A la Une

Des soldats turcs tués sur l’autoroute «M4»… l’évolution rapide de l’autoroute internationale M4

Soldats turcs à la frontière avec la Syrie (Reuters)

Idlib, la dernière province détenue par les rebelles de la Syrie, a vu au cours des dernières heures, des développements rapides sur la route internationale clé M4 qui relie les provinces détenues par le gouvernement syrien d’Alep et de Lattaquié conjointement avec le meurtre de deux soldats turcs lors d’une attaque par «Groupes radicaux».

Les forces turques ont effectué des patrouilles dans la région sans les véhicules russes, sur la route internationale, hier, jeudi 19 mars, après que les sit-in leur ont permis de passer et d’enlever des monticules.

Des militants des médias connus pour être proches de Hay ’at Tahrir al-Sham (HTS), y compris Taher al-Omar, ont publié des vidéos montrant des patrouilles turques sur la route entre Trumba – Neirab et Tel Maseibin.

Al-Omar a déclaré que les patrouilles turques étaient entrées seules dans la zone, après avoir rejeté la participation des véhicules russes, soulignant le sit-in continu sur la route.

Le militant des médias Ahmed Rahhal a également publié un enregistrement montrant l’entrée de véhicules blindés turcs et leur déplacement sur la route internationale.

Selon le correspondant d’Enab Balad, la Turquie, pour sa part, a déployé des monticules de ciment sur la route internationale reliant Neirab à Ariha dans la campagne d’Idlib.

Cela est venu en conjonction avec le meurtre et les blessures de plusieurs soldats turcs dans la campagne d’Idlib à la suite d’une attaque contre un convoi militaire avec deux engins explosifs placés par des « membres radicaux » comme décrit Ankara.

Le ministère turc de la Défense a déclaré hier dans une déclaration qu’une patrouille turque avait été attaquée par des groupes extrémistes dans la campagne d’Idlib, où deux soldats ont été tués et un autre blessé.

La Turquie n’a pas déterminé la partie responsable, mais des accusations ont été portées contre l’Organisation des gardiens de la religion (GRO) visant le convoi turc car il contrôle la zone conjointement avec le HTS.

Cependant, l’organisation n’a publié aucune déclaration pour confirmer ou infirmer ces accusations.

La salle d’opérations Rouse the Believers, qui comprend des factions djihadistes, dont la plus importante est le GRO, a publié une déclaration annonçant son rejet de l’accord de Moscou.

Ces factions djihadistes considéraient, dans le communiqué publié dimanche dernier, que «toutes les ententes internationales et leurs complots, dont le dernier en date est l’accord de Moscou, ne sont rien mais doivent être lapidé deux fois dans le même trou et sacrifiant toute la révolution et son peuple pour les intérêts internationaux.»

Pour sa part, le directeur du Centre de réconciliation Hmeimim affilié au ministère russe de la Défense, Oleg Goravlov, a souligné que la Turquie prenait les mesures nécessaires pour créer des conditions sûres pour la réalisation de patrouilles conjointes sur «M4», dans le but de mettre en œuvre l’accord d’Idlib.

Le Centre a appelé « les dirigeants des formations armées illégales en Syrie à désarmer et à rechercher plutôt des voies de règlement pacifique dans leurs zones contrôlées ».

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et son homologue russe, Vladimir Poutine, ont tous deux convenu d’un cessez-le-feu dans le nord de la Syrie, le 5 mars.

L’accord stipulait un cessez-le-feu à Idlib sur le filon qui avait été établi conformément aux zones de «désescalade» et l’établissement d’un passage sûr à une profondeur de six kilomètres au nord et au sud de la route M4.

En outre, l’accord prévoit la protection complète de tous les Syriens, le retour des déplacés et la réalisation de patrouilles turques et russes, qui commenceront le 15 mars, le long de la route Alep-Lattaquié (M4) entre les deux zones de Tarnbah, à l’ouest de Saraqib et Ain al-Hoor dans la campagne occidentale d’Idlib.

Cependant, ces patrouilles ont rencontré des sit-in civils et des groupes militaires sur la route internationale, ce qui a jusqu’à présent empêché l’entrée de véhicules russes.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : enabbaladi.net

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :