A la Une

Vladimir Poutine rejette l’idée de mandats présidentiels indéfinis

Image d’archives

© Sputnik / Alexey Druzhinin

Auparavant, Poutine avait suggéré lors de son discours au parlement du pays de modifier la constitution du pays afin qu’une personne ne puisse occuper le poste de président que pour un total de deux mandats sans exception.

Vladimir Poutine a déclaré qu’il valait mieux ne pas revenir à laisser le chef de l’Etat du pays pour une durée indéterminée, faisant la déclaration en réponse à une proposition qui a été soulevée lors d’une réunion avec le président par un vétéran de la guerre russe de mettre en œuvre une telle une pratique.

« En ce qui concerne les mandats présidentiels, je comprends que cela est lié aux préoccupations des gens pour la stabilité dans la société, dans le pays, dans les relations étrangères », a-t-il déclaré.

Poutine a ajouté qu’il serait « extrêmement inquiétant » de revenir à la pratique du milieu des années 80 en URSS, lorsque ses dirigeants ont servi jusqu’à leur mort sans préparer une transition appropriée du pouvoir.

Les déclarations du chef de l’État russe viennent juste après son discours devant le parlement du pays, dans lequel il a proposé, entre autres, de modifier la Constitution réglementant la manière dont les présidents sont élus. À savoir, il a suggéré de limiter les candidats à la présidence aux citoyens russes qui n’ont jamais eu de citoyenneté ou de permis de séjour étrangers et qui leur imposent de vivre en Russie depuis au moins 25 ans. [Cette proposition du président Poutine est juste dans un Etat réellement démocratique (il ne s’agit pas ici de la démocratie libérale tronquée) et bien gérée comme la Fédération de Russie dans le but de protéger les intérêts de la nation en écartant les opposants corrompus et corruptibles, mais elle n’est franchement pas bonne pour les pays corrompus et dictatoriaux et où les dirigeants et leur cour sont des prédateurs internes associés à des prédateurs externes, où de vrais opposants peuvent s’être exilés pour ne pas être tués et se battent pour survivre à la dictature. – MIRASTNEWS]

En outre, Poutine a suggéré de supprimer une clause qui permet à une personne d’être réélue président après avoir purgé deux mandats, puis de quitter le poste pour au moins un mandat.

Vous aimez cette histoire? Partagez le avec un ami!

Traduction et commentaires : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger

© Sputnik . Sergueï Gouneev

Soulignant que la vérité sur la Seconde Guerre mondiale est parfois délibérément cachée à l’étranger au niveau national, le Président russe a promis d’ouvrir un centre d’archives consacré à ce grand conflit armé. Sa fondation permettra de faire taire ceux qui veulent réécrire l’Histoire, a-t-il tenu à souligner.

Lors d’une rencontre à Saint-Pétersbourg le 18 janvier avec des vétérans et des représentants d’organisations patriotiques, Vladimir Poutine a annoncé qu’un centre de documents d’archives sur la Seconde Guerre mondiale serait bientôt ouvert en Russie. Le Président a également tenu à expliquer quel était son objectif.

«Nous allons fermer la bouche ignoble de certains responsables à l’étranger qui l’ouvrent pour atteindre leurs buts politiques à court terme, nous la fermerons avec des informations exactes et fondamentales», a déclaré M.Poutine.

Selon lui, le centre et son site Internet seront ouverts pour les Russes ainsi que pour le monde entier.

«Et nous faisons taire ceux qui tentent de réécrire l’Histoire, de la présenter sous un faux jour et de réduire le rôle de nos pères et nos grands-pères, de nos héros, qui ont perdu la vie en défendant leur patrie et presque le monde entier contre la peste brune», a ajouté le Président russe.

Selon Vladimir Poutine, la vérité sur la Seconde Guerre mondiale à l’étranger est dissimulée parfois intentionnellement au niveau national. Il a ajouté que les «principaux médias ne révélaient pas d’informations fiables» portant sur les événements historiques correspondants. Selon lui, il s’agit d’actions «délibérées».

Le Président s’est aussi prononcé sur la résolution du Parlement européen pour l’anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale indiquant que le conflit était la conséquence du pacte Molotov-Ribbentrop. D’après lui, le seul moyen d’affronter de telles informations est de créer ce centre d’archives.

Résolution du Parlement européen

Le 19 septembre dernier, le Parlement européen a adopté une résolution indiquant «que la Seconde Guerre mondiale, conflit le plus dévastateur de l’Histoire de l’Europe, a été déclenchée comme conséquence immédiate du tristement célèbre pacte de non-agression germano-soviétique du 23 août 1939», ou pacte Molotov-Ribbentrop, «dont les protocoles secrets divisaient l’Europe et les territoires d’États indépendants en sphères d’influence des deux régimes totalitaires, ouvrant la voie au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.»

Le document a été adopté à 535 voix. 66 parlementaires ont voté contre.

Source: Sputnik News – France

Les étrangers auraient investi comme jamais dans la dette publique de Russie

© Sputnik . Eugene Biyatov

Le taux de détention de la dette publique russe par les investisseurs étrangers a pulvérisé tous les records en 2019 pour atteindre 20 milliards d’euros, a fait savoir la presse russe citant les données de la Banque de Russie.

Le flux de capitaux étrangers dans la dette publique de Russie a atteint l’année dernière un niveau record, ont annoncé les médias se référant à un rapport de la Banque de Russie.

Ainsi, les non-résidents ont investi en 2019 dans la dette publique russe 22,2 milliards de dollars, soit quelque 20 milliards d’euros. Ils se sont particulièrement intéressés à cette détention dans le cadre de la demande d’actifs de marchés en développement, de l’affaiblissement de la rhétorique des sanctions antirusses et d’une inflation basse, a précisé le journal Rossiiskaya Gazeta.

Ces résultats diffèrent substantiellement du chiffre de 2018, année qui avait enregistré un reflux des capitaux étrangers de l’équivalent de presque 4,8 milliards d’euros.

Dette mondiale

La Bourse de Moscou avait précédemment indiqué, pour sa part, que les investisseurs américains achetaient volontiers des actions de sociétés russes. Ainsi, plus de la moitié des placements étrangers en bourse sont assurés par Wall Street.

La totalité de la dette mondiale a franchi la barre des 253.000 milliards de dollars (environ 228.000 milliards d’euros) au troisième trimestre 2019, selon un rapport de l’Institut de la finance internationale (IIF), cité par CNBC. Ce qui fait qu’elle représente désormais 322% du PIB mondial.

Source: Sputnik News – France

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :