A la Une

Le Dow Jones chute de près de 3 000 points alors que l’épidémie de COVID-19 de Trump pourrait durer des mois

A trader works on the floor at the New York Stock Exchange (NYSE)

© REUTERS / ANDREW KELLY

Les actions des Etats-Unis d’Amérique ont fortement chuté lundi, l’indice Dow Jones Industrial Average ayant chuté de près de 3 000 points malgré la dernière tentative de la Réserve fédérale de dissiper les craintes d’un possible ralentissement économique induit par le COVID-19.

Le Dow Jones a glissé de 2 997,10 points, tandis que le S&P 500 a chuté de 324,89 points, des baisses qui ont placé les indices de plus de 20% sous les sommets record établis en février. Le Nasdaq Composite a également baissé de 970,28 points. Les pertes de lundi ont marqué la poursuite du premier marché baissier des Etats-Unis d’Amérique depuis plus d’une décennie.

Les actions ont plongé de près de 13% quelques instants après que le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a indiqué que le pire de la pandémie de COVID-19 pourrait durer aux États-Unis d’Amérique jusqu’en juillet ou août. Trump a également déclaré aux journalistes que l’économie des Etats-Unis d’Amérique « pourrait » se diriger vers une récession à la suite de la pandémie de COVID-19. Cependant, Trump a postulé plus tard que « une fois que ce virus aura disparu … vous aurez une bourse comme personne ne l’a jamais vue auparavant. »

« Le marché prendra soin de lui-même », a déclaré Trump plus tard après avoir été informé des chiffres de clôture.

La négociation à la Bourse de New York lundi a également été interrompue pour une période de 15 minutes pour la troisième fois ces dernières semaines. Les disjoncteurs ont été déclenchés quelques instants après la cloche d’ouverture lorsque l’indice S&P 500 a chuté de plus de 7%.

Les actions qui ont fait les plus gros mouvements au cours de la journée ont inclus le détaillant Gap, qui a baissé de plus de 24% après que la société ait annoncé qu’elle allait réduire ses heures d’ouverture aux États-Unis d’Amérique et au Canada, [en Amérique du NordMIRASTNEWS] selon CNBC.

Nul étranger aux griffes de la pandémie de COVID-19, les compagnies aériennes Delta, United, American Airlines et Alaska Air Group ont continué de subir des pertes. Avant la fermeture de lundi, Airlines for America, un groupe de lobbying représentant plusieurs grandes compagnies aériennes des Etats-Unis d’Amérique, a publié une lettre indiquant que ses clients avaient un besoin urgent de 50 milliards de dollars de subventions et de prêts afin de maîtriser les dommages financiers liés aux coronavirus.

La Réserve fédérale prête main forte

Quelques heures avant l’ouverture de lundi sur le parquet, la Réserve fédérale des Etats-Unis d’Amérique a annoncé ce week-end une série de nouvelles mesures qu’elle adopterait afin de stabiliser le ralentissement de l’économie des Etats-Unis d’Amérique.

Ces mesures comprennent une deuxième baisse des taux d’intérêt, cette fois à des niveaux proches de zéro; l’achat d’au moins 700 milliards de dollars de titres adossés à des créances publiques et hypothécaires; et la baisse des taux d’intérêt des prêts d’urgence à court terme, entre autres initiatives.

« La Fed a explosé son bazooka monétaire à coup sûr », a déclaré à CNBC Peter Boockvar, directeur des investissements chez Bleakley Advisory Group. «C’est un meilleur travail, car je ne sais pas ce qu’il leur reste, et aucune somme d’argent pleuvant du ciel ne guérira ce virus. Seuls le temps et la médecine le feront.»

Alors que certains experts financiers sont restés optimistes et ont indiqué que les décisions de la banque contribueraient à amortir l’économie des Etats6Unis d’Amérique, tout le monde n’est pas de la partie. Terence Wong, directeur général de la société de gestion basée à Singapour Azure Capital, a déclaré au Wall Street Journal que la Banque centrale des Etats-Unis d’Amérique ne pouvait pas faire grand-chose de plus pour intervenir.

« Elle utilise essentiellement toutes leurs munitions dans un délai de trois semaines », a déclaré Wong. « Il ne reste rien. Ils ne peuvent plus utiliser l’assouplissement monétaire dans le cadre de leur arsenal. »

Avant la décision tardive de dimanche, la Réserve fédérale avait abaissé ses taux d’intérêt le 3 mars et injecté 1 500 milliards de dollars sur le marché obligataire pour assurer une liquidité suffisante. Les nouvelles mesures devraient rester en place jusqu’à ce que l’économie des Etats-Unis d’Amérique soit en mesure de se remettre des effets du coronavirus sur les marchés financiers.

Quelques instants après que la Réserve fédérale ait clairement exprimé ses intentions économiques, Trump a salué la décision de la banque lors d’une conférence de presse dimanche à la Maison Blanche, déclarant aux journalistes que « cela me rend très heureux ».

« Je tiens à féliciter la Réserve fédérale … ils l’ont fait en une seule étape … Je pense que les gens sur les marchés devraient être très heureux », a-t-il ajouté.

Les cas de COVID-19 se propagent lorsque les pays entament des fermetures

À l’heure actuelle, il y a eu près de 180 000 cas confirmés de COVID-19 dans le monde et plus de 7 000 décès documentés, selon les données recueillies par le Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering. Plusieurs gouvernements, y compris ceux de l’Italie, de l’Espagne et de la France, ont lancé des fermetures à l’échelle nationale afin de stopper la propagation du coronavirus.

À la suite des démarches des Etats-Unis d’Amérique, le Canada est devenu le dernier pays à interdire aux ressortissants étrangers d’entrer dans le pays. Le voisin du nord des États-Unis d’Amérique a plus de 370 cas confirmés de COVID-19. Trudeau a souligné que l’interdiction, qui exclura les Américains, contribuera finalement à sauver des vies canadiennes.

Aux États-Unis d’Amérique, où plus de 4 000 cas ont été confirmés et au moins 69 décès ont été enregistrés, plusieurs États ont ordonné la fermeture d’écoles, de bars et de restaurants et imposé des restrictions sur les rassemblements de plus de 50 personnes.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :