A la Une

L’Allemagne élaborera une réponse aux sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre Nord Stream 2

Ce 21 décembre, Washington a approuvé de nouvelles sanctions contre les pipelines Nord Stream 2 et Turk Stream, qui doivent livrer du gaz russe [largement moins cher comparé au GNL de schiste des Etats-Unis d’Amérique (EUA) – MIRASTNEWS] en Europe.

Un employé sur le chantier de construction du gazoduc Nord Stream 2, près de la ville de Kingisepp, au nord de la Russie, le 5 juin 2019.Anton Vaganov / Reuters

Berlin décidera de la réponse aux sanctions états-uniennes contre Nord Stream 2 après avoir étudié ces mesures restrictives en détail, selon la porte-parole adjointe du gouvernement allemand Ulrike Demmer.

« Nous les étudierons en détail, évaluerons l’impact sur le projet, après quoi nous déciderons des actions successives », a déclaré Demmer.

Ce 21 décembre, Washington a approuvé de nouvelles sanctions contre les pipelines Nord Stream 2 et Turk Stream, qui devraient acheminer du gaz russe en Europe. Les EUA exigent que les entreprises qui construisent ces pipelines arrêtent immédiatement leurs activités.

La société suisse Allseas, qui a travaillé à l’installation du gazoduc Nord Stream 2, a déjà suspendu sa participation au projet. En revanche, le gouvernement allemand a déclaré à cet égard qu’il « rejette les sanctions extraterritoriales » dirigées « contre les entreprises allemandes et européennes ».

Réponse de la Russie

Les sanctions contre le gazoduc Nord Stream 2 ne visent pas vraiment à aider les Européens à recevoir des approvisionnements énergétiques en continu et à des prix abordables, mais, au contraire, à les priver de sources d’approvisionnement garanties originaires de Russie, a déclaré le ministère des Relations Extérieurs russes.

Pour sa part, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que Moscou répondrait « en toute sécurité » aux nouvelles sanctions des Etats-Unis d’Amérique à son encontre et en tiendra compte lors de l’établissement de futures relations avec Washington.

Sanctions contre les alliés

Dans le même temps, le désir des États-Unis d’Amérique de «nuire aux exportations russes» n’est pas le plus important dans cette ligne politique.

« Le désir d’imposer à l’Europe le gaz liquéfié états-unien, qui est plus cher que les approvisionnements des pipelines en provenance de Russie », a-t-il révélé, expliquant qu’avec cette stratégie, Washington « cherche à ralentir le développement » de l’économie Européenne et « sape sa capacité à concurrencer les États-Unis d’Amérique sur les marchés mondiaux ».

En conséquence, les Européens perdent dans tous les domaines, a-t-il souligné depuis Moscou.

Pour atteindre ces objectifs, les États-Unis d’Amérique ne sanctionneront pas les entreprises russes, mais les entreprises européennes qui participent à l’installation des canalisations des pipelines Nord Stream 2 et Turk Stream, précise le ministère.

Le pipeline « se réalisera de toute façon »

Bien que les récentes sanctions des Etats-Unis d’Amérique auront un impact sur la construction du Nord Stream 2, le projet emblématique sera achevé au second semestre de l’année prochaine, selon Peter Beyer, coordinateur de la coopération transatlantique du gouvernement allemand, dans une interview à la radio Deutschlandfunk.

Lavrov, pour sa part, a insisté sur le fait que les nouvelles sanctions contre les entreprises qui construisent le pipeline, évaluées à 11 milliards de dollars, n’auront aucun impact sur le projet.

L’oléoduc, qui va de la Russie à l’Allemagne en passant par le fond de la mer Baltique, « se réalisera de toute façon, malgré toutes ces menaces », tout comme TurkStream, a ajouté le ministre russe des Affaires étrangères.

Options pour la finition de la pose de tuyaux

Le retrait des pipelines Pioneering Spirit et Solitaire de la société Allseas de la zone d’installation du gazoduc au Danemark pourrait retarder le lancement éventuel du Nord Stream 2.

Cependant, la Russie a des alternatives pour achever le projet. La société russe MRTS possède au moins trois pipelines: Fortuna, Defender et Kapitán Bulagin.

L’utilisation de l’un de ces trois navires pourrait générer des obstacles supplémentaires, car ils n’ont pas les capacités de positionnement dynamique requises par le Danemark. Par conséquent, ils pourraient ne pas être autorisés à travailler dans la section danoise ou la Russie devrait obtenir des permis supplémentaires pour cela.

Une autre option pourrait être l’Akadémik Cherski, un navire appartenant à la principale compagnie d’énergie russe Gazprom. Le navire pipelinier possède toutes les capacités techniques nécessaires, y compris un positionnement dynamique, mais est actuellement stationné en Extrême-Orient de la Russie et il faudrait jusqu’à deux mois pour atteindre les eaux danoises.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Le gouvernement allemand estime que la ligne Nord Stream 2 doit être résolue politiquement – Coordinateur

© Photo : Nord Stream 2

BERLIN – Le coordinateur transatlantique du gouvernement allemand Peter Beyer a déclaré lundi que le projet de gazoduc Nord Stream 2 sera mis en œuvre au second semestre 2020, malgré les sanctions des Etats-Unis d’Amérique, et s’est dit confiant que le problème doit être résolu via dialogue politique avec Washington.

« Je suppose que le pipeline sera mis en œuvre au cours du second semestre 2020 », a déclaré Beyer au diffuseur Deutschlandfunk lors d’une interview.

Selon lui, une solution au problème peut être trouvée par le dialogue avec un consortium d’entreprises investissant dans le projet et il est nécessaire d’engager un tel dialogue avec les États-Unis d’Amérique.

« Nous l’avons fait auparavant, mais malheureusement, cela n’a pas abouti … Tout doit être résolu politiquement. Je ne vois pas d’autres solutions », a ajouté Beyer.

La nouvelle série de sanctions états-uniennes visera les entreprises et les particuliers prestataires de services, qui verront leur visa états-unien révoqué et leurs actifs financiers gelés aux États-Unis d’Amérique. Le projet de loi prévoit également un délai de grâce de 30 jours pour leur permettre de mettre fin à leurs opérations.

La semaine dernière, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a signé la loi d’autorisation de défense nationale de 738 milliards de dollars, qui comprend des sanctions contre les gazoducs Nord Stream 2 et TurkStream ainsi qu’une série d’autres mesures. La législation [nationaleMIRASTNEWS] interdit également la coopération militaire à militaire avec la Russie.

Les États-Unis d’Amérique ont constamment essayé de saper le projet, menaçant toutes les personnes impliquées dans les sanctions, tout en faisant la promotion de son gaz naturel liquéfié sur le marché européen.

L’Ukraine s’oppose également activement à Nord Stream 2, craignant la perte de revenus du transit de gaz russe. La Russie a déclaré à plusieurs reprises que le projet était entièrement commercial et compétitif et qu’il n’impliquait pas l’annulation du transit du gaz russe via l’Ukraine vers l’UE.

Le projet Nord Stream 2 est une joint-venture entre le Russe Gazprom et cinq sociétés européennes – la française ENGIE, l’Autrichienne OMV, la britanico-néerlandaise Royal Dutch Shell, et les allemandes Uniper et Wintershall. Le gazoduc jumelé de 745 miles de long transportera près de 2 000 milliards de pieds cubes de gaz par an de la Russie vers l’Allemagne, en passant par les eaux territoriales ou les zones économiques exclusives du Danemark, de la Finlande, de l’Allemagne, de la Russie et de la Suède.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

L’Association allemande de l’industrie de l’énergie défend Nord Stream 2: un pipeline pour assurer le flux de gaz vers l’Europe

Nord Stream 2

L’Allemagne et la Russie disent depuis longtemps que le gazoduc Nord Stream 2 est un projet purement économique et non politique, mais malgré cela, ainsi que les avertissements de Berlin contre l’ingérence dans les affaires intérieures de l’Europe, les États-Unis d’Amérique ont introduit des sanctions contre le projet, promettant de punir toute personne aidant à sa construction.

Une porte-parole de l’Association allemande des industries de l’énergie et de l’eau a défendu le gazoduc Nord Stream 2 en tant que projet répondant aux besoins économiques du continent européen, qualifiant son introduction de positive pour l’UE.

« Nord Stream 2 est un projet du secteur privé de l’économie. Chaque nouveau gazoduc introduit qui achemine du gaz vers l’Europe est un développement positif qui garantit des expéditions [d’énergie] fiables », a déclaré la porte-parole.

Sanctions contre les gazoducs russes

Le projet a rencontré des problèmes, ainsi que son « jumeau » du sud – le TurkStream, alors que les États-Unis d’Amérique ont introduit des sanctions contre les pipelines le 21 décembre, qualifiant cette décision d’étape « pro-européenne » visant à défendre la sécurité énergétique du continent. Cependant, l’Allemagne n’était pas d’accord avec la qualification de Washington de cette décision, la qualifiant plutôt d' »ingérence dans les affaires intérieures [de l’Allemagne] » et critiquant les sanctions extraterritoriales.

La Russie, qui fournira du gaz via ces pipelines, a également critiqué les sanctions états-uniennes, promettant de riposter et d’achever le projet malgré les mesures économiques de Washington. Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a souligné que les dernières actions des Etats-Unis d’Amérique ont montré que Washington ne pouvait pas être invoqué car il « punit [ses] alliés les plus proches pour résoudre les problèmes économiques » et « peut abandonner [ses promesses] à tout moment ».

La Commission européenne a également critiqué les États-Unis d’Amérique pour avoir tenté de punir les entreprises européennes « exerçant des activités légitimes » et a promis d’étudier les implications possibles des nouvelles sanctions sur ces entreprises.

Lutter contre le gaz russe en promouvant son propre GNL?

L’année dernière, le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a critiqué l’Allemagne pour avoir payé la Russie pour le gaz tout en exigeant que Washington la défende de la prétendue agression russe, ce qui a été démenti à plusieurs reprises par Moscou. Trump a proposé que l’Allemagne achète plutôt du gaz naturel liquéfié (GNL) aux États-Unis d’Amérique, bien que ce dernier soit considérablement plus cher que l’équivalent du gazoduc russe.

Le président russe Vladimir Poutine a appelé à plusieurs reprises à éviter de politiser le projet Nord Stream 2, affirmant qu’il avait été conçu à partir de calculs économiques et non à cause de manigances politiques. La chancelière allemande Angela Merkel a également défendu Nord Stream comme un projet purement économique, non lié à la politique européenne.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

1 Trackback / Pingback

  1. L’Allemagne élaborera une réponse aux sanctions des Etats-Unis d’Amérique contre Nord Strea m 2 | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :