A la Une

Les ennemis cherchent les failles: des avions de chasse inconnus ont tenté d’attaquer la base aérienne russe en Syrie

Image d’archives représentative

DAMAS – Il y a quelques heures, la télévision syrienne a rapporté que la ville de Jebla, située à seulement un kilomètre de la base aérienne militaire russe Khmeimim, avait été soumise à des tirs de roquettes depuis la mer Méditerranée, a appris BulgarianMilitary.com citant la télévision syrienne d’État.

Vers l’aérodrome militaire russe, plusieurs missiles air-sol ont été lancés.

«La veille, le système de défense aérienne de la République arabe syrienne à l’ouest du pays a été activé. Selon les informations diffusées par la télévision syrienne, des forces inconnues ont bombardé les environs de Jebla, située dans la province de Lattaquié. Rappelons qu’à Lattaquié se trouve la base aérienne des Forces aérospatiales russes Khmeimim. Jeble est situé non loin du lieu de déploiement de l’armée russe. Une attention particulière est attirée sur le fait qu’une frappe de missiles a été effectuée, selon des sources syriennes, depuis la mer Méditerranée. Ces informations sont vérifiées par CAA. Dans le même temps, il n’y a pas de données sur exactement avec quels moyens les fusées ont été lancées. Selon certains rapports, nous parlons de l’aviation, qui a porté un coup à l’infrastructure des forces gouvernementales du pays. Les documents pour le moment ne disent pas à quel point les calculs de la défense aérienne syrienne ont fonctionné efficacement en termes d’interception de missiles ennemis», a rapporté Topwar.

Dans un premier temps, les sources ont précisé que l’attaque avait été menée précisément par des avions de combat militaires, qui ont tiré des roquettes à une distance de plusieurs centaines de kilomètres.

Cependant, ces derniers étaient hors de portée des systèmes de défense aérienne russe et syrien, car ils volaient à très basse altitude.

Il convient de préciser que ces derniers temps, c’est loin d’être la première attaque de missiles depuis la mer Méditerranée, ce qui oblige la Russie à renforcer les mesures de sécurité dans ce sens.

Il y a environ un jour, une frappe de missiles sur la zone de la base aérienne militaire russe «Khmeimim» a également été lancée depuis la ville de Jisr al-Shugur.

Boyko Nikolov

Traduction : MIRASTNEWS

Source : BulgarianMilitary.com

Près de 45 soldats du régimes et turcs et rebelles tués lors de bombardements et de violentes batailles sur la ligne de front d’Al-Nayrab, à l’est d’Idlib

L’Observatoire syrien des droits de l’homme a documenté plus de victimes à la suite des combats acharnés dans la ville d’Al-Nayrab jeudi. Le nombre de morts parmi les forces du régime et les loyalistes est passé à 14, dont des membres décapités par des combattants djihadistes.

Alors que le nombre de morts de rebelles et de djihadistes, au cours des mêmes bombardements et affrontements, est passé à environ 28. Deux soldats turcs ont également été tués et d’autres blessés à la suite d’une frappe aérienne russe à la périphérie de la ville d’Al-Nayrab.

Il est à noter que les forces turques et mandataires ont lancé hier une violente attaque avec une puissance de feu intensive sur la ville d’Al-Nayrab, à l’est d’Idlib, leur permettant d’avancer et de contrôler de grandes parties de la ville, avant que les forces du régime ne soient en mesure de reprendre l’initiative avec le soutien aérien russe et soient parvenues à reprendre complètement la ville.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SOHR

Les forces turques introduisent une nouvelle colonne militaire en Syrie et étendent leur présence à Al-Mastuma

Des militants ont déclaré à l’Observatoire syrien qu’une nouvelle colonne militaire turque est entrée sur le territoire syrien, où près de 20 véhicules militaires sont entrés via le passage de Kafr Losin, au nord d’Idlib, en direction de postes turcs à Idlib.

Une source fiable a informé le SOHR que les forces turques se sont déployées dans la région d’Al-Mastuma, dans la zone rurale d’Idlib, près du camp d’Al-Mastuma.

Du 2 février à ce jour, le nombre de camions et de véhicules militaires arrivés dans la zone de «désescalade» a atteint plus de 2 610 camions et véhicules militaires turcs sont entrés sur le territoire syrien, transportant des chars, des véhicules de transport de troupes, des véhicules blindés, des cabines mobiles de garde à balles et des radars militaires, tandis que plus de 7 400 soldats turcs ont été déployés à Idlib et Alep au cours de cette période.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SOHR

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :