A la Une

Les sanctions des Etats-Unis d’Amérique concernant le Nord Stream 2 une «décision très pro-européenne», selon l’envoyé états-unien en Allemagne

Image d’archives

© Photo : nord-stream2

Samedi, Berlin a rejeté les sanctions « extraterritoriales » des Etats-Unis d’Amérique (EUA) contre le projet de gazoduc Nord Stream 2 comme une « ingérence dans les affaires intérieures de l’Allemagne ».

Dans une interview accordée au magazine Bild, l’ambassadeur des EUA en Allemagne, Richard Grenell, a déclaré qu’il pensait que les sanctions états-uniennes contre Nord Stream 2 avaient été adoptées dans l’intérêt de l’Europe.

Il a distingué «15 pays européens, la Commission européenne et le Parlement européen» qui, selon lui, «ont tous exprimé leurs préoccupations concernant le projet [Nord Stream 2]».

[Ces pays européens en prenant une position aussi infantilisante ont-ils pris en compte dans leurs calculs économiques et financiers les coûts réels supportés par les pays de l’Union européenne pour satisfaire les intérêts primordiaux des Etats-Unis d’Amérique ? Ont-ils réellement intégré la perte de pouvoir d’achat des consommateurs européens et le manque à gagner des entités économiques et des Trésors publics de ces pays ? Si les Etats-Unis d’Amérique aiment tant les européens, sont-ils prêts à supporter le différentiel en mettant à disposition des européens leur GNL de schiste au même prix que propose la Russie en prenant à leur charge le supplément du prix par solidarité outre-Atlantique ? Pourquoi les Etats-Unis d’Amérique en se retirant d’Iran ou en sanctionnant la Russie ou le Venezuela voudraient-ils que les pays européens perdent leurs contrats, étant donné que leurs économies supportent déjà le poids des errements de l’économie des EUA depuis la crise des subprimes qu’ils ont engendrée ? Pourquoi ne supportent-ils pas seuls les conséquences de leurs actions s’ils pensent qu’elles sont positives pour leur pays ? Pourquoi doivent-ils obligatoirement entrainer les autres nations dans ce qui se dessine comme leur ruine future si les autres nations trouvent le meilleur moyen de réagir intelligemment à ce qui apparaît comme les derniers soubresauts d’un empire en décomposition ? JDDM – MIRASTNEWS].

Grenell a décrit les sanctions anti-Nord Stream 2 comme «une décision très pro-européenne» parce que Washington a «entendu de nos partenaires européens que les États-Unis d’Amérique devraient les soutenir dans leurs efforts».

«Actuellement, on parle beaucoup en Allemagne d’être plus pour les Européens et nous pensons qu’en ce qui concerne Nord Stream 2, nous avons adopté une position extrêmement pro-européenne. J’ai entendu toute la journée des diplomates européens me remercier d’avoir pris cette mesure», a-t-il ajouté.

Lorsqu’on lui a demandé si les sanctions avaient été imposées pour «ralentir le projet de pipeline ou pour l’empêcher à long terme», Grenell a évoqué une «politique des EUA de longue date qui remonte à l’administration Obama». [Cette même administration qui a ouvert la voie aux terroristes en Libye, en Syrie ou en Afrique pour satisfaire les intérêts égoïstes des EUA et leurs alliés. JDDM – MIRASTNEWS].

« L’objectif a toujours été de diversifier les sources d’énergie en Europe et de veiller à ce qu’aucun pays ou source ne puisse exercer trop d’influence sur l’Europe par le biais de l’énergie », a-t-il déclaré, faisant un signe apparent à la Russie. [Faudrait-il pour autant appauvrir les européens pour satisfaire à ce dogme partisan ? JDDM – MIRASTNEWS].

Berlin rejette les sanctions Nord Stream 2 des Etats-Unis d’Amérique comme «ingérence dans les affaires intérieures allemandes»

L’interview intervient après que la porte-parole adjointe du gouvernement, Ulrike Demmer, a déclaré que Berlin « regrettait que les sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre le gazoduc Nord Stream 2 […] soient entrées en vigueur ».

Elle a ajouté que le gouvernement allemand « rejette de telles sanctions extraterritoriales », qui « ciblent les entreprises allemandes et européennes » et n’équivalent qu’à « une ingérence dans nos affaires intérieures ».

La déclaration fait écho à celle de la chancelière allemande Angela Merkel, qui s’est opposée aux sanctions parce qu’elles ont un effet extraterritorial, et a ajouté que les restrictions pourraient affecter négativement les négociations de transit de gaz entre la Russie et l’Ukraine.

Le Kremlin a déclaré que Dmitry Peskov, pour sa part, a critiqué les sanctions états-uniennes contre Nord Stream 2 comme « un exemple parfait de concurrence déloyale », affirmant que Washington imposait du gaz plus cher à l’Europe.

Il a poursuivi en disant que « Moscou et l’Europe détestent les sanctions états-uniennes contre Nord Stream 2, car ces mesures violent le droit international ».

Les États-Unis d’Amérique imposent des sanctions sur Nord Stream 2

Après que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump ait signé vendredi la loi d’autorisation de défense nationale (NDAA) de 738 milliards de dollars, un ensemble de dépenses militaires qui comprend des sanctions contre ces deux projets, le département du Trésor du pays a déclaré que les mesures restrictives étaient entrées en vigueur immédiatement et que Washington exigeait que la construction les entreprises arrêtent leur travail.

Les sanctions visent spécifiquement les entreprises et les particuliers impliqués dans la fourniture de services sur le gazoduc Nord Stream 2 et voient leur visa états-unien révoqué et leurs actifs financiers gelés aux États-Unis d’Amérique. Le projet de loi prévoit également un délai de grâce de 30 jours pour leur permettre de mettre fin à leurs opérations dans le cadre du projet.

Nord Stream 2
La construction du gazoduc Nord Stream 2 est en cours dans les eaux finlandaises de la mer Baltique.

Le gazoduc Nord Stream 2 est une joint-venture entre Gazprom et cinq sociétés européennes: la société française ENGIE, la société autrichienne OMV, la société britannique et néerlandaise Royal Dutch Shell, et les sociétés allemandes Uniper et Wintershall. Le gazoduc devrait être achevé en 2020 et transportera jusqu’à 55 milliards de mètres cubes de gaz par an de la Russie vers l’Allemagne et l’Europe centrale, contournant la route existante à travers l’Ukraine et la Pologne.

Alors que la Russie décrit Nord Stream 2 comme un projet purement économique, les États-Unis d’Amérique poursuivent leurs efforts pour saper l’entreprise, menaçant toutes les personnes impliquées dans les sanctions et faisant la promotion de son gaz naturel liquéfié sur le marché européen.

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Lavrov dit que la Russie répondra aux sanctions américaines contre Nord Stream 2

© Sputnik / Nord Stream 2

MOSCOU – La Russie répondra aux nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique, y compris d’éventuelles sanctions contre la pose du gazoduc Nord Stream 2, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

« Nous répondrons aux sanctions, mais pour ne pas nous nuire, mais nous répondrons certainement et, bien sûr, nous en tiendrons compte lors de l’établissement de nos relations », a déclaré le ministre à Channel One.

Le projet Nord Stream 2 sera réalisé malgré les menaces des États-Unis d’Amérique d’imposer des sanctions au projet, a déclaré le ministre.

« Le projet est menacé. J’ai dit qu’il se réalisera malgré toutes ces menaces. Premièrement, je suis convaincu que les Européens comprennent l’intérêt commercial. Deuxièmement, ils s’y intéressent en termes de sécurité énergétique à long terme. Troisièmement, en effet, ils ont été humiliés », a déclaré la chancelière dans une interview accordée à Channel One.

Selon Lavrov, les déclarations de Berlin montrent que « nos partenaires européens ont toujours le sens de la dignité ».

« Je suis convaincu que Nord Stream 2, comme Turk Stream, sera mis en œuvre », a-t-il ajouté.

Le président Donald Trump a ratifié le 20 décembre la loi sur l’autorisation de la défense nationale (NDAA), de 738 milliards de dollars, qui comprend des sanctions contre les pipelines Nord Stream 2 et Turk Stream, ainsi que contre la Turquie et la Syrie, ainsi que d’autres mesures.

Le département du Trésor des EUA a ensuite précisé que les entreprises qui ont vendu, loué ou fourni des navires pour l’installation de tuyaux à des profondeurs de 100 pieds ou plus sous le niveau de la mer pour la construction de Nord Stream 2 ou Turk Stream, doivent s’assurer que ces navires cessent immédiatement les activités liées à la construction.

Juste avant la signature de cette loi, la société suisse Allseas a annoncé la suspension des travaux de pose du Nord Stream 2, et a déclaré qu’elle attendait « des éclaircissements juridiques, techniques et environnementaux nécessaires de la part des autorités compétentes états-uniennes ».

Auparavant, il a été signalé que les sanctions états-uniennes toucheraient également le Saipem italien, qui gère également des tuyaux pour le Nord Stream 2.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Un lionceau courageux montre à un tigre adulte qui est le «roi de la jungle»

© Photo : Pixabay/Chillervirus

Une vidéo partagée sur les réseaux montre l’interaction entre un lionceau et un tigre adulte.

Dans les premières secondes, on voit les animaux se renifler à travers des barreaux. Dans les scènes suivantes, les deux félins sont déjà dans le même enclos et le lionceau se jette sur le tigre, sans lui donner une chance de riposter.

Bien qu’il semble qu’ils jouent et qu’ils ne sont pas capables de se blesser, le petit lion parvient à s’imposer sans grandes difficultés au tigre adulte.

Les rencontres entre ces deux chats sont généralement observées en captivité, comme sur les images, car dans la nature ces animaux ne partagent pas le même habitat.

Source: Sputnik News

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :