A la Une

Existe-t-il une cyber-guerre organisée contre le Venezuela?

CARACAS – Parmi un ensemble de 50 ordinateurs analysés par une entreprise de sécurité, 75% appartenaient à des institutions vénézuéliennes stratégiques.

En juillet dernier, une société de sécurité informatique slovaque a déposé un rapport révélant les activités de cyberespionnage et de cyberattaques dirigées contre plusieurs pays d’Amérique latine.

Le Venezuela était l’un de ses principaux objectifs, englobant les secteurs stratégiques du gouvernement vénézuélien, y compris le secteur militaire.

Cette information, qui a également été partagée par le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, indique l’action d’un ensemble d’outils de cyberespionnage appelé Machete, détectés au Venezuela entre mars et mai de cette année.

Jorge Arreaza M

@jaarreaza

Surgen elementos probatorios de acciones estadounidenses de espionaje y ciberataques contra Venezuela. Algunas de ellas aceptadas y confesas. Interesante reporte de @Mision_Verdad:http://misionverdad.com/La-Guerra-en-Venezuela/radiografia-de-los-ataques-de-espionaje-avanzado-contra-venezuela 

Radiografía de los ataques de espionaje avanzado contra Venezuela

La compañía de seguridad eslovaca ESET descubrió un ataque de espionaje avanzado contra la Fuerza Armada Nacional Bolivariana (FANB) de Venezuela por parte de hackers, con

misionverdad.com

Il existe des preuves d’espionnage des Etats-Unis d’Amérique et de cyber-attaques contre le Venezuela. Certains d’entre eux ont été acceptées et avouées.

Le Venezuela est le pays le plus touché par ce malware (programme malveillant qui frappe les ordinateurs, les téléphones portables et autres appareils électroniques), selon une analyse effectuée par ESET de 50 ordinateurs attaqués.

Venezuela: le pays le plus espionné

Sur les 50 ordinateurs vérifiés à l’aide de noms de fichiers et de métadonnées de documents filtrés, 75% correspondaient à des institutions publiques vénézuéliennes telles que la Force armée nationale bolivarienne (FANB), la police et les secteurs de l’éducation et des affaires étrangères.

L’Équateur est loin derrière avec 16% de tous les ordinateurs visités de l’étranger, en particulier dans le secteur militaire, suivi par la Colombie avec 7% et le Nicaragua avec 2%.

Des outils d’espionnage pour machettes sont utilisés depuis 2010 dans des attaques contre des pays d’Amérique latine, en particulier contre l’armée, a indiqué le rapport.

Cela intervient alors que le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré que son pays était prêt à surmonter le blocus imposé par les États-Unis d’Amérique à la nation sud-américaine.

Maduro a lancé une campagne intitulée «No more Trump», avec laquelle le gouvernement Maduro espère recueillir 13 millions de signatures, qui seront envoyées aux Nations Unies pour protester contre les sanctions états-uniennes.

« Je dis au monde qui nous écoute, le Venezuela est prêt à résister et à surmonter le blocus raciste [du président des États-Unis d’Amérique] Donald Trump … nous sommes préparés à la victoire », a déclaré Maduro lors d’une manifestation à Caracas contre l’agression des Etats-Unis d’Amérique.

Le chef de l’Etat a appelé les Vénézuéliens à « combattre » les attaques de l’administration Trump.

« Je suis venu pour appeler le peuple vénézuélien à se battre, à accuser, à agir, à agir contre Donald Trump et son agression impérialiste … pour lever les drapeaux et dire que le Venezuela est respecté », a-t-il déclaré.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fort Russ News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :