A la Une

«Un moment d’une importance historique»: Téhéran va présenter à l’ONU un projet régional de sécurité

Image d’archives

© Présidence iranienne Source: AFP
Le président iranien Hassan Rohani lors d’un défilé militaire à Téhéran, le 22 septembre.

Dénonçant la présence de «forces étrangères» dans le Golfe, l’Iran a annoncé la présentation à l’ONU d’un plan de coopération régionale, en tendant «la main de l’amitié et de la fraternité» aux autres pays de la région.

La région vit un «moment sensible et d’une importance historique» : dans une déclaration prononcée à l’ouverture d’un défilé militaire à Téhéran ce 22 septembre, le président iranien Hassan Rohani s’est longuement exprimé sur la crise que traverse le Golfe.

Il a ainsi vigoureusement réagi au nouveau déploiement de troupes américaines dans la région, annoncé par Washington deux jours plus tôt. Dénonçant la présence de «forces étrangères» ayant «toujours apporté douleur et malheur dans la région», Hassan Rohani a lancé a l’intention des Américains et de leurs alliés occidentaux : «Plus vous vous tiendrez éloignés de notre région, plus celle-ci connaîtra la sécurité.»

«De notre point de vue, la sécurité du golfe Persique vient de l’intérieur. La sécurité du golfe Persique est endogène, la sécurité du détroit d’Ormuz est endogène. Les forces étrangères sont source de problème et d’insécurité pour notre peuple et pour la région», a-t-il affirmé.

Une philosophie que le chef d’Etat a bien l’intention de mettre en œuvre politiquement. Tendant une nouvelle fois «la main de l’amitié et de la fraternité» aux autres pays riverains du Golfe, tout en s’affirmant prêt «à ne pas tenir compte des erreurs passées» vis-à-vis des pays de la région avec lesquels l’Iran a des différends, Hassan Rohani a ainsi annoncé qu’il comptait présenter «dans les prochains jours» à l’ONU, un plan de coopération régionale destiné à assurer la sécurité du Golfe, du détroit d’Ormuz et de la mer d’Oman «avec l’aide des pays de la région». Le président iranien devrait prendre la parole au nom de l’Iran le 25 septembre à la tribune de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, et donc présenter son projet – dont il n’a pas dévoilé les contours – à cette occasion.

Téhéran est accusé par Washington et Riyad d’être derrière les attaques ayant visé deux installations pétrolières majeures en Arabie saoudite, le 14 septembre. L’Iran nie toute responsabilité dans ces raids menés par voie aérienne et revendiqués par des rebelles yéménites, ce qui n’a pas empêché le ministre de la Défense américain, Mark Esper, de dénoncer une «escalade spectaculaire de l’agression iranienne», et d’annoncer en conséquence le déploiement dans le Golfe de nouvelles forces américaines.

Après avoir évoqué la possibilité d’une riposte militaire, le président américain Donald Trump a quelque peu calmé le jeu, privilégiant la «retenue» et une «solution pacifique», tout en annonçant de nouvelles sanctions économiques contre Téhéran.

Lire aussi : Attaques en Arabie saoudite : Riyad n’écarte pas une frappe militaire contre l’Iran

Source: RT France

Rohani met en garde les USA après l’annonce de l’envoi de renforts dans le Golfe

© REUTERS / Abdullah Dhiaa Al-deen

En réagissant à l’envoi par les États-Unis de renforts dans le Golfe à la suite des attaques contre Aramco, Hassan Rohani a déclaré, ce 22 septembre, que l’Iran ne permettrait «à personne de violer ses frontières», tout en estimant que le déploiement de forces étrangères menaçait la sécurité de la région.

L’Iran ne permettra «à personne de violer ses frontières», a déclaré dimanche 22 septembre le Président iranien Hassan Rohani lors du discours d’ouverture du défilé militaire tenu à Téhéran à l’occasion de la commémoration de la guerre Iran-Irak.

https://www.facebook.com/sputnik.france/videos/384625898872660/

Cette annonce intervient après que le secrétaire américain à la Défense Mark Esper a signalé l’envoi de renforts américains dans la région du Golfe à la demande de Riyad et d’Abou Dabi suite aux attaques ayant visé deux installations pétrolières saoudiennes dont la responsabilité est imputée à l’Iran par ces trois pays.

«La présence de forces étrangères peut provoquer des problèmes et l’insécurité de notre peuple et de notre région, ainsi que de l’industrie pétrolière», a fait savoir Hassan Rohani, selon Reuters.

Le Président iranien a souligné que Téhéran allait tendre la main à tous ses voisins.

«Dans quelques jours, nous présenterons un projet à la communauté internationale selon lequel l’Iran, en coopération et avec l’aide des pays de la région, assurera la sécurité du golfe Persique, du détroit d’Ormuz et du golfe d’Oman», a ajouté Rohani, dont le discours a été diffusé en direct à la télévision iranienne.

Saudi Aramco attaquée par des drones

Des drones des Houthis yéménites ont visé samedi 14 septembre deux installations stratégiques de la compagnie pétrolière Aramco, à plus d’un millier de kilomètres de Sanaa, la capitale du Yémen contrôlée depuis cinq ans par les Houthis.

L’attaque a été revendiquée par les rebelles yéménites houthis. Selon les autorités saoudiennes, au moins 18 drones et sept missiles de croisière ont été utilisés. L’Arabie saoudite ainsi que les États-Unis et les Émirats arabes unis accusent l’Iran, qui soutient le mouvement houthi, d’avoir orchestré l’opération.

Téhéran a démenti toute implication. Jeudi 19 septembre, le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a mis les États-Unis et l’Arabie saoudite en garde contre toute attaque visant son pays qui serait selon lui susceptible de déclencher une «guerre totale».

Source: Sputnik News – France

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :