A la Une

«L’Amérique se sauve»: les Kurdes en colère chassent les forces des Etats-Unis d’Amérique avec des légumes (VIDEO)

Image d’archive

Photo de fichier: © AFPTV / AFP

En colère contre le retrait états-unien du nord de la Syrie, les habitants de Qamishli ont bombardé les troupes états-uniennes de légumes en quittant la ville, selon une vidéo diffusée lundi par les médias kurdes.

Un convoi de transports de troupes blindés est entouré de tous les côtés par des Kurdes en colère criant «No America» et «Amérique menteur» en anglais, tandis qu’un résident peut être entendu, décrivant les troupes états-uniennes comme fuyant «Comme des rats… l’Amérique se sauve», en arabe.

Les citoyens en colère semblent lancer des pommes de terre sur leurs anciens alliés, mais l’agence de presse Rudaw rapporte que les tomates étaient le projectile de choix.

Les Kurdes ont été désabusés par la décision du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump, début octobre, de retirer les troupes américaines des régions frontalières en Syrie, abandonnant essentiellement les alliés kurdes de longue date des États-Unis d’Amérique alors que la Turquie franchissait la frontière.

Le président turc Erdogan a accepté de suspendre son offensive militaire dans les zones sous contrôle kurde pendant cinq jours, le cessez-le-feu expirant mardi. Pendant ce temps, plus de 100 véhicules blindés des Etats-Unis d’Amérique et environ 1 000 personnes ont été filmés en Irak depuis la province de Dohouk en Syrie et se dirigent vers la région semi-autonome du Kurdistan irakien.

LIRE PLUS

Juste à côté: plus de 100 véhicules blindés se rendent en Irak alors que les troupes états-uniennes se retirent du nord de la Syrie

Le 9 octobre, Trump a ordonné un retrait général de la Syrie, affirmant qu’il retirait les troupes états-uniennes de «guerres sans fin» au Moyen-Orient. Bien que Trump ait qualifié le retour des troupes états-uniennes à la maison, beaucoup sont simplement redéployées en Irak.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

VIDEO, PHOTOS: Cent véhicules militaires états-uniens ils quittent la Syrie et entrent en Irak

Le convoi a été vu après que le Pentagone eut annoncé le transfert d’environ 1 000 soldats du nord du territoire syrien vers le pays voisin.

Plus de 100 véhicules militaires des Etats-Unis d’Amérique sont entrés lundi sur le territoire irakien dans le cadre du retrait annoncé des troupes états-uniennes du nord-est de la Syrie, selon Reuters.

Des sources citées par l’agence font état d’une trentaine de remorques et de VUS transportant du matériel militaire lourd le long du poste-frontière de Sahela jusqu’à la ville irakienne de Dohuk, ainsi que de plusieurs véhicules destinés au transport des troupes états-uniennes.

Convoi états-unien à Dohouk, Irak / Kawa Omar / Reuters

La mobilisation intervient quelques jours après que les Etats-Unis d’Amérique se soient mis d’accord avec la Turquie sur un cessez-le-feu qui expirera mardi et qui établira une zone de sécurité de 444 kilomètres le long de la frontière avec la Syrie.

Matt Bradley

@MattMcBradley

troops withdraw from through northern . This is outside – in the shadow of the flag of Iraqi

Samedi, le secrétaire à la Défense des Etats-Unis d’Amérique, Mark Esper, avait annoncé que le transfert d’environ 1 000 soldats dans le nord de la Syrie se ferait par voie terrestre et aérienne vers l’ouest du pays voisin, où les opérations se poursuivraient. pour contrer l’Etat islamique et « aider à défendre l’Irak ».

Convoi états-unien à Dohouk, Irak / Ari Jalal / Reuters

Le même jour, les forces démocratiques syriennes (FDS) ont commencé à quitter les zones désignées dans l’accord après que le président turc Recep Tayyip Erdogan eut menacé « d’écraser la tête » de combattants kurdes s’ils ne se retiraient pas pendant les 120 heures de trêve convenues.

Convoi états-unien à Dohouk, Irak / Ari Jalal / Reuters

Les médias syriens ont rapporté que les troupes états-uniennes ont détruit plusieurs de leurs propres installations militaires lors de leur retrait du nord-est de la Syrie. Erdogan a annoncé que son pays établirait plus d’une douzaine de postes d’observation dans la zone de sécurité convenue.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction: Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :