A la Une

Les Houthis yéménites déclarent avoir capturé des « officiers de l’armée saoudienne » lors d’une attaque près de la frontière commune

© AP Photo / Hani Mohammed

Les Houthis, également connus sous le nom de AnsarAllah, ont démenti plus tôt dans la journée les informations selon lesquelles la coalition dirigée par les Saoudiens, qui se battait contre le groupe au Yémen, avait accepté un cessez-le-feu dans plusieurs régions du pays, y compris la capitale Sanaa contrôlée par les Houthis.

Le mouvement houthi du Yémen a déclaré dans un communiqué qu’il avait mené une attaque près de la frontière avec la région sud de l’Arabie saoudite de Najran et capturé plusieurs « officiers de l’armée », des « milliers » de soldats ennemis et des « centaines de véhicules ».

« Les forces armées du Yémen ont annoncé une opération militaire d’envergure près de Najran. L’ennemi a subi de lourdes pertes en équipement et en main-d’œuvre. Des milliers de soldats ennemis ont été capturés, tués et des centaines d’autres blessés », a déclaré le porte-parole des forces Houthi, Yahya Saria.

En particulier, selon Saria, à peine 72 heures après le début de l’opération, les Houthis ont réussi à encercler « trois brigades militaires des forces ennemies », complètement défaites, ce qui a permis la « libération » de centaines de kilomètres carrés. Saria a déclaré que parmi les prisonniers capturés après la bataille, il y avait des soldats et des officiers saoudiens, ainsi que de nombreux commandants et membres du personnel militaire d’autres nationalités.

Les autorités saoudiennes n’ont pas encore commenté ces informations.

Nasser Arrabyee @narrabyee

3 Saudi brigades fell in hands of Yemen’s Houthi fighters in Najran south of Saudi Arabia.

Hundreds killed/injured and detained. A huge quantity of weapon including armored vehicles. Saudi senior officers among the war prisoners.

The operation is the biggest ever.

We can’t show you everything!

We automatically hide photos that might contain sensitive content.

Un jour plus tôt, les médias ont rapporté, citant des sources, que Riyad avait accepté la proposition en réponse à l’annonce faite par les Houthis la semaine dernière sur l’arrêt des attaques de drones contre l’Arabie saoudite. Cette déclaration intervient après que les Houthis eurent revendiqué la responsabilité d’attaques contre des installations pétrolières saoudiennes plus tôt en septembre, qui avaient entraîné une chute brutale de la production de pétrole du royaume.

La semaine dernière, les Houthis ont déclaré qu’ils étaient prêts à mettre un terme à leurs attaques contre l’Arabie saoudite, ajoutant qu’ils s’attendaient à ce que les autorités saoudiennes mettent fin aux actions militaires contre le Yémen.

Le Yémen est depuis plusieurs années plongé dans un conflit armé opposant les forces gouvernementales conduites par le président Abdrabuh Mansour Hadi et le mouvement Houthi. La coalition dirigée par l’Arabie saoudite mène des frappes aériennes contre les Houthis à la demande de Hadi depuis mars 2015.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

3 brigades saoudiennes détruites, des dizaines de mercenaires capturés lors de l’offensive de Najran: spox de l’armée yéménite

 

 

Le porte-parole des forces armées yéménites a déclaré que trois brigades militaires saoudiennes avaient été complètement détruites après que les troupes de l’armée yéménite, soutenues par des combattants alliés des Comités populaires, avaient lancé une offensive militaire à grande échelle dans la région de Najran, à la frontière sud du royaume.

Lors d’une conférence de presse tenue samedi soir à Sanaa, la capitale, le général de brigade Yahya Saree a décrit l’opération majeure et efficace, surnommée la victoire de Dieu, comme la plus grande depuis que l’Arabie saoudite et certains de ses alliés ont lancé une campagne militaire atroce contre le Yémen. Il y a plus de quatre ans, constatant que l’offensive avait duré plusieurs mois et avait infligé à l’ennemi des pertes dramatiques – tant en termes de matériel militaire que de personnel militaire -, a déclaré dans un communiqué le bureau des médias du mouvement Yémen Houthi Ansarullah.

«L’opération a abouti à la destruction complète de trois brigades militaires des forces ennemies (saoudiennes), à la saisie de grandes quantités de matériel militaire, notamment des centaines de véhicules et de véhicules blindés, à la capture de milliers de forces ennemies, principalement des traîtres et des séduits (miliciens yéménites soutenus par l’Arabie saoudite et fidèles à l’ancien président du Yémen, Abd Rabbuh Mansur Hadi). Des centaines d’autres personnes ont également été tuées et blessées», a souligné Saree.

Le haut responsable militaire yéménite a souligné que des commandants, des officiers et des soldats saoudiens figuraient parmi les personnes capturées par les forces yéménites et les combattants du Comité populaire.

«Seulement 72 heures après le début de l’opération, nos forces ont complètement assiégé les troupes ennemies. Trois brigades de traîtres avec des unités de l’armée saoudienne ont été complètement détruites et comptant de nombreuses personnes prises en otage», a déclaré Saree.

Il a ajouté: «Sous les directives de la direction [du mouvement Ansarullah, Abdul-Malik al-Houthi], tous les prisonniers étaient traités conformément aux principes de l’islam, aux coutumes et traditions du Yémen ainsi qu’à l’éthique humaine. Nos forces ont œuvré pour protéger des milliers de forces ennemies qui se sont rendues contre les raids de représailles de la coalition d’agression.»

Saree a ensuite assuré à toutes les familles des prisonniers que les forces yéménites et leurs alliés prendraient d’autres mesures pour les protéger des dommages causés par les frappes aériennes menées par les Saoudiens.

Le porte-parole des forces armées yéménites a poursuivi en expliquant que plusieurs unités spécialisées des forces armées yéménites avaient participé à l’opération dans différentes zones géographiques et que les forces armées yéménites et leurs alliés pourraient s’emparer du contrôle de centaines de kilomètres carrés de terres à Najran.

L’Arabie saoudite et un certain nombre de ses alliés régionaux ont lancé une campagne dévastatrice contre le Yémen en mars 2015, dans le but de ramener le gouvernement de Hadi au pouvoir et d’écraser Ansarullah.

Selon le projet américain ACLED (Organisation de conflits armés), une organisation de recherche sur les conflits à but non lucratif, la guerre a coûté la vie à plus de 91 000 personnes au cours des quatre dernières années et demie.

La guerre a également eu de lourdes conséquences sur l’infrastructure du pays, détruisant des hôpitaux, des écoles et des usines. L’ONU a déclaré que plus de 24 millions de Yéménites avaient cruellement besoin d’aide humanitaire, dont 10 millions souffrant de faim extrême.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Press TV

Sud saoudien : grande opération yéménite et lourdes pertes saoudiennes

Grande opération militaire de l’armée yéménite dans le sud de l’Arabie saoudite. ©Harbi Press

Le porte-parole des forces armées yéménites a fait part de l’accomplissement de la grande opération militaire de l’armée baptisée « Victoire de Dieu » dans le sud de l’Arabie saoudite, affirmant que dans le cadre de cette opération des milliers de personnes avaient été capturées.

Yahya Saree l’a annoncé lors d’une conférence de presse, ce samedi 28 septembre, sans manquer de préciser que « cette opération se poursuit depuis quelques mois ».

Selon la chaîne yéménite Al-Masirah, le porte-parole des forces armées du Yémen a indiqué que lors de l’opération appelée la « Victoire de Dieu » sur l’axe de Najran, au sud de l’Arabie saoudite, trois brigades saoudiennes avaient été détruites. Il a rappelé aussi que « cette opération était lancée il y a quelques mois déjà et que depuis, les ennemis avaient subi de lourds dégâts matériels et humains ».

Le général Saree a fait part de la participation des unités de missiles, de drones à l’opération de l’armée yéménite à Najran.

Plus précisément, il y aurait selon le général Saree, des centaines de tués et un très grand nombre de capturés au sein des rangs de l’armée saoudienne.

« Des centaines de militaires saoudiens ont été tués et un grand nombre de personnes dont des commandants ont été capturés. D’ici quelques jours, nous annoncerons plus de détails sur cette opération », a-t-il expressément déclaré.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :