A la Une

Le Mexique dénonce que la menace d’entrée dans son ambassade en Bolivie « est sans précédent »

« Lorsque le Mexique a fourni une protection aux persécutés dans le passé ou récemment, il a toujours été soumis aux pressions des dictatures », a rappelé un diplomate mexicain.

Un véhicule de patrouille de la police bolivienne à côté de l’ambassade du Mexique à La Paz (Bolivie), le 24 décembre 2019. David Mercado / Reuters

Bien que le Mexique ait été soumis à des pressions de dictatures par le passé pour fournir l’asile politique, la menace actuelle de l’entrée de la police bolivienne à l’ambassade du Mexique à La Paz « est sans précédent ». Cela a été dénoncé sur Twitter par le directeur général des organisations et mécanismes régionaux américains du ministère des Affaires étrangères (SRE), Efraín Guadarrama.

« Lorsque le Mexique a fourni une protection aux persécutés dans le passé, il a toujours été soumis aux pressions des dictatures (Argentine, Chili, Nicaragua, Uruguay, etc.) », a écrit Guadarrama. « Cependant, la menace d’un revenu comme celui que nous vivons actuellement à La Paz est sans précédent », a-t-il ajouté.

Le diplomate a déclaré que les autorités boliviennes avaient notifié au gouvernement mexicain les mandats d’arrêt contre les anciens réfugiés d’Evo Morales au siège diplomatique et après leur octroi de l’asile. [Une rébellion armée face aux putschistes devient-elle nécessaire et ultra-urgente – MIRASTNEWS].

Guadarrama a également rappelé que, conformément aux traités internationaux, « cela correspond à l’État asilante la qualification de la nature du crime ou des motifs de la persécution », et que « en tout état de cause la détermination de l’État asilante de poursuivre l’asile et d’exiger le sauf-conduit des persécutés sera respectée ».

Harcèlement policier

Le commandant départemental de la police de La Paz, William Cordero, a exigé ce mardi du Mexique de remettre les anciens responsables et législateurs liés au président déchu, Evo Morales, qui restent au siège diplomatique de La Paz après le coup d’État et suivant les persécutions du gouvernement de facto de Jeanine Anez.

Pour sa part, le ministère mexicain des Affaires étrangères a dénoncé le « harcèlement » de son ambassade et de sa résidence officielle par les forces boliviennes de sécurité et de renseignement. Par un communiqué de presse, le ministère des Affaires étrangères a demandé à la communauté internationale de continuer à condamner l’intimidation dont sont victimes les fonctionnaires mexicains, dans ce qu’il qualifie de « violation flagrante de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques ».

« Il y a actuellement un siège de la police qui enregistre le mouvement des personnes entrant et sortant de l’enceinte diplomatique mexicaine; des agents enregistrent et ont tenté de mettre un terme au libre transit de l’ambassadeur du Mexique [María Teresa Mercado] et du personnel diplomatique, tandis que des officiers motorisés suivent les mouvements des véhicules officiels », a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Les réfugiés

Parmi les anciens responsables des réfugiés au siège diplomatique du Mexique qui ont des plaintes du gouvernement de facto de Jeanine Anez: l’ancien ministre de la Présidence, Juan Ramon Quintana; celui de la Défense, Javier Zavaleta; celui de la Justice, Hector Arce, et celui des Cultures, Wilma Alanoca.

Le 22 novembre, l’exécutif de facto a déposé une plainte pénale contre l’ancien ministre Juan Ramon Quintana pour les crimes présumés de sédition et de terrorisme.

Le gouvernement d’Andres Manuel Lopez Obrador ne reconnaît pas Jeanine Anez comme présidente de l’État plurinational de Bolivie. En fait, le Mexique a offert l’asile politique à Evo Morales après le coup d’État contre lui. Actuellement, le président déchu vit en tant que réfugié en Argentine, où il ouvre la voie au prochain candidat du Mouvement pour le socialisme (MAS) face aux élections présidentielles de 2020.

Traduction: MIRASTNEWS

Source : RT

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :