A la Une

Quelle quantité de pétrole la Syrie possède-t-elle et qui la contrôle?

© Sputnik / Maxim Bogodvid

Les États-Unis d’Amérique ont clairement indiqué que leur priorité en Syrie était le pétrole brut et ont repris la surveillance des gisements de pétrole dans le nord-ouest du pays. Sputnik analyse la quantité d’or noir que possède la Syrie et qui la contrôle.

Le président syrien Bashar al-Assad a décrit Donald Trump comme le meilleur président de l’histoire des États-Unis d’Amérique, car il parle sincèrement de ses objectifs de sécurisation du pétrole en Syrie.

« Quoi de mieux que d’avoir un ennemi sincère », a déclaré Assad.

© Sputnik / Vitaly Podvitski
Trump est le meilleur président des Etats-Unis d’Amérique de l’opinion d’Assad grâce à … sa sincérité

Selon la US Energy Information Administration, avant la guerre et l’instauration de sanctions contre la Syrie, le pays produisait en moyenne environ 400 000 barils de pétrole par jour (données de 2010).

ISIS et le pétrole syrien

Alors que le pays était plongé dans la guerre, les terroristes ont commencé à prendre le contrôle de vastes territoires, y compris le centre et le nord-est du pays, riches en hydrocarbures, interrompant ainsi la production et le transport de brut.

Pour 2013, la production totale de pétrole du pays est tombée à 50 000 barils par jour. Le groupe terroriste ISIS – Etat islamique, interdit en Russie et dans d’autres pays – a commencé à établir son califat dans l’ouest de l’Irak et le nord de la Syrie, capturant les trois quarts des réserves de pétrole de la République arabe dans la province de Deir Ezzor, riche en pétrole.

En septembre 2015, la Russie a rejoint Damas dans la lutte contre ISIS. En raison des attaques russes, les terroristes ont perdu plus de la moitié des revenus pétroliers qu’ils avaient illégalement extraits sur le territoire syrien.

La partie états-unienne

Alors que l’armée syrienne mettait l’accent sur la libération de l’ouest du pays, les forces démocratiques syriennes dirigées par les Kurdes et leurs alliés états-uniens prenaient le contrôle de la majeure partie du nord-est du pays,  y compris les territoires riches en pétrole à l’est de l’Euphrate.

Le 26 octobre 2019, les services de renseignement russes ont révélé que les États-Unis d’Amérique bénéficiaient de la contrebande de brut syrien. Les revenus mensuels de cette activité des agences fédérales des Etats-Unis d’Amérique dépassent les 30 millions de dollars, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konassenkov.

Selon les informations des services de renseignement, la production de pétrole dans la zone contrôlée par les Etats-Unis d’Amérique « est réalisée avec du matériel fourni à la Syrie par les plus grandes entreprises occidentales évitant les » sanctions » de Washington.

Sputnik Mundo

@SputnikMundo

📎📷 Un análisis de la retórica de @realDonaldTrump sobre Siria muestra cuál es su verdadero interés en el país árabe https://sptnkne.ws/AjN9 

Un medio de EEUU: Trump está obsesionado con robar el petróleo sirio

Una serie de tuits y declaraciones del presidente estadounidense dejan claro que la prioridad de Donald Trump en Siria es el petróleo, dice un artículo de New York Magazine, escrito por Benjamin Hart.

mundo.sputniknews.com

Les intérêts pétroliers russes en Syrie

La Russie participe également aux opérations liées au pétrole en Syrie, à une différence importante près: les entreprises russes ne disposent de contrats qu’avec le gouvernement syrien reconnu par l’ONU.

En octobre de cette année, par exemple, la société russe Uraltejnostroy, spécialisée dans la construction de raffineries et de stations de pompage, d’équipements pour champs de gaz et d’installations de traitement du pétrole, de l’eau et du gaz, a annoncé son intention de reprendre la construction d’une installation pétrolière dans le nord-est de la Syrie qui a été interrompue en 2011. En outre, la société a proposé ses services pour restaurer les installations pétrolières touchées par la guerre en Syrie.

En 2018, le ministère russe de l’Énergie a signé une feuille de route sur la coopération énergétique avec la Syrie en 2018 et au cours de la période suivante. Le document prévoit la restauration, la modernisation et la construction de nouvelles installations énergétiques en Syrie.

Souveraineté énergétique syrienne

Le pétrole et le gaz constitueront un outil essentiel pour la reconstruction de la Syrie après une guerre dévastatrice. L’année dernière, le président syrien Bashar al-Assad a estimé que la reconstruction pourrait coûter environ 400 millions de dollars à la Syrie et qu’elle prendrait environ 10 à 15 ans.

En niant à la Syrie le droit à son propre pétrole, les États-Unis d’Amérique n’agissent pas seulement de manière illégale, ils privent également le pays déchiré par la guerre de la capacité de se relever d’un conflit brutal qui dure depuis huit ans.

[Prédateurs déclarés, que peuvent faire la Syrie et ses vrais amis : faudrait-il envisager à les expulser manu-militari? JDDM – MIRASTNEWS.]

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :