A la Une

L’Iran réfute Israël et affirme que ses positions en Syrie n’ont pas été attaquées

TÉHÉRAN – Le chef du gouvernement iranien a déclaré que les Etats-Unis d’Amérique et Israël n’étaient pas en mesure d’attaquer leurs positions après qu’Israël ait déclaré avoir attaqué des cibles iraniennes en Syrie.

Des responsables militaires israéliens ont déclaré que leurs forces avaient attaqué des cibles iraniennes samedi matin au sud de Damas. Cette déclaration a toutefois été rejetée par Mohsen Rezaee, président du Conseil du discernement iranien.

«Les États-Unis d’Amérique et Israël ne sont pas en mesure d’attaquer les centres et les positions de l’Iran. La déclaration israélienne selon laquelle nos positions sont devenues leur cible est un mensonge. Nos centres de consultation n’ont pas été endommagés», a déclaré Rezaee lors d’un entretien avec ILNA.

En outre, le dirigeant persan a déclaré que les actions des Etats-Unis d’Amérique et d’Israël en Syrie et en Irak étaient contraires au droit international. Il a en outre déclaré que « les partisans de l’Irak et de la Syrie donneront bientôt leur réponse ».

Frappe préventive

Les opérations israéliennes auraient pour but d’empêcher l’Iran de lancer une frappe de drone sur son territoire. Les responsables de l’Etat juif ont déclaré qu’en Syrie des unités de la Force Qods avaient été bombardées. Tel-Aviv confirme la possibilité de décès parmi les forces iraniennes et les groupes chiites dans la région.

Plus tôt ce mois-ci, le groupe de résistance libanais Hezbollah a la capacité de vaincre Israël sans aucune aide étrangère, a déclaré le major général iranien Hossein Salami.

La déclaration du commandant du corps des Gardiens de la révolution islamique, Hossein Salami, qui s’adressait mercredi à des responsables à Urmia, dans le nord-ouest de l’Iran, a été citée par l’agence de presse Fars.

« Ils [les États-Unis d’Amérique et leurs alliés] avaient l’intention de saper l’influence régionale de l’Iran, mais ils ont tous été témoins de l’impact négatif de cette politique sur l’influence iranienne et de la création d’un front uni contre le régime sioniste », a déclaré Salami.

« Le Hezbollah libanais a maintenant développé une telle extension du pouvoir grâce à l’expérience de confronter des guerres rapprochées, et est maintenant capable d’effacer le régime sioniste de la carte de toute guerre possible par lui-même », a averti Salami, « partout où que l’ennemi est, nous serons déjà là ».

Un peu plus tôt, le commandant du corps des Gardiens de la révolution islamique avait déclaré que le groupe libanais avait 100 000 missiles dirigés contre Israël et prêts à être tirés en cas de guerre.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Fort Russ News

1 Trackback / Pingback

  1. L’Iran réfute Israël et affirme que ses positions en Syrie n’ont pas été attaquées – MIRASTNEWS – Histoire militaire du Moyen-Orient

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :