A la Une

Nouvelle option visant à diviser pour mieux régner ? Le Royaume-Uni et les Etats-Unis d’Amérique affirment que des pirates informatiques russes ont «piraté» la cyber-opération iranienne pour attaquer diverses installations

CC BY-SA 4.0 / Magnus916 / Hacker-1

Les attaquants utilisaient les systèmes de « commandement et de contrôle » des pirates informatiques APT34 pour déployer leur propre code malveillant, ont déclaré les agences britanniques de renseignement GCHQ et la US National Security Agency (NSA) dans un avis public.

Un groupe de hackers liés à la Russie aurait « détourné » une cyber-opération iranienne pour attaquer diverses installations dans le monde, ont déclaré des responsables de la sécurité britannique et états-unienne, cités lundi par Reuters.

Selon Paul Chichester, directeur des opérations au Centre national de la cybersécurité du GCHQ, l’agence de renseignement britannique,  l’organisation connue sous le nom de « Turla » aurait utilisé l’infrastructure informatique iranienne pour pirater avec succès diverses installations dans au moins 20 pays différents au cours des 18 derniers mois.

« Nous voulons envoyer un message clair: même lorsque les cyber-acteurs chercheront à masquer leur identité, nos capacités les identifieront en fin de compte », a déclaré ce responsable dans un communiqué accompagnant un avis conjoint avec la National Security Agency des Etats-Unis d’Amérique.

CC BY 2.0 / Images de la Défense / Bâtiment GCHQ à Cheltenham, Gloucestershire

Le GCHQ Building à Cheltenham, dans le Gloucestershire, fait partie des agences de renseignement qui utilisent d’anciennes lois pour espionner les gens.

Les services de renseignement ont ensuite affirmé que Turla avait à la fois trouvé des informations et que le groupe de piratage iranien, OilRig, volait, et menait ses propres opérations en utilisant des outils et des infrastructures iraniennes afin de couvrir leurs traces.

Moscou et Téhéran n’ont pas encore commenté les accusations, mais les deux parties ont à plusieurs reprises nié les accusations de cyber-attaques et de piratage.

Traduction et ajout au Titre 1 : Jean de Dieu MOSSINGUE

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :