A la Une

Les missiles de la Syrie et du Hezbollah braqués sur Incirlik

Le nord-est de la Syrie. ©Sputnik/Illustration

La Syrie dispose désormais des missiles capables de lancer une attaque à grande échelle sur la plus grande base aérienne militaire de Turquie, la base d’Incirlik qui compte au moins 150 ogives et bombes nucléaires. Les frappes peuvent être effectuées par des systèmes de missiles tactiques et les conséquences d’une seule frappe de missiles en provenance de la Syrie peuvent se révéler très importantes, notamment du fait de la destruction de la grosse quantité de munitions se trouvant sur la base en question.

À l’heure actuelle, la Syrie tente de dissuader la Turquie de toute action provocatrice mais au commencent d’un conflit à grande échelle, plusieurs missiles tactiques pourront être lancés depuis le territoire syrien, missiles que la Turquie ne pourra intercepter en raison de son faible système de défense aérienne.

Le missile  « OTRK » est capable d’infliger d’énormes dégâts. Une attaque de plusieurs missiles à la fois peut détruire des installations de stockage d’armes nucléaires et si nous admettons le fait que les membres de l’organisation Hezbollah disposent de missiles balistiques, alors Erdogan peut commencer à avoir de très gros problèmes. Si des armes nucléaires explosent, ce qui est parfaitement possible, une partie du territoire turc deviendra un terrain vague », notent les analystes.

Il convient de préciser qu’après les négociations entre Poutine et Erdogan, les terroristes actifs à Idlib, ont commencé à réduire leurs agissements dans la région ; cependant, les experts estiment que cela est très loin de stabiliser la situation.

Les États-Unis entreposent leurs armes nucléaires dans divers endroits du monde, selon les experts et la base d’Incirlik pourrait abriter des bombes thermonucléaires B61, utilisées comme moyen de dissuasion contre la Russie et pour prouver aussi l’engagement des États-Unis envers l’OTAN, l’alliance militaire composée de 28 pays dont la Turquie.

Source: Press TV

La Russie condamne la présence des navires de guerre occidentaux dans le golfe Persique

Des navires de guerre étrangers dans le golfe Persique. (Photo d’illustration)

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, s’est déclarée préoccupée par la situation sécuritaire prévalant dans le détroit d’Hormuz, affirmant que la présence de navires de guerre étrangers ne contribuait pas au rétablissement de la sécurité dans cette zone.

« Nous considérons la situation dans la région du golfe Persique comme turbulente », a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe, faisant référence à l’opération Agenor dans le détroit d’Hormuz, soutenue par la Belgique, l’Allemagne, la Grèce, le Danemark, l’Italie, les Pays-Bas, le Portugal et la France.

« De toute évidence, la présence excessive de navires de guerre étrangers ne facilite pas l’apaisement de la situation et, au contraire, elle crée des frictions supplémentaires », a-t-elle ajouté, selon l’agence de presse TASS.

Selon Mme Zakharova, la situation actuelle « a été causée par l’accumulation d’un ensemble de problèmes ».

« Nous appelons tous les pays intéressés par la désescalade et le renforcement de la stabilité régionale à reconsidérer la proposition russe sur la mise en place d’un dialogue et la création d’un système de sécurité collective dans la région du golfe Persique », a-t-elle affirmé. « L’approche russe du règlement de la situation est fondée sur le principe d’une interaction égale de toutes les parties régionales et autres parties intéressées et du strict respect des normes du droit international. »

Source: Press TV

Erdogan admet que ses forces occupantes soutenant les terroristes en Syrie avaient subi de lourdes pertes qui ont atteint des centaines

Ankara – Le président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, a admis que ses forces occupantes soutenant les réseaux terroristes en Syrie avaient subi de lourdes pertes qui ont atteint des centaines.

Des sources dans les médias turcs ont déclaré qu’Erdogan avait avoué dans des déclarations à la presse vendredi à son retour de Moscou que ses forces avaient subi de lourdes pertes estimées à plusieurs centaines lors de leur soutien aux organisations terroristes du fait des opérations de l’armée arabe syrienne contre les terroristes.

Erdogan avait offert toutes sortes de soutien aux terroristes depuis le début de la guerre terroriste contre la Syrie et permis à des dizaines de milliers de terroristes étrangers d’entrer dans le pays par les frontières turques.

Au cours des deux dernières semaines, le régime turc a tenté de rassembler tous ses mercenaires terroristes, en leur fournissant des armes avancées et en menant de violentes attaques contre les postes de l’armée syrienne à Saraqib, dans le sud d’Idlib, et dans certaines zones des campagnes de Hama et d’Alep sous la couverture de feu de ses soldats, dans le but de réoccuper les zones qui avaient été libérées par l’armée syrienne, mais toutes ces tentatives ont échoué et tous les assaillants dont des dizaines de soldats turcs ont été éliminés.

Baraa Ali / Hazem Sabbagh

Source: SANA

Les défenses anti-aériennes de Lattaquié détruisent deux drones venant d’Idlib

Lattaquié – Les défenses anti-aériennes ont détecté deux drones volant en direction d’Idlib, les détruisant dans les environs de Jableh, dans la province de Lattaquié.

Le journaliste de SANA à Lattaquié a déclaré que deux drones déployés depuis les zones où les terroristes sont positionnés à Idlib se dirigeaient vers la base aérienne de Hmeimim, et que des défenses anti-aériennes les ont détruits dans les environs de la ville de Jableh.

Hazem Sabbagh

Source : SANA

1 Trackback / Pingback

  1. Les missiles de la Syrie et du Hezbollah braqués sur Incirlik | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :