A la Une

Faudrait-il contrer de front les Etats-Unis d’Amérique ou continuer à fermer les yeux et à tourner en rond, quand eux avancent et déploient méthodiquement leurs plans machiavéliques?

Lavrov: Washington a «l’intention claire de séparer» d’une partie de la Syrie pour contrôler les sites pétroliers

© Sputnik . Vitaliy Belousov

Le ministre russe des Affaires étrangères, lors du deuxième Forum de Paris sur la paix, a alerté sur les démarches des États-Unis qui cherchent, selon lui, à piller la Syrie et à la diviser afin de prendre le contrôle des gisements pétroliers du pays.

Washington cherche à séparer les territoires de la rive est du fleuve Euphrate et fait tout pour y créer un quasi-État, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères lors du deuxième Forum de Paris sur la paix.

Les États-Unis «demandent aux pays du Golfe des investissements considérables afin de créer une administration locale basée sur les Forces démocratiques syriennes (FDS), les Kurdes et les autres, avec l’intention claire de séparer cette partie de la Syrie et de contrôler les sites pétroliers», a déclaré Sergueï Lavrov.

Lavrov a également noté que les États-Unis interdisaient aux autres acteurs d’investir dans des projets de reconstruction de la Syrie qui se trouve sous le contrôle officiel de Damas.

«Nous soutenons ensemble avec le gouvernement syrien, en invitant tout le monde, la modernisation des infrastructures pour le retour des réfugiés afin que le pays puisse retrouver une vie normale», a souligné le ministre.

Auparavant, le ministre Lavrov avait déclaré que les tentatives des États-Unis de piller la Syrie et de prendre le contrôle des gisements pétroliers étaient illégales et n’avaient mené à rien de bon.

La participation de la Russie au Forum de Paris sur la paix

À l’occasion de la seconde édition du Forum de Paris sur la paix, le ministre russe des Affaires étrangères a prononcé un discours en présence d’une trentaine de chefs d’État et de gouvernement réunis pour promouvoir le multilatéralisme.

Le Forum de Paris sur la paix, une initiative française lancée en 2018, défend le multilatéralisme face à la montée des «égoïsmes nationaux» dans un monde de plus en plus fractionné, y compris entre alliés atlantistes, et entend «résorber un déficit de gouvernance», affirment les organisateurs.

Source: Sputnik News – France

Les Etats-Unis d’Amérique veulent créer un quasi-État illégal dans l’est de la Syrie – Lavrov

© AP Photo / Felipe Dana

Damas, Moscou, Ankara et d’autres ont à plusieurs reprises critiqué les efforts des États-Unis d’Amérique pour continuer à conserver les régions riches en pétrole de la Syrie, affirmant que de tels actes constituent une violation flagrante du droit international.

Les Etats-Unis d’Amérique envisagent de séparer illégalement des territoires situés sur la rive orientale de l’Euphrate et de créer un quasi-État séparé et illégal, a déclaré mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, parlant lors d’un forum pour la paix à Paris.

« Sur la rive orientale de l’Euphrate, ils mettent tout en œuvre pour créer la structure d’un quasi-État et demandent aux États du Golfe d’importants investissements afin de créer une administration locale sur la base des Forces démocratiques syriennes, les Kurdes – les Unités de protection du peuple des YPG et d’autres, avec la ferme intention de casser ce morceau de territoire de la Syrie et de contrôler les champs de pétrole situés dans cette localité », a déclaré M. Lavrov.

Au même moment, Lavrov a accusé les Etats-Unis d’Amérique d’empêcher leurs alliés d’investir dans la reconstruction de la Syrie.

« S’agissant de la reconstruction de la Syrie, nous appuyons, avec le gouvernement syrien, d’inviter tout le monde [à participer] à la création de conditions propices à la modernisation des infrastructures et au retour des réfugiés, afin que le pays puisse reprendre une vie normale. Les Etats-Unis d’Amérique en nient catégoriquement la nécessité et interdisent à leurs alliés – l’OTAN, l’Union européenne et les pays de la région d’investir dans des projets sur les territoires contrôlés par le gouvernement syrien », a déclaré le ministre des Affaires étrangères.

L’année dernière, les autorités syriennes ont estimé qu’il faudrait entre 200 et 400 milliards de dollars d’investissements et jusqu’à une décennie pour reconstruire la Syrie après le conflit. Les États-Unis d’Amérique et leurs alliés européens ont refusé de s’engager à financer les efforts de reconstruction, même si de nombreux pays européens sont confrontés à des tensions sociales majeures dues à l’afflux de réfugiés syriens en Europe.

© AP Photo / Baderkhan Ahmad
Dans cette photo du lundi 28 octobre 2019, les forces des Etats-Unis d’Amérique patrouillent dans les champs de pétrole syriens.

La question kurde

Dans ses remarques mardi, M. Lavrov a exhorté les Kurdes de Syrie à participer au dialogue politique sur la situation dans le pays, mais a invité les représentants kurdes à faire preuve de cohérence dans leurs positions.

« Si, dès le début du conflit, ils ont décidé qu’ils pouvaient agir avec le soutien des États-Unis d’Amérique lorsqu’ils ont annoncé la création de la Fédération Rojava et que les États-Unis d’Amérique leur apporteraient leur soutien dans le cadre d’un mouvement vers le séparatisme, c’était leur décision », a déclaré le diplomate. « Nous avons tenté de leur expliquer, à eux-mêmes et au gouvernement syrien, qu’il était important d’entamer un dialogue entre Damas et les Kurdes. Les Kurdes ne s’y sont pas intéressés. Ils étaient convaincus que les États-Unis d’Amérique les soutiendraient toujours », a-t-il ajouté.

Lavrov a déploré que, bien que les autorités kurdes aient demandé à Moscou de l’aide pour entamer un dialogue avec le gouvernement syrien, lorsque les États-Unis d’Amérique ont annoncé leur retrait partiel de l’est de la Syrie en octobre, elles semblaient perdre tout intérêt pour ce dialogue lorsque les États-Unis d’Amérique ont annoncé leur intention de revenir dans le pays déchiré par la guerre pour contrôler ses champs de pétrole.

« Je n’ai aucun doute sur le fait qu’une solution au processus syrien ne peut être trouvée que si les intérêts des Kurdes et de tous les groupes ethniques syriens sont pris en compte », a souligné M. Lavrov.

En ce qui concerne les Kurdes syriens, le gouvernement de Damas s’est prononcé à plusieurs reprises contre la création de toute autonomie spéciale pour les Kurdes du pays, citant la nature multiethnique et multiconfessionnelle de la Syrie.

© AP Photo / Hassan Ammar
Des gens montent à l’arrière d’une camionnette à Damas, en Syrie, mercredi 24 juillet 2019.

Trump: « J’aime le pétrole, nous gardons le pétrole »

Au cours des dernières semaines, le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, a répété à plusieurs reprises que les États-Unis d’Amérique « garderaient » le pétrole de la Syrie. Le Pentagone a précisé que la mission de l’armée des Etats-Unis d’Amérique en Syrie consistera désormais à empêcher que les stocks de pétrole du pays ne tombent entre les mains des terroristes ou du gouvernement Assad.

Les commentaires de Trump l’ont amené à une condamnation généralisée, y compris parmi ses adversaires chez lui, qui ont averti que prendre les ressources naturelles d’un autre État violait les lois internationales contre le pillage.

Commentant les commentaires du président Trump concernant le pétrole syrien, le président syrien Bashar al Assad a déclaré que la politique du président des Etats-Unis d’Amérique n’était pas nouvelle, le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique, la CIA et d’autres personnes impliquées dans la contrebande et le pillage du pétrole syrien remontant au moins à 2014, en son estimation. Trump, a déclaré Assad, « vient d’annoncer [d] la vérité » sur la politique des Etats-Unis d’Amérique.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale.

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :