A la Une

Trump ANNULE une réunion avec le Premier ministre danois après son refus de discuter de la vente du Groenland

Reuters © Photos d’Archives

Le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, a annulé une réunion avec le Premier ministre danois après qu’elle eut fermé sans équivoque son rêve d’acheter du Groenland, un pays riche en ressources naturelles, une possibilité bien mémorable à propos de laquelle le président était très sérieux.

Mette Frederiksen, Premier ministre du Danemark.
Ints Kalnins / Reuters

Trump a remercié le Premier ministre Mette Frederiksen d’avoir été «si directe» et d’avoir épargné «beaucoup de dépenses et d’efforts» pour les deux pays, qui n’ont apparemment que peu de questions urgentes à débattre sans l’achat gigantesque et apparemment absurde. La réunion, prévue dans deux semaines, serait reportée « pour une autre fois », a tweeté le président lundi.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

Denmark is a very special country with incredible people, but based on Prime Minister Mette Frederiksen’s comments, that she would have no interest in discussing the purchase of Greenland, I will be postponing our meeting scheduled in two weeks for another time….

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

….The Prime Minister was able to save a great deal of expense and effort for both the United States and Denmark by being so direct. I thank her for that and look forward to rescheduling sometime in the future!

Frederiksen a même refusé d’envisager cette éventualité, qualifiant l’achat d’absurde et expliquant plus d’une fois que «le Groenland n’est pas à vendre» – et qu’il n’est pas du tout au Danemark de vendre. Trump, pour sa part, a lancé l’idée d’acheter la masse continentale à plusieurs reprises, en se disant que «ce serait bien» à des fins stratégiques.

Art du vol? La «candidature» de Trump pour le Groenland hurle l’exceptionnalisme américain et le jeu déloyal

Les États-Unis d’Amérique ont déjà une base aérienne au Groenland, et Trump aurait apparemment expliqué que, le Danemark étant un allié des États-Unis d’Amérique, il serait disposé à se séparer de la terre, dont l’administration coûte 700 millions de dollars par an. Cependant, l’île compte 55 000 habitants, dont beaucoup sont de nationalité danoise et ont probablement des sentiments mitigés quant à l’idée de devenir des sujets des Etats-Unis d’Amérique. Il a son propre Premier ministre et contrôle ses propres affaires intérieures, bien que Copenhague s’occupe de sa défense militaire et de sa politique étrangère.

Les politiciens danois ont repris à leur compte le rejet de l’offre des Etats-Unis d’Amérique par leur chef, qualifiant cette idée de « complètement ridicule » et de « plaisanterie du poisson d’avril », et même Trump a semblé trouver l’humour dans cette possibilité, en publiant sur Twitter une image photoshopping d’une solide tour Trump en or au milieu d’un village du Groenland avec le slogan «Je promets de ne pas le faire au Groenland!».

Trump jure de ne pas construire de tour géante au Groenland… une fois qu’il l’achète?

Vous aimez cette histoire? Partagez la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :