160 et Tu-22M3 resteront en service car ils recevront de nouvelles armes, car le bombardier PAK DA n’a pas été conçu pour les remplacer complètement.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Fort Russ News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :