A la Une

Boeing pourrait faire face à des milliards de pertes supplémentaires à mesure que la crise MAX s’aggrave – analystes

Image d’archives

Boeing Co (BA.N) pourrait devoir enregistrer des milliards de dollars de frais supplémentaires, ont annoncé lundi deux maisons de courtage, à la suite des derniers développements concernant l’avion à réaction immobilisé du 737 MAX, qui remet en question le moment choisi pour la remise en service de l’avion.

Le Credit Suisse et UBS ont déclassé leurs actions après que des rapports internes eurent révélé des messages internes échangés entre deux employés de Boeing, selon lesquels le système anti-décrochage de l’appareil s’était comporté de manière irrégulière lors des essais avant la mise en service de l’appareil.

Les nouvelles révélations posent de nouveaux défis à Boeing, qui subit de fortes pressions après que deux accidents mortels ont forcé la société à concrétiser ses plans et à enregistrer des milliards de dollars de pertes.

Les actions de Boeing ont chuté de 2% à 337,20 DEUA (dollars des Etats-Unis d’Amérique ; USD ou USAD en anglais) en transactions de pré-commercialisation lundi, ce qui s’ajoute à leur baisse de 18% depuis le deuxième accident mortel du très populaire jet à couloir unique en Ethiopie.

Bien que Boeing ait continué à produire les plans, quoiqu’à un taux inférieur, les maisons de courtage ont déclaré qu’il était de plus en plus probable que la société devrait devoir arrêter complètement la production.

«Nous constatons un risque croissant que la Federal Aviation Administration ne réalise pas un vol de certification en novembre et ne lève pas l’ordre d’urgence en décembre», a déclaré l’analyste d’UBS, Myles Walton, en rétrogradant le titre sur «neutre».

Walton a réduit son prix cible sur les actions de Boeing de 95 dollars à 375 dollars (289 £), évoquant une augmentation de la «probabilité d’une pause sur le système de production du 737 MAX» en raison d’un retard dans le retour du jet.

Les actions de Boeing ont chuté de près de 7% vendredi après que Reuters eut annoncé la nouvelle, ce qui a incité les régulateurs des Etats-Unis d’Amérique à demander une explication immédiate et un nouvel appel au Congrès pour que la société bouleverse sa direction.

La société a exprimé dimanche ses regrets pour ces messages et a indiqué qu’elle enquêtait toujours sur leur signification.

Le Credit Suisse, qui avait maintenu sa cote de «surperformance» depuis juillet 2017, a rétrogradé le titre en position «neutre» et a abaissé son cours cible de 93 dollars à 323 dollars, soit 6% de moins que le cours de clôture de Boeing le vendredi à 344 dollars.

Avec le retard probable de la remise en service de MAX jusqu’en février 2020 et l’arrêt de la production, le planificateur états-unien pourrait enregistrer des charges de 3,2 milliards de dollars sur quatre mois en plus d’une charge de 5,6 milliards de dollars enregistrée jusqu’à présent, a déclaré l’analyste Robert Spingarn.

«BA pourrait être contraint à l’automne ou au licenciement d’une partie de ses effectifs MAX. Cela pourrait entraîner une perte de productivité de la main-d’œuvre lorsque/si le MAX est remis en service. Nous avons vu les conséquences de tels événements sur la construction navale: cela peut être très laid», a déclaré Spingarn.

UBS a également déclassé le principal fournisseur de Boeing, Spirit AeroSystems (SPR.N), à «neutre» par rapport à «achat» et couper son prix cible sur l’action à 88 $ contre 92 $, en évoquant des réductions de production possibles.

Rapport de Ankit Ajmera à Bengaluru; Édité par Saumyadeb Chakrabarty

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Reuters

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :