A la Une

Un responsable iranien: Nous avons des missiles secrets extrêmement précis – Les israéliens doutent-ils ?

Le vice-ministre iranien de la Défense se vante de dire que son pays a produit des missiles extrêmement précis qu’il n’a pas publiés.


Missiles à Téhéran

L’Iran a produit des missiles de grande précision qu’il n’a pas publiés, a déclaré vendredi le ministre adjoint de la Défense, Qassem Taqizadeh, selon l’agence de presse Reuters citant l’agence de presse semi-officielle iranienne Fars.

Taqizadeh n’a pas fourni de détails sur les armes.

« Aujourd’hui, nous avons des missiles très précis que nous n’avons pas encore publiés », a-t-il affirmé.

« Les Américains savent bien que nous n’avons pas à nous rendre à New York et à les affronter », a poursuivi Taqizadeh. « Aujourd’hui, il y a des dizaines de milliers d’Américains dans la région et à cause de cela, le guide suprême a dit qu’ils ne se lanceraient pas dans une guerre avec nous. »

Ses commentaires interviennent un jour après que l’Iran a dévoilé ce qu’il a décrit comme un système de défense anti-missile sol-air de longue portée, construit dans le pays.

Le Bavar 373, que l’Iran a prétendu avoir développé pour la première fois en 2016, serait une version artisanale du système antimissile russe S-300 que l’Iran a acheté à la Russie, mais la vente a été retardée à plusieurs reprises en raison de la pression occidentale exercée par l’ONU les sanctions nucléaires interdisent la livraison en Iran.

La République islamique se vante régulièrement de ses réalisations militaires mais ne fournit pas toujours la preuve de ses réalisations.

En 2017, le ministre iranien de la Défense a affirmé que le pays avait mis au point un char appelé « Karrar », qui est censé être équipé d’un système de contrôle de tir électro-optique et d’un télémètre laser, capable de tirer de jour comme de nuit sur des cibles stables et mobiles.

En 2013, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad avait dévoilé pour la première fois le Qaher 313, affirmant à l’époque qu’il était capable d’échapper aux systèmes radar.

Les experts israéliens, cependant, à l’époque ont mis en doute l’authenticité de l’avion de combat.

(Le bureau nord-américain d’Arutz Sheva vous tient au courant jusqu’au début du Shabbat à New York. L’heure affichée automatiquement sur tous les articles d’Arutz Sheva est cependant celle d’Israël.)

Elad Benar

Traduction et ajout au Titre 1 : MIRASTNEWS

Source : Arutz Sheva

Le Bavar-373, plus performant que ses concurrents américain (patriot) et russe (S-300)

Le système de défense antiaérien iranien Bavar-373, le 22 août 2019. ©Mashregh News

Le général de brigade, Shahrokh Shahram a déclaré que le système de défense antimissile iranien « Bavar-373 », était plus performant que les systèmes américain Patriot et russe S-300.

« Le système a été construit et amélioré en tenant compte de la nécessité du pays de disposer d’un système de défense de haute précision », a déclaré jeudi à la télévision iranienne le général de brigade Shahrokh Shahram.

La batterie de défense antimissile iranienne « Bavar-373 » a été construit, car l’Iran avait besoin d’un système de missiles plus puissant que le S-300 russe pour faire face aux menaces croissantes contre le pays, a-t-il ajouté.

Selon le général Shahram, le système iranien a une portée d’interception et une puissance de frappe supérieure aux S-300 russes et dispose de plus de 10 000 yeux à facettes, dont chacun fait office de radar.

Il a également comparé le système iranien avec les systèmes de défense de zone à haute altitude (THAAD) et les batteries Patriot fabriqués aux États-Unis et a déclaré que le Bavar-373 était plus puissant que les deux systèmes mentionnés.

Le système de missile sol-air, baptisé « Bavar-373 », a été dévoilé lors d’une cérémonie le jeudi 22 août en présence du président iranien, Hassan Rohani, du ministre de la Défense, le général de brigade Amir Hatami, et d’autres hauts responsables de l’armée.

Le Bavar-373 est un système de défense antimissile mobile conçu pour intercepter et détruire les cibles hostiles jusqu’à une altitude de 65 km. Le système utilise des missiles d’une portée maximale de 300 km.

Il est capable de détecter simultanément jusqu’à 300 cibles, d’en suivre activement 100 et d’en engager six à la fois.

Le Bavar-373 dispose de deux radars d’interception, capables de résister à la guerre électronique et aux bombes électromagnétiques. De plus, les radars sont capables de détecter les missiles antiradars (ARM) utilisés pour détruire les défenses antiaériennes.

La comparaison établie par le général Shahram entre les systèmes Bavar-373 et Patriot se fondait en partie sur la publication d’un rapport par les Émirats arabes unis, selon lequel le système américain Patriot n’avait pas été capable de repousser les attaques de drones yéménites contre l’Arabie saoudite.

« Les systèmes antiaériens tels que le Patriot ne sont pas capables de contrer les drones yéménites, car ils sont conçus pour intercepter les missiles Scud de moyenne et longue portée », écrit le rapport.

Source: Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Un responsable iranien: Nous avons des missiles secrets extrêmement précis – Les israéliens doutent-ils ? – MIRASTNEWS – Histoire militaire du Moyen-Orient

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :