A la Une

Et en Afghanistan avec les Talibans ? Trump perd patience avec Maduro et revient pour envisager l’«option militaire» + Syrie

Donald Trump, presidente de EEUU

© REUTERS / Kevin Lamarque

Donald Trump a été déçu du temps qu’il faut pour renverser le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et du manque de soutien de certains des alliés des Etats-Unis d’Amérique. Pour cette raison, l’option militaire revient à la table, a déclaré un haut responsable de l’administration Trump.

L’une de ces options comprend le blocus naval du Venezuela, a déclaré le responsable lors d’une réunion d’information avec la presse à condition qu’il reste anonyme. De plus, les États-Unis d’Amérique ont lancé des avertissements aux entreprises qui continuent de faire des affaires avec le Venezuela. Il s’agit notamment de l’Indian Reliance Industries, de Repsol d’Espagne, de Chevron des États-Unis d’Amérique et de plusieurs transporteurs de Grèce.

Le responsable a ajouté que Trump devrait aborder la question des exportations de pétrole vénézuélien vers l’Inde lors de sa rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi, qui aura lieu fin février.

Donald Trump cherche depuis longtemps à renverser le président légitime du Venezuela et à le remplacer [manu-militari, sans électionMIRASTNEWS] par le chef de l’opposition Juan Guaido. À cette fin, le président des Etats-Unis d’Amérique a ordonné à son administration d’utiliser tous les outils nécessaires pour augmenter la pression sur Maduro, a déclaré le responsable, cité par Bloomberg.

D’autre part, différents politiciens vénézuéliens, ainsi que le président du pays, Nicolas Maduro, ont accusé les États-Unis d’Amérique à maintes reprises de s’immiscer dans les affaires intérieures de la nation des Caraïbes.

Selon le responsable, Washington continue d’appliquer la soi-disant doctrine Trump, qui vise à promouvoir des gouvernements démocratiques dans tout l’hémisphère occidental. Pendant ce temps, le Venezuela, Cuba et le Nicaragua sont les principaux pays qui empêchent le pays américain d’exprimer les dispositions de cette doctrine qui ressemble à celle de Monroe.

La doctrine Monroe a été développée par le 5e président des Etats-Unis d’Amérique James Monroe en 1823 et a établi que toute intervention des Européens en Amérique serait qualifiée d’acte d’agression et nécessiterait une intervention des Etats-Unis d’Amérique.

Washington prévoit de publier sa stratégie pour l’hémisphère occidental d’ici un mois et il mettra en évidence ses principaux objectifs à atteindre dans cette région du monde.

De plus, Washington est déçu de Madrid. Selon le responsable, le pays européen est trop accueillant pour les alliés de Maduro qui s’y seraient livrés à des activités illégales. De plus, l’Espagne a hésité à aider à renverser Maduro et reste la plus grande force de l’UE qui s’oppose à la résistance à sa campagne contre le président vénézuélien.

Les dirigeants d’Amérique latine ont également fait face à un certain degré de scepticisme concernant la proposition de Trump de lancer une action militaire contre le président légitime du pays des Caraïbes. Maintenant, certains d’entre eux ont changé d’avis, a déclaré le responsable, qui a également souligné que les efforts politiques étaient trop lents et insoutenables.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Poutine évoque la mise au point d’une «arme du futur» en Russie

Le Président russe Vladimir Poutine et le ministre russe de la Défense Sergueï Shoïgou, le 23 février 2020

© Sputnik . Sergueï Gouneïev

La Russie poursuivra la modernisation de son armée et de sa flotte, en les équipant des armements et matériels les plus performants, a déclaré le Président Vladimir Poutine lors d’une soirée solennelle à l’occasion du Jour du défenseur de la patrie.

Les autorités se proposent, à l’avenir également, de renforcer le potentiel des troupes stratégiques et de doter toutes les armes des dispositifs les plus modernes, y compris de systèmes hypersoniques et à laser, ainsi que de systèmes de haute précision, a indiqué le chef d’État russe, intervenant dimanche 23 février à la soirée solennelle consacrée au Jour du défenseur de la patrie.

Garantir la sécurité de la Russie à long terme

Vladimir Poutine a souligné que de nombreux types d’armes russes n’avaient pas d’équivalents dans le monde.

«Pour bien des échantillons prometteurs, et cela concerne pratiquement une « arme du futur », nous avons déjà passé l’étape des essais à leur mise en service en état d’alerte permanent», a-t-il précisé.

Comme l’a souligné le Président, tous ces armements sont destinés à garantir la sécurité de la Russie à long terme.

L’histoire du Jour du défenseur de la patrie remonte à l’époque soviétique, où cette fête a d’abord été appelée Jour de l’armée et de la marine de l’Union soviétique, puis Jour de l’Armée rouge.

Source: Sputnik News – France

L’armée libère les villages al-Sheikh Dames et Hantoteen dans la campagne d’Idilb

Idlib – Les unités de l’Armée arabe syrienne ont libéré les villages d’al-Sheikh Dames et Hantoteen à l’ouest de Ma’raat al-Nu’man dans la campagne sud d’Idlib après avoir infligé de lourdes pertes aux terroristes en personnel et en armes.

Le journaliste de SANA a déclaré que les unités de l’armée ont poursuivi leurs opérations concentrées contre les mouvements terroristes et libéré les villages d’al-Sheikh Dames et de Hantoteen au sud-ouest et au nord-ouest de Ma’raat al-Nu’man dans la campagne sud d’Idlib, détruisant les derniers rassemblements de terroristes et leurs fortifications et à la poursuite des restes des terroristes en fuite vers les villes de Kafar Sajneh et Ma’rzeita.

Trois véhicules destinés à des terroristes ont été détruits et des munitions en leur possession ont été saisies pendant l’opération militaire.

Plus tôt, le journaliste a déclaré que des unités de l’armée surveillaient le mouvement des groupes terroristes liés à Jabhat al-Nusra dans les environs de Kafar Nubbul, Ma’rzita et du village al-Futira au sud-ouest de Ma’raat al-Nu’man.

Les unités de l’armée ont ciblé ces groupes avec des tirs d’artillerie et des tirs de roquettes, ce qui a entraîné la coupure de leurs voies d’approvisionnement et la destruction de leurs positions et tanières fortifiées.

Au cours des opérations contre les organisations terroristes dans les zones restantes de la campagne d’Idlib, des unités de l’armée ont éliminé un certain nombre de terroristes et détruit leurs véhicules, du matériel militaire et un quartier général pour leurs chefs dans les villes de Deir Sunbul, Jozif, Sfouhen, Kafr Awayd, Kansafra , Ahsem, Binin, al-Futira, al-Bara et Sarjah à Jabal al-Zawiya, en plus d’al-Mastuma, Kafr Nubbul, Hass et Bsakla à Idlib Southern Countryside.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SANA

Des unités de l’armée découvrent des armes, des munitions et des tunnels de terroristes dans la campagne d’Alep

Des millions d’arbres d’amour pour la Syrie», campagne de boisement pour améliorer les espaces verts

L’occupation turque arrête des dizaines de ses mercenaires à Ras al-Ayn pour avoir refusé de combattre à Idlib

Hasak – Les forces d’occupation turques ont arrêté des dizaines de ses terroristes mercenaires dans la région de Ras al-Ayn, dans la campagne du nord-ouest de Hasaka, après avoir tenté de fuir vers les terres turques, craignant de se heurter à l’armée arabe syrienne à Idlib.

Des sources locales à Hasaka ont déclaré que les forces d’occupation turques avaient fermé la frontière devant ses mercenaires terroristes dans la campagne du nord de Hasaka après leurs tentatives de fuir la ville de Ras al-Ayn vers les terres turques, et en ont arrêté des dizaines parce qu’ils refusaient de combattre à Idlib.

Dans le même contexte, des mercenaires de l’occupation turque ont enlevé deux femmes du village d’Um al-Kief dans la région de Tal Tamer et volé 100 moutons du village, ont déclaré des sources locales au journaliste de SANA.

Les sources ont indiqué que les terroristes continuaient de piller les propriétés des citoyens dans les villages le long des lignes de front avec l’armée arabe syrienne dans les environs de Ras al-Ayn, alors qu’ils démolissaient les maisons de boue du village d’Um Eshbah dans le but de voler et vente de bois et de fils électriques.

Shaza

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SANA

Les tirs d’artillerie du régime blessent de nombreux soldats turcs à Jabal Al-Zawiya, forçant les troupes turques à battre en retraite

Des militants de l’Observatoire syrien ont documenté les blessures de plusieurs soldats et combattants turcs de factions soutenues par la Turquie après le pilonnage d’artillerie par les forces du régime sur le périmètre de la colonne turque qui était stationnée près de la ville d’Al-Bara à Jabal Al-Zawiya, au sud d’Idlib.

Les bombardements aériens et terrestres intensifs sur le périmètre de la colonne militaire, qui étaient prévus pour entrer dans la ville de Kafr Nubl, et sur les zones environnantes ont forcé la colonne à se retirer vers le nord.

Par ailleurs, des militants de l’Observatoire ont documenté la mort d’un civil sous le régime de tirs de roquettes sur Darat Izza dans la campagne occidentale d’Alep.

D’autre part, les avions à réaction russes ont effectué plus de raids dans la campagne d’Idlib, portant le nombre de frappes aériennes à plus de 40. Les frappes aériennes ont pilonné Kansafra, Kafr Sajna, Kafr Nubl, Ihsim, Abditta, Al-Bara, Deir Sunbul, dans les régions de Jabal Al-Zawiya, le périmètre du poste d’observation turc à Shir Mghar à l’ouest de Hama et le périmètre du camp de « Tala’e Al-Baath » où sont stationnées les troupes turques, au sud de la ville d’Idlib.

Des avions à réaction ont également exécuté plusieurs raids dans des zones de Jabal Al-Zawiya, Jabal Al-Arba’in et Ariha, dans la campagne nord-ouest d’Idlib.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : SOHR

La Turquie a attaqué l’armée syrienne

1.Syrie

La ville syrienne de Jablé, qui se trouve à proximité du port maritime de Lattaquié, a été attaquée, rapporte la chaîne de télévision gouvernementale Surya. Les systèmes de défense aérienne de la Syrie ont repoussé les attaques contre les banlieues de la ville. Jablé est située près de la base aérienne russe de Hmeimim.

2.Syrie

L’artillerie de l’armée syrienne a effectué des tirs de représailles contre les positions des bandes armées sur la ligne de front Neirab-Saraqeb dans le gouvernorat d’Idlib, rapporte le journal Al-Watan. Et de poursuivre qu’auparavant, des terroristes du groupe Front al-Nosra (interdit en Russie) et leurs alliés avaient tiré sur les forces gouvernementales dans la région de Qminas. Les frappes de représailles ont entraîné des pertes de l’ennemi en main-d’œuvre et équipement.

3.Syrie

La soi-disant opposition armée syrienne, qui se trouve du côté de la Turquie, a lancé jeudi une attaque contre les positions de l’armée syrienne dans les régions du sud-est du gouvernorat d’Idlib, rapporte la chaîne de télévision Al Jazeera. Il est souligné que les attaques des forces de l’opposition syrienne inconciliable «sont soutenues par les forces de l’armée turque». «Les forces spéciales turques, soutenues par des chars, participent à une offensive dans le gouvernorat d’Idlib», indique la publication. La chaîne de télévision Sky News Arabia rapporte par ailleurs que «l’artillerie turque bombarde les positions de l’armée syrienne pour se préparer à une attaque de chars». Il est également remarqué qu’à l’approche de la ville de Neirab, «les forces syriennes ont réussi à détruire plusieurs unités d’équipement militaire de l’armée turque».

4.Turquie

Les représentants de la Turquie, de la Russie et de l’Iran travaillent pour convenir d’une date pour un sommet tripartite sur le règlement syrien, a fait savoir la diplomatie turque. La date du sommet sera annoncée une fois que les trois pays parviennent à un accord. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a confirmé les informations sur la préparation du sommet tripartite.

5.Australie-Pays-Bas

Le service de presse de la police fédérale australienne a confirmé l’authenticité de certains documents dans l’affaire MH17, qui avaient été auparavant diffusés par la plateforme Bonanza Media. L’édition avait publié quatre documents liés à l’enquête sur le crash du Boeing malaisien dans l’est de l’Ukraine en juillet 2014. Selon l’un des documents, les services de renseignements néerlandais concluent qu’ils ne disposent aucune information sur la situation des systèmes de défense aérienne de Buk près du lieu de l’accident du MH17. Des documents contiennent également une transcription d’une conversation entre la police néerlandaise et un témoin anonyme qui prétend qu’il y avait deux combattants ukrainiens dans la région quelques minutes avant le crash du Boeing. Les procureurs néerlandais ne commentent pas l’authenticité des documents.

6.Allemagne

Une fusillade a éclaté ce jeudi dans la ville de Hanau, dans la partie centrale de l’Allemagne. Au début, des tirs ont retenti dans deux cafés-narguilés, ensuite sur l’une des places de la ville. 9 personnes sont mortes, 5 autres ont été blessées. Des Kurdes ethniques pourraient être parmi les victimes, a rapporté le journal Bild, citant des sources. La chaîne de télévision NTV signale qu’au moins cinq citoyens turcs ont été victimes de la fusillade. Selon Bild, l’agresseur était Tobias R, un citoyen allemand de 43 ans, qui avait des motifs d’extrême droite. Il a été retrouvé mort à domicile, le corps de sa mère ayant été retrouvé à côté de lui, a déclaré la police locale sur Twitter. La chaîne de télévision allemande ARD, citant des sources, a fait savoir que le parquet allemand enquêterait sur cet incident. Le président allemand Frank-Walter Steinmeier a qualifié l’incident de Hanau d’»acte de violence terroriste». Selon l’ambassade de Russie en Allemagne, il n’y a aucun citoyen russe parmi les victimes.

Source: Anna news

Armes américaines en Syrie. Une nouvelle opération turque

1. Syrie. Armes américaines en Syrie

Les armes transférées par les forces américaines étaient utilisées par des radicaux contre l’armée turque en Syrie, a déclaré le contre-amiral Oleg Zhouravlev, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties belligérantes en Syrie. «Depuis le début de 2020, 13 convois militaires ont été transférés d’Irak vers la Syrie. Les convois comprenaient plus de 80 véhicules blindés, plus de 300 camions avec diverses armes, des munitions et de moyens matériels», a déclaré Zhouravlev, cité par TASS. En raison de la situation humanitaire difficile et des bombardements constants de la part des radicaux, la population civile quitte massivement les régions nord-est du pays et se dirige vers le territoire contrôlé par le gouvernement syrien. Zhouravlev a également souligné que la milice militaire russe continuait de patrouiller dans le gouvernorat d’Alep.

2. Syrie. Premier vol Damas-Alep

L’agence d’Etat syrienne SANA a rapporté qu’un avion de passagers avait décollé de l’aéroport de Damas mercredi en direction d’Alep. Il s’agit du premier vol que l’aéroport d’Alep a accueilli depuis ces huit dernières années. Les vols reprendront grâce à la libération de la ville des terroristes. Auparavant, les vols étaient impossibles en raison du fait que des terroristes installés dans les gouvernorats tiraient constamment sur l’aéroport.

3. Turquie. Opération militaire turque à Idlib

S’exprimant au Parlement, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’une nouvelle opération militaire des forces armées turques dans la ville syrienne d’Idlib n’était qu’une question de temps. Il a également fait savoir qu’Ankara était prêt à utiliser toute sa puissance combative en cas d’opération à Idlib. Erdogan a par ailleurs fait remarquer que «malgré la poursuite des négociations sur Idlib, la Turquie et la Russie sont encore loin de parvenir à un accord» et a estimé que les pourparlers tenus à Ankara et à Moscou «n’avaient pas donné de résultats escomptés pour le moment». Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a qualifié une éventuelle opération turque en Syrie d’un pire des scénarios à Idlib. «Nous avons l’intention de continuer à utiliser nos contacts de travail avec des collègues turcs afin d’empêcher la situation à Idlib de se transformer en une nouvelle escalade», a rajouté Peskov.

4. Russie. Négociations sur Idlib

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a confirmé que la Russie n’avait pas obtenu de résultats sur Idlib lors des négociations avec la Turquie. Et de souligner que Moscou n’avait pas présenté de nouvelles exigences à Ankara quant au règlement de la situation. «Nous croyons qu’il faut faire tout ce dont nos dirigeants ont convenu», a déclaré Lavrov. Le ministre a fait remarquer que jusqu’à présent, il n’avait pas vu d’instructions spécifiques sur la préparation d’une réunion inter présidentiel russo-turc pour discuter d’Idlib, tout en indiquant que Moscou était prête à travailler avec Ankara à tous les niveaux, dont au plus haut. Lavrov a qualifié les actions de l’armée syrienne à Idlib d’une mesure de rétorsion naturelle pour éloigner les terroristes du périmètre extérieur de la zone de désescalade. Et de souligner que Moscou soutenait les actions de l’armée syrienne, qui répond aux provocations inacceptables à Idlib. Auparavant, le porte-parole du président turc, Ibrahim Kalyn, avait déclaré que la Turquie avait l’intention de continuer à «envoyer des militaires à Idlib pour renforcer les postes d’observation et protéger les civils» et n’envisageait pas la possibilité de «changer l’emplacement des postes d’observation existants» des forces armées turques. Et de conclure qu’en dépit du fait que les négociations russo-turques sur Idlib n’avaient pas encore donné de résultats qui satisferaient Ankara, elle «ne souhaite pas aggraver les relations avec la Russie à cause d’Idlib».

Source: Anna news

Renforcement de la Turquie: plus de 60 véhicules militaires turcs entrent à Jabal al-Zawiya, au sud d’Idlib

Des sources du SOHR signalent qu’une nouvelle colonne militaire turque est entrée via le poste frontière de Kafr Losin avec la région d’Iskenderun, composée de près de 65 véhicules militaires transportant des soldats et des véhicules lourds, se dirigeant vers les zones d’Ehsim, Al-Bara et le périmètre de Kafr Nabl à Jabal al -Zawiya, au sud d’Idlib.

Pendant ce temps, des frappes aériennes russes ont visé le périmètre de la colonne turque à Al-Bara et dans diverses zones de Jabal al-Zawiya, en plus des tirs continus de roquettes sur la zone. Cette évolution s’accompagne d’un renforcement militaire massif des forces du régime qui a atteint les lignes de front de Kafr Sajneh et Jabal al-Zawiya dans la campagne sud d’idlib.

Du 2 février à ce jour, le nombre de camions et de véhicules militaires arrivés dans la zone de «désescalade» est passé à plus de 2 765 camions et véhicules militaires turcs qui sont arrivés sur le territoire syrien, transportant des chars, des véhicules de transport de troupes, des véhicules blindés et des cabines de garde pare-balles mobiles. et les radars militaires. Alors que quelque 7 600 soldats turcs se sont déployés à Idlib et Alep au cours de cette période.

Source: SOHR

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :