A la Une

L’armée syrienne affronte des combattants à la frontière avec la Turquie, selon Sana

Image d’archives

© Sputnik . Mikhail Alaeddin

Un combat opposant des groupes armés soutenus par la Turquie aux forces gouvernementales syriennes se déroule actuellement dans les environs de la ville de Ras al-Aïn, à la frontière turque, informe Sana.

Des affrontements entre l’armée syrienne et des combattants soutenus par Ankara ont lieu actuellement dans les environs de la ville frontalière de Ras al-Aïn, a informé samedi l’agence Sana.

Selon l’agence, une unité de l’armée syrienne a empêché des combattants de s’emparer du territoire sous leur contrôle dans le village d’Ahras, dans la région de Tal Timr du gouvernorat de Hassaké.

Sana indique également que des combattant se sont emparés de deux villages non loin de Ras al-Aïn et ont coupé la route reliant Tal Timr à cette dernière.

Opération Source de paix

Mercredi 9 octobre, le Président turc a annoncé le lancement dans le nord-est de la Syrie de l’opération Source de paix dirigée contre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et le groupe terroriste Daech*.

En réaction à cette offensive, Damas a envoyé le 13 octobre ses forces armées dans le nord du pays, conformément à un accord passé avec l’administration kurde. Les troupes gouvernementales syriennes sont entrées dans les villes de Minbej, d’Al-Thawrah et de Kobané.

Par la suite, Ankara et Washington sont parvenus à un accord de cessez-le-feu dans le nord-est de la Syrie, en vertu duquel la Turquie doit suspendre son action militaire pendant 120 heures pour permettre aux miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) de quitter la zone de sécurité.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Source: Sputnik News – France

Une exécution cruelle en Syrie a peut-être été filmée par un demandeur d’asile en Allemagne

© REUTERS / Murad Sezer

Le caméraman de l’exécution cruelle exécutée par des insurgés dans le nord de la Syrie serait arrivé d’Allemagne, où il a demandé l’asile, révèle une récente enquête du journaliste néerlandais Harald Doornbos. Le massacre a provoqué une grande indignation et même le président turc n’a pas pu laisser l’événement sans commentaires.

L’armée turque a suspendu son Opération Source de Paix sur les régions kurdes de Syrie après la conclusion d’un accord entre Ankara et les États-Unis d’Amérique. Mais l’offensive a été menée non seulement par des troupes régulières, mais également par des groupes d’insurgés, notamment la soi-disant Armée libre syrienne ou Armée nationale syrienne, deux opposants du gouvernement de Damas.

Dans les jours qui ont suivi le début de l’opération, plusieurs vidéos d’exécutions extrajudiciaires perpétrées par des membres du groupe islamiste syrien Ahrar al Sharqiya, qui fait partie de l’armée nationale syrienne (ANS ; SNA en anglais), ont été diffusées en ligne. La première vidéo montre des hommes armés avec trois prisonniers, un militaire et de deux civils. Puis apparaît une autre séquence qui inclut un autre civil parmi les prisonniers, les mains liées, qui a été abattu par des extrémistes 25 fois au total.

Sur une photo partagée en ligne, qui montre deux des trois prisonniers qui apparaissent dans la première vidéo, on voit qui pourrait être Abou Hatim Shaqra, l’un des dirigeants d’Ahrar al Sharqiya, accusé d’avoir commis de nombreux crimes de guerre au début de la guerre civile en Syrie, entre 2012 et 2013.

Attention, les images suivantes peuvent nuire à votre sensibilité!

Les exécutions ont été filmées par Alhareth Rabbah, un photographe d’origine syrienne qui, selon ses révélations à France 24, aurait été embauché par le groupe Ahrar al Sharqiya.

« Prends mon téléphone et signe moi en le tirant avec ce fusil de sniper! », lui dit le combattant dans la vidéo.

Une enquête controversée menée par le journaliste néerlandais Harald Doornbos fournit maintenant des preuves qu’Alhareth est un demandeur d’asile allemand, qui s’était d’abord réfugié dans ce pays, puis s’était rendu en Syrie à la frontière turque pour rejoindre le groupe extrémiste.

Harald Doornbos

@HaraldDoornbos

1/ The Syrian photographer/cameraman of a pro-Turkey Syrian group who recently filmed executions in NSyria, traveled in 2015 as a refugee to where he applied for asylum. He stayed near city of , in monastery « Kloster Helfta » in town Lutherstadt Eisleben. https://twitter.com/dlshadothman/status/1183052883371216896 

Dlshad Othman

@dlshadothman

En respuesta a @dlshadothman

Graphic +18. The same Video with English subtitle

Video insertado

Sa vie de réfugié en Allemagne

Doornbos a découvert qu’Alhareth était arrivé en Allemagne en tant que réfugié en 2015, via la Grèce et la Hongrie. En tant que demandeur d’asile, il se serait réfugié au centre d’accueil central de Halberstadt, au monastère de Helfta, à Eisleben, en Saxe-Anhalt.

© Photo: Capture d’écran / Harald Doornbos
Guest house dans le monastère Helfta à Lutherstadt Eisleben dans l’image Instagram d’Alhareth Rabbah

La confirmation de ces références incluait les comptes de médias sociaux d’Alhareth, où il a publié de nombreuses photos et vidéos, notamment Helfta et le marché de Noël de Halle, ainsi que le monastère.

Malgré cette intégration apparemment réussie, il aurait quitté l’Allemagne à la mi-2016 et se serait rendu en Turquie, avant de se rendre en Syrie et de rejoindre le groupe Ahrar al Sharqiyeh.

Ankara commente les exécutions

Entre-temps, les preuves de crimes de guerre et d’exécutions étaient si claires que même les plus hautes autorités turques ont dû réagir. Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que de tels crimes avaient été commis par certains des combattants de ces groupes.

« Maintenant, il y en a en Syrie sous l’armée nationale syrienne qui commettent ces erreurs. »

L’armée turque va maintenant « traiter ce problème » et identifier les responsables, a déclaré Erdogan.

EN SAVOIR PLUS :

GÉOÉCONOMIE ET GÉOSTRATÉGIE DE L’ÉNERGIE: CHAOS ET ENJEUX RÉELS

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :