A la Une

Hama/Idlib: comment l’armée syrienne a-t-elle réussi à accélérer son avancée?

A bord d’un véhicule militaire, un soldat de l’armée syrienne en plein opération. (Photo d’archives)

Le fulgurant effondrement des lignes des groupes terroristes au nord d’Hama et dans le sud d’Idlib a pris littéralement de court les commanditaires de ces mêmes groupes. Les États-Unis et la Turquie et l’OTAN ne s’attendaient pas à ce que les forces spéciales du général Suheil al-Hassan, alias le Tigre, puissent inverser aussi puissamment la donne et aller droit vers le but. L’opération de la reconquête du nord du Hama s’étend en mouvement de pinces sur les côtés ouest et est de Khan Cheikhoun dans le sud d’Idlib et enveloppera bientôt les villes d’al-Lataminah, de Kafr Zita, de Khan Cheikhoun et de Morek, toutes contrôlées par les terroristes.

L’encerclement au nord de Khan Cheikhoun n’est qu’une affaire de semaine voire de jour. À vrai dire toute percée dans le sud d’Idlib ouvrira la voie à élargir le front à Alep-Ouest et au nord de Lattaquié pour en finir une bonne fois pour toutes avec les terroristes «qaïdistes», «daechistes» et «fréristes» dans le nord lesquels croient pouvoir créer leur entité à l’aide de l’axe Ankara-Washington. Les frictions sont désormais intenses entre les agents déguisés d’Ankara et de Washington d’une part et les forces syrienne et russes de l’autre. Soutenus par la Turquie, les terroristes de Jaïch al-Watani ont bombardé, hier samedi 17 août, une position de la police militaire russe dans la ville syrienne de Tall Rifaat, à 40 kilomètres du nord d’Alep, a rapporté l’agence de presse kurde Hawar. « Trois obus ont atterri dans une position où sont stationnés des soldats russes », a déclaré le journaliste de Hawar qui dit que des terroristes de Jaïch al-Watani avaient tiré des dizaines d’obus sur des zones urbaines à Tell Rifaat et dans les villes avoisinantes : Zyuan, Nyrabia et Tell Madiq. Dans le cadre d’un accord conclu en 2018, des unités de la police militaire russe et de l’armée turque ont mené, il y a trois jours, une patrouille conjointe autour de Tall Rifaat.

Hama, l’armée avance

Au nord de Hama, l’armée syrienne continuant à cumuler les gains stratégiques a réussi à reprendre, dans la matinée de ce dimanche 18 août, le contrôle de plusieurs grandes fermes à l’ouest et au nord-ouest de la ville stratégique de Khan Cheikhoun. Il s’agit des fermes de Nijm, de Nisr et d’al-Safar, situées à un kilomètre et demi de Khan Cheikhoun, dans le sud d’Idlib.

Parallèlement, la progression au nord-ouest de Khan Cheikhoun se poursuit, l’armée ayant imposé son contrôle sur la colline d’al-Nar, l’un des points les plus élevés de la région. La colline a été capturée à la suite de violents affrontements avec Hayat Tahrir al-Cham et ses alliés. En renforçant son contrôle dans la banlieue de Khan Cheikhoun et en s’emparant de la colline d’al-Nar, l’armée syrienne a réussi à couper les lignes d’approvisionnement des terroristes à l’ouest de la ville. Et elle a fait un grand pas en avant vers l’autoroute Damas-Alep.

L’offensive syrienne a été lancée il y a trois mois avec une première phase plus ou moins difficile qui a poussé les forces syriennes à changer de tactique. Secondées par une vaste campagne de bombardement avec des centaines de frappes aériennes et d’artillerie par jour contre les positions terroristes, les forces syriennes ont recours aux drones utilisés pour trouver des lance-missiles mobiles cachés dans des plantations fruitières et pour diriger l’artillerie et les bombardiers vers ces objectifs. Dotés de lances-missiles, les terroristes de HTC ont largement recours aux missiles antichars TOW (une portée de 5 000 mètres). La nouvelle tactique de l’armée syrienne implique aussi de grandes attaques nocturnes. Les chars T-90 et T-72 modernisés ont une excellente vision thermique nocturne et peuvent détruire des cibles à longue distance. L’armée de terre syrienne opère sous leur protection. L’importance de la reconquête des collines dans le nord de Hama et au sud d’Idlib s’explique par le fait que les forces syriennes agissent depuis les hauteurs. À la faveur des opérations de flanquement, les forces du Tigre franchissent des lignes de défense terroristes les unes après les autres, provoquant une véritable débandade dans les rangs terroristes.

L’armée syrienne accélérera sa progression vers Khan Cheikhoun dans les prochaines heures. À l’heure actuelle, les avions de combat russes et syriens frappent les positions des résidus terroristes à l’intérieur de la ville.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :