A la Une

Les manifestants «s’introduisent» dans le complexe de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Bagdad, alors que la foule se rassemble contre les frappes aériennes états-uniennes en Irak (PHOTO, VIDEO)

Image d’archives

Des combattants de Hashd al-Shaabi (forces paramilitaires) ont mis le feu au mur de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique pour condamner les frappes aériennes sur leurs bases, à Bagdad, en Irak, le 31 décembre 2019. © REUTERS / Thaier al-Sudani

Des dizaines de manifestants irakiens, furieux des frappes aériennes qui visaient des positions du Hezbollah, ont pénétré de force dans le complexe de l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Bagdad. Des gaz lacrymogènes et des coups de feu ont été signalés sur les lieux.

La foule a pu accéder à des sections de la zone verte fortement fortifiée, brisant des portes et des caméras de sécurité sur le mur entourant le bâtiment diplomatique, selon l’Associated Press. L’agence a déclaré qu’il y avait eu un incendie dans une partie du complexe et qu’au moins trois soldats américains-états-uniens avaient été repérés sur le toit de l’ambassade.

Des panaches de fumée noire pouvaient être vus s’élevant du complexe, alors que les manifestants brandissaient des drapeaux du Hezbollah et scandaient «Down, down USA!», «Death to America» et «Death to Israel».

    #Breaking: Just in – rapporte que les partisans du #Hezbollah brûlent le mur du fond à l’extérieur de l’ambassade #EUA dans la zone verte de #Bagdad en #Irak, et sont prêts à prendre d’assaut l’intérieur du bâtiment pour tout détruire. pic.twitter.com/LbFpURqTjX

    – Sotiri Dimpinoudis (@sotiridi) 31 décembre 2019

    Situation intense devant l’ambassade états-unienne-américaine, #Baghdadpic.twitter.com/qvlRF92HeN

    – Aleph 🕯️ א (@no_itsmyturn) 31 décembre 2019

Des gardes de sécurité stationnés à l’intérieur de la mission diplomatique ont lancé des grenades assourdissantes sur des manifestants devant la porte de l’enceinte, ont déclaré des témoins à Reuters.

Une vidéo prétendument montre des soldats américains-états-uniens blottis derrière la réception de l’ambassade, alors que des manifestants les filment depuis la fenêtre.

    #BREAKING: Des militaires états-uniens-américains stationnés à l’intérieur de la réception de l’ambassade alors que des manifestations contre les États-Unis d’Amérique se poursuivent à #Baghdad, en Irak. pic.twitter.com/BAyGqZ8vC3

    – Rudaw English (@RudawEnglish) 31 décembre 2019

Un autre clip montre le personnel de sécurité, portant des casques et des sacs à dos, rassemblé dans la zone de réception alors que les manifestants leur crient par la fenêtre.

     La milice Kataib Hizbulla et les manifestants de la PMF et les gardes de l’ambassade des États-Unis d’Amérique sont séparés par une barrière de verre pic.twitter.com/JJyUR7ySee

     – Steven nabil (@thestevennabil) 31 décembre 2019

L’envoyé des Etats-Unis d’Amérique en Irak, Matthew H. Tueller, a été évacué de la région.

Des manifestants se sont dispersés après avoir mis le feu à un poste de contrôle de sécurité à l’entrée du complexe de l’ambassade, a rapporté l’agence Reuters.

L’envoyé des EUA aurait été évacué alors que les manifestants de Bagdad tentent de prendre d’assaut l’ambassade au milieu de la fureur des frappes aériennes

Des manifestants et des miliciens se rassemblent pour condamner les frappes aériennes sur des bases appartenant à Hashd al-Shaabi (forces paramilitaires), devant la porte principale de l’ambassade des États-Unis à Bagdad, Iraq le 31 décembre 2019. © REUTERS / Thaier al-Sudani

Le chaos survient après que l’armée américaine-états-unienne a attaqué des cibles du Kezib Hezbollah à Qaim, en Irak, et deux en Syrie. Au moins 25 combattants ont été tués lors des frappes, a affirmé la milice alliée de l’Iran Shitte. Le Pentagone accuse le groupe d’attaques contre les forces de la coalition stationnées en Irak.

Les frappes des Etats-Unis d’Amérique ont été fermement condamnées par le Premier ministre irakien Adel Abdul Mahdi. Téhéran a décrit les attaques comme une forme de «terrorisme» et a nié toute implication dans le ciblage des troupes états-uniennes-américaines en Irak.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Trump accuse l’Iran « d’orchestrer une attaque » contre l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique en Irak et dit qu’il répondra de ses actions

Auparavant, plusieurs manifestants avaient pris d’assaut la mission diplomatique des EUA. à Bagdad après que ce pays ait effectué des frappes aériennes contre les bases de la milice chiite Kataib Hezbollah (KH).

Manifestations devant l’ambassade des Etats-Unis d’Amérique à Bagdad (Irak), le 31 décembre 2019.Thaier al-Sudani / Reuters

Le président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, a accusé l’Iran mardi d’avoir « orchestré une attaque » contre l’ambassade des EUA dans la capitale irakienne, dans laquelle plusieurs manifestants sont entrés par force quelques heures plus tôt, mettant le feu à une zone de réception et des gaz lacrymogènes ont été tirés.

« L’Iran a tué un entrepreneur américain-états-unien et blessé de nombreuses personnes. Nous avons répondu fermement et nous le ferons toujours », a déclaré Trump en se référant aux récentes attaques des Etats-Unis d’Amérique. contre cinq bases de la milice chiite Kataib Hezbollah (KH) en Irak et en Syrie.

Selon Washington, ces attaques – qui ont provoqué des protestations ce mardi devant l’ambassade des EUA à Bagdad – représentaient une réponse aux récentes attaques contre des bases irakiennes qui abritent les forces de la coalition de l’opération Inherent Resolution (OIR).

« Désormais, l’Iran orchestre une attaque contre l’ambassade des États-Unis d’Amérique en Irak. Ils répondront de toutes leurs actions », a poursuivi le président des Etats-Unis d’Amérique, affirmant également que « l’Irak utilisera ses forces pour protéger l’ambassade [des États-Unis d’Amérique] ».

Irak: « L’agression contre les ambassades à Bagdad sera punie »

Auparavant, le Premier ministre irakien, Adel Abdul Mahdi, avait mis en garde contre toute agression contre les ambassades et représentations étrangères à Bagdad, et a exhorté les manifestants, qui sont devant le bâtiment de la mission diplomatique des Etats-Unis d’Amérique, à partir, selon Reuters.

Mahdi a également déclaré que toute agression contre les ambassades étrangères serait arrêtée par les forces de sécurité et sévèrement punie par la loi.

Le Premier ministre irakien a également ordonné de déclarer à partir de mardi un deuil national de 3 jours pour les victimes des attaques des Etats-Unis d’Amérique, selon l’agence de presse irakienne (INA).

L’ambassadeur des EUA est évacué

Quelques heures avant, il est également apparu que l’ambassadeur des EUA en Irak, Matthew H. Tueller et d’autres membres du personnel de la mission diplomatique des EUA ont été évacués de l’ambassade pour des raisons de sécurité.

Pendant ce temps, plusieurs manifestants ont été vus brandissant des drapeaux du Hezbollah et chantant des slogans anti-américains-états-uniens dans la capitale irakienne.

Justifiant son attaque, Washington a déclaré que les attaques des milices chiites contre les bases irakiennes qui abritent les forces de la coalition OIR comprenaient plus de 30 roquettes, causant la mort d’un citoyen états-unien-américain et blessant quatre militaires états-uniens-américains, ainsi que à deux membres des forces de sécurité irakiennes.

Pour sa part, Téhéran a condamné cette attitude des EUA et l’a qualifié d’« exemple clair de terrorisme », selon le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Abbas Mousaví. De l’Iran, ils ont également souligné que la République islamique n’a rien à voir avec l’attaque contre l’armée des Etats-Unis d’Amérique en territoire irakien.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Irak: les Yankee devront plier bagages

Irak: les Yankees devront plier bagages

Ce mardi, la haine antiaméricaine a explosé aux funérailles des 30 victimes des frappes américaines du 29 décembre lancées contre 5 bases des forces militaires irakiennes situées à Qaïm et à Abou-Kamal. L’ambassade US a été prise pour cible de milliers de manifestants et l’Ambassadeur a pris la fuite.

Devant l’ambassade américaine à Bagdad, des milliers d’Irakiens ont incendié des drapeaux américains, brandissant des pancartes libellées « À bas l’Amérique », « Yankees, dehors ».

Que retenir de cet événement, de cette haine sortie de la poitrine des Irakiens qui sont en colère après ce massacre commis par les Yankees ?

Que risquent désormais les agresseurs américains en Irak ?

Écoutons à ce sujet l’analyse de Robert Bibeau, éditeur du webmagazine Les 7 du Québec.

Source: Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :