A la Une

Une mauvaise foi ou un souci réel ? – Choc des titans: Apple reproche à Google sur le signalement d’une faille de sécurité

Image d’archives

PHOTO DE FICHIER: Logo de la mascotte Android de Google et de Apple © Reuters / Dado Ruvic

Apple a rompu le silence sur le récent rapport de la bombe de Google révélant des failles de sécurité qui pourraient être exploitées pour pirater des iPhones. Apple affirme que Google a mal déformé les faits pour attiser la peur parmi ses clients.

L’équipe de cybersécurité de Google a fait les gros titres la semaine dernière quand il a affirmé qu’un piratage massif sur iPhone aurait pu compromettre des milliers d’appareils après la visite de leurs propriétaires sur certains sites Web malveillants. Le rapport, qui a été publié peu de temps après la publication d’un correctif de sécurité d’urgence pour le dernier système d’exploitation pour iPhone (iOS), indiquait que cette vulnérabilité existait depuis au moins deux ans.

« La technologie est devenue trop grosse »: Steve Wozniak demande à Apple de se séparer

Insatisfait des résultats, Apple a présenté son point de vue et a assuré les utilisateurs de la sécurité de ses produits vendredi. Sans nier l’existence de cette vulnérabilité, il a toutefois accusé Google de donner une image erronée de la portée et de l’ampleur du problème.

Apple a déclaré que la firme technologique rivale avait induit le public en erreur en affirmant que l’attaque « exploitait massivement les iPhones ». La société a expliqué que l’attaque « était étroitement ciblée », car elle concernait moins d’une douzaine de sites Web présentant un contenu lié à la population musulmane ouïghoure de Chine.

« Le message de Google (…) crée une fausse impression d’exploitation massive » pour « surveiller les activités privées de populations entières en temps réel, suscitant la peur parmi tous les utilisateurs d’iPhone craignant que leurs appareils n’aient été compromis », a déclaré le fabricant d’iPhone dans un communiqué.

La France adopte une loi taxant les géants de la technologie malgré la colère des Etats-Unis d’Amérique

Apple a également déclaré que Google avait exagéré la durée des attaques, qui ont duré « pendant une brève période, environ deux mois », au lieu des deux ans indiqués par la société rivale. La déclaration ajoute que les bugs ont été corrigés en février, dans les 10 jours suivant leur notification par Google.

L’affrontement entre les deux géants de la technologie des Etats-Unis d’Amérique intervient quelques jours avant un événement majeur en Californie, dans lequel Apple devrait présenter ses derniers produits, notamment les iPhones de nouvelle génération et les modèles Apple Watch.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Apple accuse Google d’avoir « semé la peur » parmi les utilisateurs d’iPhone

CC0 / Pixabay

La concurrence entre les géants de l’informatique hors de l’aspect purement technologique. Apple n’est pas satisfait de la manière dont Google a révélé une faille majeure de sécurité dans l’iPhone.

Les chercheurs en sécurité de Google, qui travaillent dans le cadre de Project Zero, ont révélé que les sites Web malveillants utilisaient des failles de sécurité auparavant inconnues dans iOS pour pirater des appareils pendant au moins deux ans.

Bien que Apple ne nie pas l’authenticité de l’enquête, il reproche à Google de « semer la peur parmi tous les utilisateurs d’iPhone que leurs appareils soient compromis », car Google a évité d’indiquer des détails essentiels.

« L’attaque sophistiquée s’est concentrée sur un objectif très spécifique, pas sur une large exploitation « de masse », des iPhones comme décrit », a déclaré Apple. « L’attaque a touché moins d’une douzaine de sites Web consacrés à des contenus liés à la communauté ouïghoure. Toutes les preuves indiquent que ces attaques n’étaient opérationnelles que pendant une courte période, environ deux mois, et non « deux ans », comme indiqué par Google. »

Il a été révélé par la suite que ces sites Web ciblaient également les utilisateurs de Windows et d’Android, mais Google n’a pas détaillé cet aspect des attaques, a déclaré Apple.

Apple a corrigé les vulnérabilités en février, 10 jours à peine après qu’il eut été mis au courant. « Lorsque Google nous a demandé de commenter, nous étions déjà en train de corriger les erreurs », explique la société Cupertino.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :