A la Une

« Nous avons transformé leur pression en opportunité »: le chef suprême salue la création de l’armée de l’air iranienne malgré les sanctions des Etats-Unis d’Amérique

Un document photo publié par le ministère iranien de la Défense montre la chaîne de production de l’avion de combat domestique Kowsar © IRANIAN DEFENSE MINISTRY / AFP

Les sanctions «criminelles» des États-Unis d’Amérique (EUA) n’ont pas empêché l’Iran de renforcer sa propre puissance aérienne et même de «construire des avions», a déclaré l’ayatollah Ali Khamenei, alors que le pays marque l’anniversaire de la révolution islamique de 1979.

L’industrie militaire iranienne, a proclamé Khamenei devant les commandants de l’armée de l’air et d’autres responsables militaires, est devenue si viable parce qu’elle ne dépendait pas du soutien étranger, développant plutôt des capacités nationales. Cette approche pourrait également être étendue à d’autres secteurs, a-t-il déclaré, selon les médias locaux.

    … Bien que les sanctions soient un acte criminel, une telle approche peut créer de nombreuses opportunités.

L’ayatollah Ali Khamenei a également ajouté que l’Iran n’est une menace pour aucun pays, mais qu’il cherche à préserver sa propre sécurité.

Le chef suprême a pris la parole alors que le pays célébrait le 41ème anniversaire de la révolution islamique, qui a renversé le Shah Mohammad Reza Pahlavi, soutenu par les États-Unis d’Amérique, en février 1979.

Depuis lors, les Etats-Unis d’Amérique ont introduit plusieurs paquets de sanctions lourdes, qui ont été temporairement levées dans le cadre de l’accord sur le nucléaire de 2015, mais rétablies en 2018 lorsque Donald Trump s’est retiré du pacte.

En janvier, Trump a confirmé des sanctions supplémentaires, alors que les tensions s’intensifiaient considérablement entre les deux États. La mesure a été annoncée en représailles aux frappes de missiles iraniens sur deux bases militaires en Irak abritant du personnel américain-états-unien, qui ont endommagé du matériel militaire mais n’ont fait aucun mort. L’attaque iranienne était elle-même une réponse à l’assassinat du général iranien Qassem Soleimani par les EUA à Bagdad.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Le chef suprême de l’Iran appelle les sanctions américaines d ‘ »acte criminel »

L’ayatollah Ali Khamenei plaide pour la fin de la dépendance iranienne à l’égard des exportations de pétrole.

Ali Khamenei lors d’un événement public à Téhéran (Iran) le 5 février 2020. Site officiel de Khamenei / Reuters

Le chef suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei, estime que les sanctions imposées par les États-Unis d’Amérique contre son pays, sont un « acte criminel », a-t-il déclaré samedi lors d’une réunion avec des membres de l’armée de l’air perse, rapporte Reuters citant la télévision d’Etat.

« Ces sanctions sont [un] acte criminel », a déclaré Khamenei. Cependant, l’Ayatollah pense que la situation actuelle pourrait devenir « une opportunité » si l’économie iranienne n’était plus dépendante des exportations de pétrole.

De même, le chef suprême a assuré que Téhéran ne constituait une menace pour aucun pays et a souligné que son seul objectif était d’assurer la sécurité de son pays. Il a également souligné que les complots des « ennemis de la nation » sont « voués à l’échec ».

D’autre part, l’ayatollah a souligné que, malgré la pression exercée par les États-Unis d’Amérique depuis la révolution islamique de 1979, son pays possède une importante force aérienne. « Depuis la révolution, leur objectif était de nous empêcher d’avoir une force aérienne puissante […], mais regardez-nous maintenant. Nous avons même construit des avions », a déclaré Khamenei. « Nous avons transformé leur pression en opportunité », a-t-il insisté.

L’Iran célèbre aujourd’hui le 41ème anniversaire de la révolution islamique, qui a renversé en 1979 le Shah Mohammad Reza Pahleví, soutenu par Washington.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Le Leader reçoit les commandants de l’armée de l’air

Le Leader de la RII reçoit l’Armée de l’air. ©khamenei.ir

Le Leader de la Révolution islamique, l’honorable Ayatollah Khamenei a reçu en audience, ce samedi 8 février, à l’approche du 41e anniversaire de la victoire de la Révolution islamique d’Iran, des commandants et des officiers de l’armée de l’air iranienne qui, il y a, 41 ans jour pour jour, a prêté allégeance aux forces révolutionnaires et au défunt fondateur de la République islamique d’Iran, l’imam Khomeini.

« L’armée de l’air des Pahlavi a été l’une des plus proches composantes militaires au régime et aux États-Unis. Qu’elle ait été l’une des premières forces à avoir abandonné le régime de Shah, il y a des leçons à en tirer : en effet, comme le dit le Noble Coran dans le verset «فَاَتاهُمُ اللّهُ مِن حَیثُ لَم یَحتَسِبُوا» (Mais Allah est venu à eux par où ils ne s’attendaient point, et a lancé la terreur dans leurs cœurs, verset 2 de la sourate al-Hashr, NDLR), le régime monarchique a été lâché et abandonné là où il s’y attendait le moins. C’est à dire par des officiers formés par les Américains, et ce, à l’un des moments les plus sensibles de l’histoire du régime monarchique… Par ricochet, les forces révolutionnaires ont été renforcées là où elles s’y attendaient le moins. C’est là une notion qui figure parfaitement dans nos préceptes islamiques et que l’on reconnaît à travers le verset «رزق لایُحتَسَب» (…et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas,verset 3 de la sourate al-Talaq, NDLR), a affirmé le Leader de la Révolution islamique.

« Une société qui a la foi, une armée de l’air qui se distingue par ses convictions et ses croyances, transforment toute menace en occasion. Et c’est ainsi que la Force aérienne iranienne a surmonté les sanctions et réussi à réparer, à améliorer ces capacités, à fabriquer des avions de guerre ou de ligne et tout ceci n’a été possible qu’à partir du moment où nous avons décidé de nous appuyer sur nos propres forces et de défier les parties qui nous menaçaient et de faire des menaces, le lit de notre avancée et notre progrès. Cet état de chose est parfaitement extensible à l’ensemble de nos secteurs. Les sanctions criminelles décrétées contre nous pourraient nous faire avancer si nos responsables agissent avec discernement et intelligence. Ces sanctions pourraient effacer notre dépendance au pétrole d’où la réaction inquiète de certains courants au sein de l’administration US qui se sont juré de ne pas nous laisser faire l’expérience d’une économie non-pétro dépendante et qui conseillent à ce que quelques petits secteurs énergétiques du pays puissent échapper aux sanctions. »

Plus loin dans ses propos, le Leader a affirmé que l’Iran ne menace aucun pays ni aucune nation et que ce à quoi il aspire avant tout c’est de préserver sa sécurité et contrer toute menace à son encontre : « Pour que la guerre n’éclate pas, pour que les menaces prennent fin, il faut que nous nous renforcions. »

Source: Press TV

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :