A la Une

Maduro annonce qu’il déplacera des pièces d’artillerie pour qu’elles soient préparées « pour le combat pour la paix »

Image d’archives

Nicolás Maduro, presidente de Venezuela

© REUTERS / Manaure Quintero

CARACAS – Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a ordonné, dans le cadre de l’opération militaire Bouclier bolivarien 2020, le mouvement des pièces d’artillerie, sans toutefois préciser lesquelles ni où les déplacer, et a souligné la nécessité d’un accord humanitaire.

« Dans les prochaines heures, j’ai ordonné, dans le cadre de l’opération permanente du bouclier bolivarien, la mobilisation de pièces d’artillerie pour préparer le combat pour la paix, cessez-le-feu, cessez-le-feu, nous allons conclure un accord humanitaire », a indiqué le chef d’État du Palais Miraflores (siège du gouvernement), à la radio et à la télévision.

Lors d’une réunion avec un groupe de médecins spécialistes pour faire face à la pandémie de COVID-19, Maduro a déclaré qu’il existe des groupes contre son gouvernement qui préparent des actions armées.

« Il y a des groupes qui ne peuvent pas faire face à la haine qu’ils portent et qui ces jours-ci préparent des actions armées et violentes contre la paix du Venezuela, je le répète, je sais ce que je dis », a déclaré le président.

Le président Maduro a assuré qu’il s’agit de groupes irréguliers financés par les États-Unis d’Amérique et la Colombie, qui ont l’intention d’utiliser la quarantaine et la pandémie pour des actions « terroristes, coup d’Etat ».

En ce sens, il a maintenu qu’il était à l’avant-garde de toutes les opérations afin que le Venezuela ait la paix et « soit prêt à tout combat si nécessaire ».

Ces annonces ont été faites par le chef de l’Etat, après avoir appris que le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique avait envoyé des navires de guerre pour lutter contre le trafic de drogue vers la mer des Caraïbes.

La Maison Blanche a envoyé ces navires, quelques jours après avoir accusé le président Nicolas Maduro et de hauts responsables du gouvernement d’avoir intégré un cartel de trafic de drogue et d’avoir offert 15 millions de dollars pour leur capture.

Ces indications ont été condamnées par le gouvernement vénézuélien, qui accuse les États-Unis d’Amérique d’utiliser son pays pour détourner l’opinion publique de la crise sanitaire à laquelle cette nation est confrontée en raison de l’augmentation des cas de COVID-19.

Lors de son discours, le président vénézuélien a également appelé les gouvernements de la Colombie et de l’Équateur à mettre de côté les divergences politiques et a assuré qu’il était prêt à soutenir ces pays face à la crise COVID-19.

De même, il a demandé que la compagnie aérienne vénézuélienne Conviasa soit autorisée à rapatrier des centaines de ses compatriotes bloqués aux États-Unis d’Amérique, avant la fermeture des frontières.

Se busca: EEUU promete 15 millones de dólares por Nicolás Maduro

© Sputnik /
Recherché: les États-Unis d’Amérique promettent 15 millions de dollars pour Nicolas Maduro

En outre, il a dénoncé le fait que de nombreux Vénézuéliens reviennent de Colombie,
après avoir été renvoyés et expulsés de leur domicile.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :