A la Une

Les légionnaires du Christ identifient 33 prêtres accusés d’abus sexuels sur mineurs

© AP Photo / L’Osservatore Romano

Une enquête interne sur les Légionnaires du Christ a identifié 33 prêtres et 71 séminaristes qui ont abusé sexuellement de mineurs au cours des huit dernières décennies. L’ordre a dénombré 175 victimes de viols commis uniquement par des prêtres.

« De 1941 à nos jours, 175 mineurs ont été victimes d’abus sexuels commis par un total de 33 prêtres de la Congrégation », indique le rapport.

Les légionnaires ont publié les statistiques tandis que le pape François a accepté la démission du plus grand défenseur de cet ordre au Vatican, le cardinal Angelo Sodano, en tant que doyen du Collège des cardinaux. Sodano, qui était secrétaire d’État de Jean-Paul II, avait pendant des années empêché le Vatican d’enquêter sur les allégations d’abus sexuels contre Marcial Maciel, le défunt fondateur des Légionnaires du Christ.

On estime qu’au moins un tiers des initiés étaient eux-mêmes victimes de Maciel lui-même, tandis que les autres étaient victimes de leurs victimes, créant une chaîne d’abus multigénérationnels.

Le fondateur de la congrégation des Légionnaires du Christ a utilisé des paradis fiscaux

Les abus se sont produits malgré le fait que le Vatican ait documenté des preuves remontant aux années 40 selon lesquelles Marcial Maciel était accro à la drogue et aux pédophiles. Cependant, pendant la papauté de Jean-Paul II, Maciel était apprécié au Vatican pour sa prétendue orthodoxie et sa capacité à produire des dons et des vocations.

En 2010, le Saint-Siège a repris les Légionnaires du Christ, basés au Mexique, et a imposé un processus de réforme après qu’une enquête a montré que Maciel avait engendré au moins trois enfants dont deux femmes.

Un ancien prêtre des légionnaires, le révérend Christian Borgogno, a déclaré que le rapport discrédite les tentatives de l’ordre religieux de blâmer Maciel pour tous ses problèmes et montre que les abus s’étendent bien au-delà de son entourage.

Le rapport reconnaît qu’il a une portée limitée, ne traite pas des problèmes d’abus de pouvoir ou de conscience, ni des problèmes de déguisement et de négligence, mais dit qu’il s’agit d’une première étape dans un « chemin de réconciliation » avec les victimes, en reconnaissant l’historique des abus dans l’ordre.

La direction des légionnaires devra examiner le rapport lors d’une assemblée générale le mois prochain.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :