A la Une

Connaissez-vous le centre secret de virologie Vektor qui gère les virus les plus dangereux du monde | Photos

Una señal del peligro biológico

© Sputnik / Mixim Bogodvid

Le Centre secret Vektor de virologie et de biotechnologie, situé en Sibérie, a développé les tests pour détecter l’ARN du coronavirus-nCoV 2019 et travaille actuellement sur un vaccin contre le COVID-19. Sputnik vous explique comment fonctionne le centre et quelles sont ses réalisations.

Fondé en 1974, le Vektor Virology Center est conçu pour faire face aux menaces d’infection mondiales.

Le centre est situé dans la ville scientifique de Koltsovo, dans la province de Novossibirsk. Précisément cet endroit a été choisi pour que les vents soufflent en dehors de la ville afin d’éviter les contagions en cas d’urgence.

Centro de virología ruso Vektor en la región de Novosibirsk

© Sputnik / Alexandr Kriazhev
Centre de virologie russe Vektor dans la région de Novossibirsk

C’est une institution complètement fermée et il est presque impossible pour un non-membre d’y entrer. Et c’est logique, car le centre gère les virus les plus dangereux de la planète, tels que l’anthrax, Ebola et la variole.

Le Centre de virologie Vektor a une longue liste de réalisations et de développements pour traiter les maladies virales et même le cancer. En particulier, le centre …

  • a développé et testé avec succès un vaccin contre Ebola en 2019;
  • a été l’un des premiers en Russie à développer et produire des systèmes de test pour diagnostiquer l’infection à VIH et l’hépatite B;
  • il a été le premier en Russie à organiser la production d’interféron-a-2 génétiquement modifié utilisé pour traiter certains cancers et certaines infections;
  • développé et introduit en production le médicament immunostimulateur Ridostin, qui est utilisé contre la grippe;
  • en collaboration avec l’Institut de Moscou sur la poliomyélite et l’encéphalite virale, il a développé le seul vaccin national contre l’hépatite virale A et l’a introduit en production.

Vaccin contre le coronavirus

Actuellement, le travail au Centre Vektor est très intense: le centre a déjà produit plus de deux millions de systèmes de test pour diagnostiquer COVID-19 et, en même temps, il travaille sur un vaccin contre le nouveau coronavirus.

Prueba para detectar el ARN del coronavirus 2019-nCoV, desarrollada por el centro Vektor

© Sputnik / Evgueny Epanchintsev
Test pour détecter l’ARN du coronavirus 2019-nCoV, développé par le centre Vektor

Les scientifiques testent d’abord les prototypes du vaccin chez des singes. Mais maintenant, ils ont atteint le stade des tests chez les humains. Le directeur du centre, Rinat Maxiútov, a informé la chaîne Rossiya 1 que des tests seront effectués sur 60 volontaires, y compris les développeurs du vaccin eux-mêmes, dont le développeur principal Ilnaz Imatdínov.

« Il y a des volontaires parmi les développeurs de ces vaccins parce qu’ils font confiance à la fois à leur efficacité et à leur sécurité », a déclaré Rinat Maxiútov.

[Voilà pourquoi devant des équipes, les caméras de télévision et des publics et médecins indépendants russes, africains, cubains, iraniens et vénézuéliens, Bill Gates, Georges Soros et tous les actionnaires des entités de leurs vaccins, ainsi que les réalisateurs de ceux-ci devraient tester le leur prélevé au hasard dans chaque lot à distribuer en se faisant vacciner en premier, pour prouver qu’il n’est pas toxique. Ils ne doivent pas passer tous en même temps, ils doivent le faire à tour de rôle jusqu’à la fin des lot de la vaccinationMIRASTNEWS]

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

En Afrique pourrait-il massivement passer par eux? «Les Américains ont introduit le virus en Israël»

Un rabbin israélien marche à côté du corps d’un autre rabbin mort des suites de l’infection par le coronavirus à Qods, le 13 avril 2020. ©AFP

40 % des Israéliens contaminés par le coronavirus s’étaient rendus aux États-Unis et leurs tests ont été positifs après leur retour en Palestine occupée, a-t-on appris du ministère israélien de la Santé.

Selon le quotidien israélien Yediot Aharonot, le ministère de la Santé a rendu public un rapport, mardi 14 avril, pour dire que 40 % des Israéliens dont le test du coronavirus a été positif avaient effectué une visite aux États-Unis. « 15 % des Israéliens touchés par le coronavirus s’étaient rendus sur les lieux publics », a ajouté le rapport.

Malgré les dispositifs draconiens et le confinement public, le coronavirus se propage rapidement en Palestine occupée.

Ce mercredi 15 avril, le ministère israélien de la Santé a rapporté que 332 personnes avaient été contaminées en une seule journée de mardi. Ce chiffre porte à 12 200, le nombre des Israéliens touchés par le coronavirus. 176 malades se trouvent dans un état de santé très grave.

Selon Worldometers, 126 Israéliens sont morts jusqu’ici du coronavirus.

Un rapport classifié de la Knesset trahit qu’Israël manque des équipements médicaux pour lutter contre le coronavirus.

Les responsables des maisons de retraite en Palestine occupée se plaignent de l’indifférence de Tel-Aviv, disant que le nombre de morts est en hausse dans ces établissements.

Source: Press TV

Covid-19: la face cachée de l’occident révélée?

Les trente ministres des Affaires étrangères de l’OTAN, réunis le 2 avril en vidéoconférence, ont chargé le général américain Tod Wolters, commandant suprême des forces alliées en Europe, de « coordonner l’appui militaire nécessaire pour combattre la crise du coronavirus ».

C’est ce même général qui, au Sénat des États-Unis le 25 février, a déclaré que « les forces nucléaires soutiennent toute opération militaire américain en Europe » et que lui-même « soutient une politique flexible de la première utilisation » des armes nucléaires, c’est-à-dire de l’attaque nucléaire par surprise.

Le général Wolters est commandant suprême de l’OTAN en tant que chef du Commandement européen des États-Unis. Il fait donc partie de la chaîne de commandement du Pentagone, qui a la priorité absolue. Un récent épisode confirme quelles en sont ses rigides règles : le capitaine du porte-avions Roosevelt, Brett Crozier, a été démis de son commandement parce que, face à la diffusion du coronavirus à bord, il a violé le secret militaire en sollicitant l’envoi d’aides.

Laurent Louis, ancien député belge et Francis Perrin, directeur de recherche à l’IRIS s’expriment sur le sujet.

https://vk.com/video_ext.php?oid=578067428&id=456239233&hash=de5a8b6109b72f48

https://vk.com/video578067428_456239233

Source: Press TV

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est contrôlée par Bill Gates & Big Pharma

L’OMS est une organisation achetée et payée qui sert le programme de vaccination de Gates et les bénéfices de Big Pharma

Les NIH et les CDC sont-ils également sous la coupe du géant de Bill Gates & Big Pharma?

La représentante de l’OMS, Catherine Smallwood, vient de répéter à la télévision en Belgique un énorme mensonge contraire à toutes les connaissances scientifiques sur Covid-19. L’embout buccal de Gates & Big Pharma a déclaré qu’il n’y avait pas de transmission du virus par aérosol.

Pour Bill Gates et Big Pharma, la science est sur leur chemin et doit être refusée, discréditée et les scientifiques véridiques coupés de l’argent de la recherche.

Voici une déclaration du fait scientifique que Covid-19 a une transmission par aérosol:

https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S016041202031254X?via%3Dihub

Paul Craig Roberts

Traduction et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

Economiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : paulgraigroberts.org

Des médecins en Italie et en Espagne révèlent un symptôme « étrange » de coronavirus

Si vous avez une éruption cutanée aux jambes, vous êtes probablement infecté par le coronavirus.

Quelque chose d’étrange à première vue, la relation entre les éruptions cutanées et la pneumonie à coronavirus a été remarquée par les médecins de deux pays à la fois: l’Italie et l’Espagne. De plus, comme indiqué dans leurs rapports, une éruption cutanée apparaît plus souvent chez les enfants et les adolescents.

Comme l’écrit le portail Metro,

    « des lésions violettes désagréables qui ressemblent à de la varicelle, de la rougeole ou des gelures sur les orteils peuvent être un signe de coronavirus.

    Parmi les premiers cas enregistrés, il y avait un garçon de 13 ans en Italie, qui avait ce qui était à l’origine considéré comme une morsure d’une araignée violon.

    «Il a été admis à l’hôpital le 8 mars après que des fissures soient apparues sur sa peau qui «ont éclaté» avant de se croûter. Deux jours plus tard, il a développé des symptômes de fièvre, de douleurs musculaires, de maux de tête, de démangeaisons intenses et de brûlures sur les lésions du pied.»

Aujourd’hui, un patient sur cinq dans les hôpitaux italiens souffre d’une étrange maladie dermatologique.

Le dermatologue pour enfants Mazzotta Troccoli dit:

    «Si d’autres observations et données de laboratoire confirment que nous avons rencontré le signe clinique de COVID-19, ce signe dermatologique peut être utile pour identifier les enfants et les adolescents présentant des formes d’infection minimales (ceux qui sont maintenant appelés asymptomatiques – Env. Ed.), Mais potentiels sources d’infection.»

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Pravda

1 Trackback / Pingback

  1. Connaissez-vous le centre secret de virologie Vektor qui gère les virus les plus dangereux du monde | Photos | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :