A la Une

L’Armée nationale libyenne de l’Est affirme qu’elle a touché l’aéroport de Mitiga à Tripoli, tuant des militaires turcs

Mitiga airport

© CC BY-SA 2.0 / Rob Schleiffert / The MiG-23 flight line (with one added Su-22) at Mitiga

La Turquie a envoyé des troupes en Libye déchirée par la guerre pour soutenir le gouvernement d’accord national soutenu par l’ONU. Selon le président turc Erdogan, Ankara cherche à protéger le GNA contre le renversement de l’armée nationale libyenne, qui soutient le gouvernement intérimaire basé dans l’est de la ville portuaire de Tobrouk.

L’armée nationale libyenne a frappé l’aéroport de Mitiga à Tripoli, en Libye, tuant des militaires turcs qui y sont stationnés, a déclaré dimanche le porte-parole de la LNA.

Selon le porte-parole Ahmad al-Mismari, au cours des derniers jours, l’ANL a frappé des cibles militaires turques, notamment des radars et des défenses aériennes, situées sur le terrain d’aviation de Mitiga. Il a noté que l’ANL avait également détruit tout dans la région de Misrata qui était considérée comme ayant une « présence turque », y compris des dépôts militaires.

Al-Mismari a souligné que l’ANL adhère à la trêve et ne mène des opérations qu’en réponse aux provocations du GNA.

Il a ajouté que les forces de l’ANL étaient entrées dans plusieurs districts de Tripoli mais qu’elles ne progressaient pas conformément au cessez-le-feu.

La semaine dernière, l’ANL, dirigée par le maréchal Khalifa Haftar, a frappé les systèmes de défense aérienne turcs dans une base militaire de l’aéroport, provoquant la suspension de tous les vols et l’évacuation des passagers et du personnel. L’aéroport a déjà été attaqué à plusieurs reprises en raison des combats en cours entre les deux forces rivales du pays – l’Armée nationale libyenne et le gouvernement d’accord national soutenu par l’ONU.

Un cessez-le-feu fragile en Libye

La nation nord-africaine est dans le chaos depuis l’assassinat du leader libyen Mouammar Kadhafi en 2011.

En janvier, Berlin a accueilli une conférence internationale sur la réconciliation libyenne à laquelle ont participé 16 États et entités, dont la Turquie, la Russie et les États-Unis d’Amérique. Les participants ont adopté un communiqué conjoint s’engageant à s’abstenir d’aider les parties belligérantes et d’observer un embargo sur les armes à l’encontre de la Libye.

La Turquie a accusé Haftar d’avoir violé l’armistice, appelant pour le marshall à être stoppé, tandis que le chef de l’ANL a appelé à la mobilisation contre l’intervention étrangère.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

L’armée libyenne : Le régime turc a transporté plus de 7500 terroristes à la Libye

Le Caire-SANA Le porte-parole de l’armée libyenne, le général de division Ahmed Mesmari, a déclaré que le président du régime turc, Recep Tayyip Erdogan, avait transporté environ 7500 terroristes vers les territoires libyens.

Dans une conférence de presse tenue au Caire, Mesmari a indiqué que les chefs des groupes terroristes venant de la Syrie reçoivent des millions de dollars du régime turc et de ses soutiens, révélant qu’environ 400 terroristes étaient envoyés chaque semaine de la Syrie à Tripoli et que les terroristes reçoivent l’entraînement dans la ville turque de Gaziantep.

R.Bittar

 

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :