A la Une

L’Iran met en garde les Etats-Unis d’Amérique contre la détention du pétrolier iranien dans les eaux internationales – Téhéran

© AP Photo / Marcos Moreno

L’Iran a confirmé dimanche que le pétrolier Grace 1 renommé, Adrian Darya, se préparait pour les eaux internationales après sa libération. Samedi, le ministère de la Justice des Etats-Unis d’Amérique a tenté de saisir le pétrolier iranien Grace 1, en émettant un mandat correspondant, quelques jours après que les autorités de Gibraltar aient ordonné la libération du navire.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien, Abbas Mousavi, a déclaré lundi 19 août que Téhéran avait prévenu les Etats-Unis d’Amérique via l’ambassade de Suisse à Téhéran de ne pas s’emparer du supertanker iranien transportant du pétrole en mer ouverte.

S’agissant de la libération du pétrolier britannique Stena Impero, Mousavi a déclaré que Téhéran attendait une décision de justice à ce sujet.

« Pour que le pétrolier britannique [Stena Impero] soit libéré, la décision du tribunal est d’abord nécessaire », a déclaré Abbas Mousavi lors d’un point de presse. « Nous attendons la décision du tribunal. Si le tribunal le décide, le navire sera libéré. »

Il a souligné que la détention de Stena Impero n’était aucunement liée à l’incident du pétrolier iranien à Gibraltar.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères iranien a ajouté que les tentatives de Washington de saisir le pétrolier iranien Adrian Darya auraient de graves conséquences.

« Si les États-Unis d’Amérique font une telle démarche, cela compromettra la sécurité de la navigation dans les eaux internationales. L’Iran a averti les autorités des Etats-Unis d’Amérique, par des voies officielles, notamment l’ambassade de Suisse à Téhéran, que cela aurait de graves conséquences », a déclaré Moussavi, lorsqu’on lui a demandé si Washington s’approprierait le pétrolier.

Il a également souligné que la demande de Washington aux autorités de Gibraltar de prolonger la détention du navire était illégale.

Le pétrolier iranien Adrian Darya, anciennement connu sous le nom de Grace 1, a pris la mer après 46 jours passés dans les eaux de Gibraltar.

Samedi, le département de la Justice des Etats-Unis d’Amérique a émis un mandat pour saisir le Grace 1. Selon le département de la Justice des Etats-Unis d’Amérique, un tribunal a jugé que le pétrolier, sa cargaison et 995 000 dollars en espèces étaient passibles de confiscation pour violation de plusieurs lois des Etats-Unis d’Amérique sur la fraude bancaire et le blanchiment d’argent, ainsi que la loi sur les pouvoirs économiques d’urgence internationale (IEEPA) et la loi sur la confiscation pour des activités liées au terrorisme. Les autorités de Gibraltar ont toutefois rejeté la demande des États-Unis d’Amérique d’étendre la saisie du pétrolier, invoquant des différences entre les sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique et l’Europe à l’Iran.

Les autorités de Gibraltar, assistées par des marines britanniques, ont arrêté le pétrolier le 4 juillet au large des côtes de Gibraltar, affirmant que le navire avait enfreint les sanctions imposées par l’UE en transportant du pétrole en Syrie. L’Iran a nié les allégations.

Quelques jours plus tard, l’Iran a arrêté le pétrolier Stena Impero, battant pavillon britannique, dans le golfe Persique pour une violation présumée de la réglementation maritime.

Les relations entre Washington et Téhéran se sont détériorées depuis le retrait des États-Unis d’Amérique en 2018 du Plan d’action global commun de 2015 (JCPOA), communément appelé l’accord sur le nucléaire iranien, les Etats-Unis d’Amérique réimposant par la suite des sanctions à la nation du Moyen-Orient.

Cette opération a été suivie par une escalade des tensions dans le golfe Persique, au cours de laquelle plusieurs pétroliers ont été attaqués, poussant les États-Unis d’Amérique à renforcer leur présence militaire dans la région. L’Iran a par la suite abattu un drone des Etats-Unis d’Amérique sur la zone côtière de Hormozgan, prétendument dans ses eaux territoriales, provoquant des menaces de la part des États-Unis d’Amérique.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Le pétrolier iranien Adrian Darya se rend en Grèce à la suite de la publication de rapports

© AFP 2019 / JOHNNY BUGEJA

Les tensions entre l’Iran et les puissances occidentales se sont exacerbées après que les autorités de Gibraltar, assistées par des marines britanniques, aient arrêté le 4 juillet un pétrolier iranien au large de Gibraltar, affirmant que le navire avait violé les sanctions imposées par l’UE en transportant du pétrole en Syrie.

Le pétrolier iranien Adrian Darya a emprunté la voie des eaux internationales après la fin de sa détention et se dirige vers la Grèce, a rapporté Reuters, citant des données de suivi des navires Refinitiv. Selon les données, le navire navigue vers la ville de Kalamata.

Adrian Darya, précédemment connu sous le nom de Grace 1, a pris la mer dimanche après avoir passé plus d’un mois dans les eaux de Gibraltar en raison de sa détention par les forces du territoire.

Le 15 août, les autorités de Gibraltar ont ordonné la libération du pétrolier capturé le 4 juillet, soupçonné d’avoir transporté du pétrole vers la Syrie, en violation des sanctions imposées par l’UE. Alors que Gibraltar a déclaré avoir reçu l’assurance de l’Iran que le pétrolier n’allait pas livrer sa cargaison en Syrie, Téhéran a nié toute promesse. Téhéran a également annoncé que le navire quitterait Gibraltar sous un nouveau nom, Adrian Darya.

Dans le même temps, samedi, les États-Unis d’Amérique ont émis un mandat d’arrêt contre le pétrolier pour violation des réglementations internationales et transport illégal de pétrole en Syrie. Les autorités de Gibraltar ont rejeté la demande des États-Unis d’Amérique de prolonger la saisie du pétrolier, invoquant des différences entre les sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique et l’Europe à l’Iran.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :