A la Une

Lula et Rousseff acquittés du prétendu financement illégal de partis

Image d’archives

© AP Photo / André Penner

RIO DE JANEIRO – La justice brésilienne a acquitté les ex-présidents Luiz Inacio Lula da Silva (2003-2011) et Dilma Rousseff (2011-2016), entre autres, dans le dossier du « gang » du Parti des travailleurs (PT), dans lequel l’accusation les accusait d’avoir formé une organisation criminelle pour financer le groupe politique.

Le juge fédéral Marcus Vinicus Reis Bastos a acquitté les accusés Luiz Inacio Lula da Silva, Dilma Rousseff, Antonio Palocci, Guido Mantega et Joao Vaccari Neto. Palocci et Mantega étaient des ministres de l’économie des gouvernements de Lula et de Rousseff, tandis que Vaccari Neto était le trésorier du PT.

Selon la plainte déposée en 2017 par l’ancien procureur général Rodrigo Janot, les personnes susmentionnées ont travaillé ensemble et se sont coordonnées pour jeter les coffres de la société semi-publique Petrobras.

Dans sa décision, le juge Bastos a vivement critiqué la plainte, en soulignant le manque de preuves et en la définissant comme une « tentative de criminaliser l’activité politique ».

« Il adopte une certaine suspicion (celle de la mise en place d’une organisation criminelle qui durera jusqu’à la fin du mandat de l’ancienne présidente Dilma Rousseff la présentant comme la « vérité des faits », sans même prendre le soin de souligner les éléments essentiels de la caractérisation du crime d’organisation criminelle (types objectifs et subjectifs), qui viole l’article 41 du code de procédure pénale », note le juge dans sa décision.

En octobre dernier, le ministère public fédéral avait déjà demandé l’acquittement de toutes les personnes impliquées, estimant qu’il n’y avait aucun élément constitutif de la prétendue organisation criminelle.

L’avocat de Lula, Cristiano Zanin Martins, a célébré la décision judiciaire sur Twitter: « Devant un juge impartial, nous obtenons aujourd’hui l’acquittement sommaire de Lula », a-t-il écrit.

Le chef de la gauche brésilienne a été condamné la semaine dernière en seconde instance à 17 ans de prison dans le cas du domaine d’Atibaia.

En outre, il a été condamné à une peine de 12 ans d’emprisonnement pour l’appartement de Guaruja, qu’il a commencé à purger à la prison de Curitiba, jusqu’à ce que la Cour suprême l’ait autorisé à quitter le lieu en décidant que personne ne peut être emprisonné avant d’avoir épuisé toutes les ressources possibles.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :