A la Une

Effet d’aubaine pour les forces négatives ? – « Votre courage est inspirant! », Tweete Trump en FARSI, soutenant les manifestants iraniens contre le gouvernement de Téhéran

Image d’archives

Les forces négatives espèrent s’appuyer sur les quelques valets internes anti-révolutionnaires minoritaires !

Des manifestants brûlent les drapeaux américain-états-unien et britannique lors d’une manifestation contre l’assassinat du major-général iranien Qassem Soleimani © WANA / Nazanin Tabatabaee via Reuters

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a fait directement appel aux manifestants dans les rues de l’Iran, plongeant dans le chagrin et alimentant le mécontentement antigouvernemental, après que Téhéran ait admis avoir abattu accidentellement un avion ukrainien.

«Au peuple iranien courageux et qui souffre depuis longtemps: je suis avec vous depuis le début de ma présidence, et mon administration continuera de vous soutenir. Nous suivons vos protestations de près et nous sommes inspirés par votre courage», a écrit Trump en anglais et en persan, s’adressant aux manifestants en Iran.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

به مردم شجاع و رنج کشیده ایران: من از ابتدای دوره ریاست جمهوریم با شما ایستاده‌ام و دولت من همچنان با شما خواهد ایستاد. ما اعتراضات شما را از نزدیک دنبال می کنیم. شجاعت شما الهام بخش است.

« Le monde regarde », a déclaré Trump dans un tweet séparé, mettant en garde le gouvernement iranien contre « un autre massacre de manifestants pacifiques » et exigeant qu’il « permette aux groupes de défense des droits humains de surveiller et de rapporter les faits sur le terrain ».

L’ingérence du secrétaire d’État, Mike Pompeo, dans les affaires intérieures de l’Iran était encore plus flagrante, s’arrêtant juste avant un appel ouvert à un changement de régime. « La voix du peuple iranien est claire », a déclaré Pompeo, tweetant des images de la manifestation en Iran.

Secretary Pompeo

@SecPompeo

The voice of the Iranian people is clear. They are fed up with the regime’s lies, corruption, ineptitude, and brutality of the IRGC under @khamenei_ir‘s kleptocracy. We stand with the Iranian people who deserve a better future.

Plus tôt samedi, l’ambassadeur britannique en Iran, Rob Macaire, a été brièvement détenu à l’extérieur de l’Université Amirkabir de Téhéran pour son rôle présumé dans «l’incitation et la direction» de manifestants antigouvernementaux. Le ministère britannique des Affaires étrangères l’a qualifié de «violation flagrante du droit international», insistant sur le fait que Macaire était détenu sans «motif ni explication».

L’envoyé britannique à Téhéran brièvement détenu pour avoir « incité et dirigé » des manifestants anti-gouvernement à l’Université d’Amirkabir

L’état-major des forces armées iraniennes a admis que le vol 752 avait été abattu mercredi en raison d’une erreur humaine, le jour où Téhéran réagissait à l’assassinat américain du général Qassem Soleimani.

Présentant ses condoléances aux familles des victimes, le président iranien Hassan Rouhani a présenté ses excuses pour « l’erreur désastreuse » de la part de l’Iran, reconnaissant pleinement que la tragédie était due aux actions erronées des militaires de son pays.

« Je souhaite que je sois mort »: un commandant du CGRI accepte la responsabilité de l’abattage d’un avion ukrainien, dit qu’il a été confondu avec un missile

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Chantage et rapine – Les États-Unis d’Amérique menacent de couper l’accès de l’Irak au compte du pétrole à New York si les troupes sont expulsées: papier

La pierre angulaire de la Federal Reserve Bank de New York est photographiée dans le quartier de Manhattan à New York, New York, le 4 octobre 2019 (photo de Reuters).

Selon des responsables irakiens, l’administration du président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a menacé de bloquer l’accès de l’Irak à un compte bancaire central si Bagdad expulsait des troupes américaines-états-uniennes du pays arabe.

Washington fermerait l’accès de Bagdad à son compte principal à la Federal Reserve Bank de New York, utilisé pour collecter les revenus des ventes de pétrole de l’Irak à l’étranger, a déclaré le Wall Street Journal, selon les responsables.

Selon les derniers états financiers de la Banque centrale d’Irak, la banque détenait près de 3 milliards de dollars de dépôts à vue à la fin de 2018.

Le rapport est arrivé un jour après que Trump a implicitement menacé de saisir 35 milliards de dollars irakiens détenus dans des banques américaines-états-uniennes si le pays insistait pour que les forces américaines-états-uniennes se retirent d’Irak.

Trump a déclaré qu’il avait dit au Premier ministre irakien Adel Abdul-Mahdi que l’Irak « devrait rembourser les États-Unis d’Amérique pour ses investissements dans le pays au cours des dernières années, sinon l’armée des Etats-Unis d’Amérique y restera », a rapporté Fox News.

« J’ai dit: ‘Si nous partons, vous devez nous payer' », a déclaré Trump à la chaîne d’information de la Maison Blanche. « Si nous partons … vous devez nous payer pour l’argent que nous avons investi. »

Lorsqu’on lui a demandé comment il envisageait de collecter de l’argent en Irak, Trump a déclaré: « Eh bien, nous avons beaucoup de leur argent en ce moment. Nous avons beaucoup de leur argent. Nous avons actuellement 35 milliards de dollars de leur argent dans un compte.

« Et je pense qu’ils accepteront de payer. Je pense qu’ils accepteront de payer. Sinon, nous y resterons », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Trump a affirmé que les États-Unis d’Amérique avaient payé à l’Irak des milliards de dollars par an pendant de nombreuses années.

Interrogé vendredi sur la réclamation, Trump a déclaré à Fox News: « Nous avons construit l’une des installations aéroportuaires les plus chères du monde, partout dans le monde en Irak. »

L’aéroport international de Bagdad abrite du personnel militaire des Etats-Unis d’Amérique. Samedi, NBC News a révélé que des agents de la CIA à l’aéroport attendaient un jet transportant le général iranien Qassem Soleimani à partir de Damas.

Une fois le vol atterri, des espions américains (états-uniens à l’aéroport ont confirmé où il se trouvait exactement lorsque trois drones des Etats-Unis d’Amérique se sont positionnés au-dessus de leur tête et ont ciblé deux véhicules transportant Soleimani et le commandant anti-terroriste irakien Abu Mehdi al-Muhandis et leurs compagnons.

L’armée des Etats-Unis d’Amérique contrôle également plusieurs bases aériennes en Irak, notamment Ain al-Asad, qui serait la plus grande des bases américaines-états-uniennes du Moyen-Orient.

Mercredi, l’Iran a pilonné les bases aériennes avec une volée de missiles balistiques en réponse à l’assassinat du général Soleimani.

Environ 5 300 forces des Etats-Unis d’Amérique sont déployées à travers l’Irak. Après l’assassinat, le parlement irakien a approuvé une motion appelant au retrait de toutes les forces américaines-états-uniennes.

Jeudi, le Premier ministre Abdul-Mahdi a demandé au secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo « d’envoyer des délégués pour mettre en place les outils nécessaires à la mise en œuvre de la décision du parlement ».

Cependant, le Département d’Etat a déclaré vendredi dans un communiqué que Washington n’entretiendrait pas de discussions avec Bagdad concernant le retrait des troupes américaines-états-uniennes.

Les États-Unis d’Amérique, soutenus par le Royaume-Uni, ont envahi l’Irak en 2003 sous prétexte que l’ancien régime de Saddam Hussein possédait des armes de destruction massive. Aucune arme de ce type n’a été trouvée dans le pays.

L’invasion a cependant plongé l’Irak dans le chaos et entraîné la montée de groupes terroristes dans la région.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :