A la Une

Pas de tricheur ou d’imposteur – Poutine et Rouhani affirment la nécessité de mettre en œuvre complètement les accords d’Astana

Image d’archives

Moscou / Téhéran – Le président russe Vladimir Poutine a discuté lors d’un appel téléphonique avec son homologue iranien Hassan Rouhani des développements à Idlib.

Au cours de l’appel, Rouhani a affirmé la nécessité de mettre en œuvre les accords d’Astana de manière complète et dès que possible [le plus tôt ou immédiatement serait le mieux MIRASTNEWS]..

Il a également souligné qu’il ne fallait pas laisser la situation à Idlib devenir un prétexte à l’ingérence des Etats-Unis d’Amériquedans les affaires syriennes et qu’il était inacceptable qu’une partie du territoire syrien reste sous le contrôle de terroristes [quels qu’ils soient – MIRASTNEWS].

Le président iranien a réaffirmé que la solution politique est le seul moyen de résoudre la crise en Syrie et que Téhéran est prêt à accueillir une réunion irano-russo-turque pour poursuivre le processus d’Astana. [Cependant, Erdogan est-il prêt à jouer réellement le jeu non pipé ou rêve-t-il toujours de devenir le nouvel empereur du néo-empire ottoman ?MIRASTNEWS].

Sur une note pertinente, Rouhani a déclaré lors d’un appel téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan que la question d’Idlib est compliquée en raison de la présence de terroristes dangereux [que Erdogan garde jalousement dans son giron pour les avoir à portée d’utilisation contre les forces gouvernementales et alliées MIRASTNEWS], soulignant la nécessité d’éliminer ces terroristes, ainsi que l’importance de soutenir la Piste d’Astana.

Hazem Sabbagh

Traduction et commentaires : MIRASTNEWS

Source : SANA

L’armée turque pousse les militants [terroristes – MIRASTNEWS] à reprendre plusieurs zones dans le sud d’Idlib

Des membres de la soi-disant armée syrienne libre (ASL) près de la ville de Bizaah, au nord-est de la ville d’al-Bab, à une trentaine de kilomètres de la ville syrienne d’Alep, le 4 février 2017 (photo de l’AFP)

BEYROUTH, LIBAN (17h00) – L’armée turque a fourni un soutien d’artillerie rapproché aux forces militantes [terroristes – MIRASTNEWS] dans la campagne sud du gouvernorat d’Idlib samedi, car les combattants [terroristes – MIRASTNEWS] de ce dernier ont réussi à déjà capturer plusieurs sites le long du bras ouest de la Région des montagnes d’Al-Zawiya.

Dirigés par le Front de libération nationale (FLN, NLF en anglais), les militants [terroristes – MIRASTNEWS] soutenus par la Turquie ont déjà capturé trois villes au nord de la montagne Shashabo après une bataille acharnée avec l’armée arabe syrienne (AAS) et la Garde républicaine syrienne.

Selon une source militaire de l’AAS, leurs troupes ont fait plus de 15 victimes en tentant de se défendre contre l’attaque soutenue par la Turquie dans la région méridionale d’Idlib.

Outre les pertes subies par leur personnel dans le sud d’Idlib, l’armée syrienne a également perdu deux villes importantes, dont Kafr ‘Awaid, qui se trouve à l’extrémité nord de la montagne Shashabo.

L’armée syrienne tente maintenant de repousser l’avance militante, mais elle ne dispose pas de l’équipement nécessaire pour repousser toute attaque à grande échelle. [En raison de la destruction de leur matériel par l’Armée turque. Il leur faudrait un soutien aérien encore plus puissant et intense et du matériel adéquat héliporté ou projeté par avions dans l’urgence, dans un environnement surveillé et occupé par les forces turques suréquipées.MIRASTNEWS].

Traduction et commentaires : MIRASTNEWS

Source : AMN

Des djihadistes [couvés par Erdogan – MIRASTNEWS] s’emparent d’une ville du sud d’Idlib après avoir lancé une nouvelle attaque

BEYROUTH, LIBAN (16 h 00) – Les rebelles djihadistes et leurs alliés soutenus par la Turquie ont lancé une lourde attaque samedi dans le sud d’Idlib, à la suite d’une série de frappes des forces armées turques au cours du week-end.

Selon un rapport du gouvernorat d’Idlib, les rebelles djihadistes et leurs alliés soutenus par la Turquie ont repris la ville de Kafr ‘Awaid près de la montagne Shashabo.

Le rapport indique que les rebelles djihadistes et leurs alliés soutenus par la Turquie ont également réussi à rentrer dans la ville de Sofahan, entraînant la capture de certains quartiers.

Cette dernière attaque des rebelles djihadistes et de leurs alliés survient à peine 24 heures après que les forces armées turques ont mené un assaut intense contre l’armée arabe syrienne (AAS), qui a finalement entraîné la mort de dizaines de soldats et la destruction d’une grande quantité d’équipement.

Traduction et commentaire : MIRASTNEWS

Source : AMN

Les frappes aériennes syriennes et russes reprennent à Idlib alors que les tensions s’intensifient avec la Turquie

BEYROUTH, LIBAN (15 h 00) – Les forces aériennes syriennes et russes ont repris samedi leurs frappes aériennes sur le gouvernorat d’Idlib, après une semaine tumultueuse au cours de laquelle l’armée turque a mené plusieurs attaques contre les troupes gouvernementales.

Selon les derniers rapports du gouvernorat d’Idlib, les forces aériennes syriennes et russes ont effectué plusieurs frappes dans la région de Saraqib, alors qu’elles tentaient de défendre les troupes au sol près de la ville exposées aux attaques terroristes.

La situation autour de la ville de Saraqib est devenue incroyablement difficile pour les forces armées syriennes, car leur contre-offensive prévue pour reprendre la zone a été suspendue à la suite de l’attaque turque qui a dévasté leurs troupes autour de ce front.

Alors que la Turquie mène toujours des attaques périodiques, il semble qu’elle ait interrompu son principal assaut contre l’armée syrienne et ses alliés.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis de mener plus d’attaques contre l’armée syrienne, ce qui était évident dans son discours à son parti politique samedi.

[Quelle stratégie ou mesure de riposte sérieuse et fortement impactant ç hauteur des enjeux pour la Turquie est mise en place, en cas de nouvelles provocations turques qui mêlerait ses troupes à celles des terroristes ou en inventant à la hollywoodienne des attaques syriennes ou autres prétextes fallacieux, visant à redonner un avantage aux forces terroristes en terres syriennes?MIRASTNEWS]

Traduction : MIRASTNEWS

Source : AMN

Faudrait-il une zone tampon en profondeur en terres turques ? – Erdogan appelle à une zone tampon de 30 km de profondeur à travers la frontière nord de la Syrie

BEYROUTH, LIBAN (13 h 45) – Lors de son discours présidentiel samedi matin, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a appelé à une zone tampon de 30 kilomètres de profondeur à travers la frontière nord de la Syrie.

Cette zone tampon, qui traverserait vraisemblablement une grande partie du gouvernorat de Lattaquié, serait mise en œuvre par l’armée turque, sans mention des forces armées russes.

« Nous travaillons toujours pour créer une zone de sécurité de 30 kilomètres le long de toute notre frontière en Syrie », a déclaré Erdogan.

Si cela est vrai, cela pourrait provoquer des frictions majeures avec la Russie, car l’armée de cette dernière est profondément ancrée dans le gouvernorat de Lattaquié et il est très peu probable qu’elle veuille que des groupes militants |terroristesMIRASTNEWS] soutenus par la Turquie soient plus proches de la base aérienne de Hmeimim. [Alors que déjà couvés par les forces turques, les terroristes lancent déjà des attaques contre la base russe depuis Idlib ?MIRASTNEWS].

Traduction et commentaires : MIRASTNEWS

Source : AMN

Pour mieux les détruire sans prendre de risques, au moment le plus opportun, les Etats-Unis d’Amérique demandent à la Russie «d’immobiliser immédiatement ses avions de combat» sur la Syrie

Su-24 bombers of the Russian Aerospace Forces at the Khmeimim airbase in Syria.

© Sputnik / Dmitriy Vinogradov

La situation dans la province renégate syrienne d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, s’est à nouveau aggravée jeudi, après que les forces syriennes aient réagi à un assaut du Front al-Nusra, frappant accidentellement des positions turques [mêlées aux forces terroristes – MIRASTNEWS], tuant 33 soldats et en blessant des dizaines d’autres. L’attaque a incité le Conseil de sécurité de l’ONU à convoquer une réunion d’urgence sur la situation en Syrie.

Les États-Unis d’Amérique [qui n’ont pas pu battre les Taliban d’Afghanistan depuis, en au moins 18 ans de guerre et ragaillardis par la destruction du système anti-missiles Pantsir syrienMIRASTNEWS] « soutiennent pleinement » le droit de la Turquie « de répondre en légitime défense » [en terre syrienneMIRASTNEWS] aux attaques « injustifiées » contre les forces turques [mêlées à celles des terroristesMIRASTNEWS] à Idlib, en Syrie, qui ont tué près de trois douzaines de soldats jeudi, a déclaré le représentant permanent des Etats-Unis d’Amérique auprès de l’ONU, Kelly Craft.

«Nous appelons la Fédération de Russie à immobiliser immédiatement ses avions de combat. Et nous appelons toutes les forces syriennes et leurs soutiens russes à se retirer sur les lignes de cessez-le-feu établies pour la première fois en 2018», a déclaré Craft, lors de la réunion d’urgence du Conseil de sécurité des Nations Unies sur la Syrie vendredi.

«Les États-Unis d’Amérique ne sont pas ici aujourd’hui pour écouter et discuter. Nous sommes ici pour parler directement et sans qualification», a averti Craft. « Dans les jours à venir, l’engagement des États-Unis d’Amérique envers notre allié de l’OTAN, la Turquie, ne faiblira pas», a ajouté l’ambassadeur.

Appelant le format d’Astana pour les pourparlers de paix syriens «irréparable», Craft a déclaré que les États-Unis d’Amérique veulent «un cessez-le-feu immédiat, durable et vérifiable dans le nord-ouest de la Syrie» [même si les terroristes soutenus par Erdogan attaquent mille milliards de fois les troupes syriennes et alliées – MIRASTNEWS], et a exhorté l’ONU à «jouer un rôle central et actif si nous voulons éviter une escalade encore plus grande».

Répondant à Craft, le représentant permanent de la Russie auprès de l’ONU Vasily Nebenzya a souligné que l’incident impliquant la mort de militaires turcs avait eu lieu en dehors de la base du poste d’observation turc et a souligné que la Syrie avait le droit de viser des terroristes. Nebenzya a rappelé que les terroristes de Nosra* qui contrôlaient de vastes étendues d’Idlib ont considérablement accru leurs attaques contre les civils et l’armée syrienne ces dernières semaines, donnant à l’armée syrienne le droit de répondre.

L’ambassadeur de Syrie auprès de l’ONU Bashar al-Jaafari, quant à lui, a accusé la Turquie d’agression et a allégué qu’Ankara utilisait ses postes d’observation pour fournir une [grandeMIRASTNEWS] assistance aux terroristes. Al-Jaafari a également accusé le Royaume-Uni d’avoir convoqué la réunion du Conseil de sécurité de vendredi pour tenter de discréditer le format Astana [que la Turquie n’a jamais eu l’intention d’appliquer, soutenant plutôt l’ensemble des terroristesMIRASTNEWS].

A Turkish soldier walks near Turkish military vehicles in Hazano near Idlib, Syria, February 11, 2020

© REUTERS / Khalil Ashawi
Un soldat turc marche près de véhicules militaires turcs à Hazano près d’Idlib, en Syrie, le 11 février 2020

Jeudi noir

Les forces turques et syriennes se sont engagées dans une guerre par balle dans la région agitée d’Idlib plus tôt ce mois-ci, après qu’une attaque d’artillerie syrienne contre l’un des douze postes d’observation de la Turquie a tué plus d’une demi-douzaine de soldats turcs, entraînant une vague d’attaques turques contre les forces syriennes. Jeudi, des terroristes de Nosra ont lancé une offensive à grande échelle sur les positions de l’armée syrienne, avec la réponse des forces syriennes, 33 soldats turcs [combattant avec les terroristesMIRASTNEWS] ont été tués lors de cette contre-attaque syrienne. Peu de temps après, la mission de surveillance militaire syrienne de l’armée russe a indiqué que les troupes turques étaient mêlées aux militants de Nosra alors que ces derniers subissaient des attaques d’artillerie.

Samedi, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que Moscou [qui est honnêteMIRASTNEWS] et Ankara [qui joue au malinMIRASTNEWS] s’étaient engagés à réduire les tensions sur le terrain à Idlib. Le même jour, cependant, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré aux journalistes qu’il avait demandé au président russe Vladimir Poutine de « sortir de notre chemin » et de laisser la Turquie « face à face » avec le gouvernement syrien.


*alias Hayat Tahrir al-Sham, un groupe terroriste affilié à al-Qaïda, proscrit en Russie et dans de nombreux autres pays.

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Des explosions inconnues sur la base aérienne russe en Syrie, a rapporté un journaliste local

DAMAS – Le journaliste syrien Mohammed Gorab a rapporté que plusieurs explosions puissantes ont été déclenchées il y a quelques heures dans la zone de la base aérienne militaire russe de Khmeimim, a appris BulgarianMilitary.com.

La nature des explosions est encore inconnue.

Il y a environ un jour, des militants [terroristesMIRASTNEWS] ont signalé une attaque contre une base aérienne militaire russe, bien qu’aucun commentaire officiel du ministère russe de la Défense ne soit apparu à ce sujet.

«Attentats à la bombe non identifiés près de la ville de Lattaquié», rapporte un journaliste syrien

À l’heure actuelle, les experts envisagent principalement deux versions de ce qui s’est passé. Le premier d’entre eux est peut-être une attaque réussie par des terroristes contre la base aérienne militaire russe Khmeimim en utilisant plusieurs systèmes de fusées de lancement.

La deuxième version concerne le travail des systèmes de défense aérienne russes qui protègent l’aérodrome militaire russe, ce qui est plus que probable.

Pour le moment, les éditeurs de BulgarianMilitary.com ne peuvent pas confirmer la véracité des informations, car il n’y a pas d’images satellite de la région.

Il n’y a toujours pas de déclarations officielles des autorités russes ou syriennes. Jusqu’à ce que des déclarations officielles des autorités russes ou syriennes soient reçues ou des images satellites de la région reçues, nous classons ces informations comme des rumeurs.

BulgarianMilitary.com déclare que les avions militaires russes ont réduit le nombre de vols au cours des dernières 24 heures, ce qui a été souligné par les sources syriennes et turques,

Boyko Nikolov

Traduction et commentaires : MIRASTNEWS

Source : BulgarianMilitary.com

1 Trackback / Pingback

  1. Trois employés de Sputnik à Ankara subissent des invasions de domicile et des menaces nationalistes – MIRASTNEWS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :