A la Une

Le Ghana va de l’avant avec un accord de troc de bauxite chinois de 2 milliards de dollars qui a pour but de protéger les défenseurs de l’environnement

  • Pékin fournira des fonds d’infrastructure, des subventions et une remise de dette à un pays d’Afrique de l’Ouest en échange de ressources vitales pour la production d’aluminium
  • La bauxite sera extraite à proximité de sources de rivières fournissant de l’eau à cinq millions de personnes

Le Ghana va de l’avant avec un accord controversé de 2 milliards de dollars des Etats-Unis d’Amérique (DEUA) dans le cadre duquel la Chine construira des routes et des ponts en échange de minerai de bauxite [1] exploité dans une partie de la forêt ombrophile haute guinéenne occidentale.

Pékin a débloqué une première tranche de fonds d’un montant de 649 millions de dollars des EUA dans le cadre de l’accord Sinohydro, a annoncé lundi le vice-président ghanéen Mahamudu Bawumia.

L’accord prévoit également une subvention de 300 millions de yuans (42,7 millions de dollars) et une remise de dette d’une valeur de 35,7 millions de dollars pour aider au développement des infrastructures du Ghana, a-t-il déclaré.

La Chine aidera également à améliorer les compétences des travailleurs ghanéens par le biais de programmes de formation professionnelle et technique, a déclaré Bawumia.

Le président chinois Xi Jinping et le président ghanéen Nana Akufo-Addo ont jeté les bases de l’accord de 2 milliards de dollars des EUA signé l’année dernière. Photo: AFP

Après des entretiens avec le vice-Premier ministre chinois Sun Chunlan à Accra, dans la capitale du Ghana, les 10 et 11 novembre, M. Bawumia a déclaré que quatre projets de construction de routes dans le cadre de la première phase de l’accord avaient été sanctionnés par la Société chinoise d’exportation et d’assurance-crédit, Sinosure.

«Nous espérons que le reste arrivera d’ici mars 2020», a déclaré Bawumia.

Le président ghanéen Nana Akufo-Addo, qui a conclu un accord sur le projet avec le président chinois Xi Jinping lors du Forum sur la coopération sino-africaine à Pékin en septembre 2018, où le pays de l’Afrique de l’Ouest a également rejoint l’Initiative phare de la ceinture et de la route de la Chine, il a déclaré qu’ilespérait que les six projets restants, en cours d’évaluation par Sinosure, seraient approuvés d’ici la fin de l’année.

L’Afrique du Sud soutient la défense du commerce multilatéral par la Chine

[2]

Le gouvernement ghanéen a attiré les critiques des écologistes qui a dit que l’extraction de la bauxite – un minerai d’aluminium utilisé pour fabriquer des produits allant de pièces d’avion à des ustensiles de cuisine – détruirait l’écosystème de la forêt Atewa de 233 km2 située dans le sud-est du Ghana.

Selon le World Wide Fund for Nature, Atewa fait partie de la forêt tropicale humide de Haute-Guinée, qui est un écosystème essentiel. Le minerai sera extrait près de la source de trois grandes rivières qui fournissent de l’eau à 5 millions de personnes.

Des militants au Ghana craignent l’impact sur l’environnement de l’accord de troc de la bauxite conclu par la Chine. Photo: AFP

La Chine est le plus gros client des minéraux africains et a investi des milliards de dollars dans des opérations minières à travers le continent.

Ses principales importations en provenance du Ghana comprennent du pétrole brut, du minerai d’aluminium, du manganèse et du bois brut d’une valeur de 2,4 milliards de dollars des EUA par an, selon une étude du China Africa Research Initiative de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies à Washington.

Pékin a exporté 4,8 milliards de dollars d’électronique, de machines, de textiles, de produits chimiques, de plastiques et de caoutchouc vers le Ghana l’année dernière, a indiqué l’étude.

Entre 2000 et 2017, la Chine a consenti plus de 143 milliards DEUA de prêts à des projets d’infrastructure en Afrique, soit plus que tout autre pays.

La Guinée et Pékin ont signé en 2017 un accord portant sur 20 milliards de dollars des EUA de prêts sur 20 ans en échange de bauxite. La Chine a des accords similaires avec la République démocratique du Congo, la République du Congo et l’Angola.

Liens

[1] https://www.scmp.com/news/world/africa/article/3032697/activists-ghana-lead-two-year-fight-against-chinese-bauxite-mine

[2] https://www.scmp.com/news/china/diplomacy/article/3033704/south-africa-gets-behind-chinas-defence-multilateral-trade

Jevans Nyabiage

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SCMP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :