A la Une

Libération d’Idlib, PARTIE II: Libération de Khan Sheikhoun et élimination de la poche du nord de Hama (VIDÉOS)

Idlib, Syrie – À la fin du mois d’août, l’AAS (Armée arabe syrienne) a poursuivi sa route en direction de Khan Sheikhoun. Le 21 août, après deux jours de violents combats, la ville a été libérée. La sécurisation de la ville a fortement stimulé le moral de l’AAS et du pays tout entier, mais a également fourni une initiative stratégique aux troupes syriennes et alliées, en raison de l’encerclement partiel de la poche de Hama au nord, peuplée de divers groupes terroristes.

Carte montrant la situation stratégique dans le théâtre d’opérations sud d’Idlib / nord de Hama juste avant la libération de Khan Sheikhoun

Au moment même où la libération de Khan Sheikhoun était achevée, l’Armée arabe syrienne (AAS) et d’autres factions progouvernementales ont avancé sur les positions de Hayat Tahrir al-Sham (anciennement Jabhat al-Nusra, la branche syrienne d’Al-Qaïda) dans le sud d’Idlib. Les unités de l’AAS ont libéré la colline de Tari (Tall Tari) et ont avancé sur la ville de Tamanah. L’objectif était d’accroître la pression sur les positions terroristes dans le nord de Hama en coupant toutes les lignes d’approvisionnement restantes allant du sud d’Idlib à la forteresse terroriste de la ville de Lataminah.

Carte montrant comment les troupes syriennes ont réussi à couper le couloir de retraite des terroristes fuyant le nord de Hama

Les cartes suivantes montrent l’avancée des troupes syriennes et leur élimination très réussie de la poche du nord du Hamma.

Dans le sens des aiguilles d’une montre: 1) Le 22 août, les forces gouvernementales ont libéré le village de Sayyad, le sommet de la colline de Sayyad et plusieurs points proches, appartenant aux membres de groupes militants radicaux restés dans la région. 2) Les unités de l’AAS ont avancé sur Kafr Zita, Lataminah et Morek. 3) L’armée syrienne ouvre un couloir humanitaire pour les civils quittant la poche du nord de Hama. Les médias progouvernementaux ont même plaisanté en disant que le corridor servirait également à évacuer les troupes turques de leur « point d’observation » au sud de Morek. Ce «point d’observation» est devenu tristement célèbre après que la Turquie a autorisé divers militants radicaux à utiliser ses environs pour l’utiliser comme terrain de lancement d’attaques contre des positions de l’AAS. Cette décision a transformé les troupes turques déployées dans ce pays en boucliers humains et a causé des pertes parmi le personnel turc. Au lieu de renvoyer des militants de la région, Ankara aurait blâmé le «régime sanglant Assad» pour ces pertes. 4) le «point d’observation» turc no 9 entouré des troupes de l’AAS.

Les troupes syriennes ont même provoqué les Turcs, sachant qu’ils cachaient des terroristes à l’intérieur de leur poste,  ce qui était l’une des principales raisons pour lesquelles Tukey a refusé de quitter la zone, espérant ainsi éviter l’embarras d’expliquer ce que font les terroristes d’Al-Qaïda à l’intérieur de leur « poste d’observation ».

https://www.facebook.com/syrianarmy.sy/videos/517194672370366/

Une vidéo Facebook montrant l’AAS atteignant les positions de l’armée turque

La situation est restée relativement inchangée dans d’autres régions du nord-ouest de la Syrie, bien que l’assassinat de Suhaib Abu Khallad, l’un des principaux commandants terroristes d’Idlib, risque de semer la discorde parmi les terroristes déjà paniqués de la province.

Vidéo de l’opération menée par l’armée arabe syrienne pour sécuriser la campagne du nord de Hama du 6 mai au 23 août 2019.

L’agence syrienne d’information (SANA) a également publié une vidéo du quartier général et des tunnels, utilisés par les militants de Hay’at Tahrir al-Sham (HTS) et Jaysh al-Izza. Le reporter de la SANA à Hama a déclaré que les militants avaient utilisé les fortifications souterraines pour se mettre à l’abri des avions de guerre et mener leurs opérations dans la région.

« Les tunnels comprennent une série de salles d’opérations, qui ont été utilisées par les commandants des groupes terroristes pour planifier leurs actes criminels », a déclaré le journaliste.

Les terroristes ont construit la plupart des positions fortifiées lors du dernier accord de cessez-le-feu de Sochi, conclu entre septembre 2018 et avril de cette année; La vidéo montre le réseau complet de tunnels que les terroristes utilisaient pour se cacher des frappes aériennes russes

La contre-offensive des terroristes d’Idlib échoue

Lors de la libération du nord de Hama, les terroristes ont fait le dernier effort et ont tenté de violer les défenses des forces gouvernementales dans les provinces de Lattaquié, Hama et Alep, principalement pour soulager les terroristes bloqués dans la poche du nord de Hama. Mais finalement, ils ont subi de lourdes pertes et ont été forcés de battre en retraite.

Après la libération du nord de Hama, les renseignements fournis par les services de renseignement russes concernant des milliers de terroristes du Caucase du Nord et d’Asie centrale ont été confirmés. Cependant, leur motivation à rejoindre des groupes terroristes s’est révélée être assez banale – l’argent.

Vidéo de Vesti News montrant l’échec de la contre-offensive des terroristes, ainsi que les aveux de terroristes capturés sur le territoire de l’ex-URSS

Une carte montrant la situation dans le nord-ouest de la Syrie le 24 août

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fort Russ News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :