A la Une

Le chef du Pentagone affirme que le Parti communiste chinois a trompé les Etats-Unis d’Amérique au sujet du coronavirus

23rd Secretary of the Army, Mark Esper, left, inspects the troop at Conmy Hall, Joint Base Myer-Henderson Hall, Va. Friday, Jan. 5, 2018, during a full honor arrival ceremony in his honor. (AP Photo/Carolyn Kaster)

© AP Photo / Carolyn Kaster

L’administration Trump a précédemment accusé Pékin d’avoir dissimulé des données cruciales au début de la pandémie, tandis que le Sénat des Etats-Unis d’Amérique a enquêté sur des allégations selon lesquelles l’Organisation mondiale de la santé des Nations Unies (OMS) aurait aidé la Chine à mener à bien la dissimulation présumée.

Le secrétaire à la Défense des Etats-Unis d’Amérique, Mark Esper, a déclaré jeudi dans une interview à NBC que le Parti communiste chinois n’était pas sincère à propos de la pandémie et avait tenté de cacher des informations cruciales aux États-Unis d’Amérique.

« Ils nous ont trompés, ils ont été opaques si vous voulez depuis les premiers jours de ce virus. Je n’ai donc pas beaucoup confiance qu’ils soient même honnêtes avec nous maintenant », a-t-il déclaré.

People wearing face masks are seen at a main shopping area after the lockdown was lifted in Wuhan, capital of Hubei province and China's epicentre of the novel coronavirus disease (COVID-19) outbreak, April 14, 2020

© REUTERS / ALY SONG
Des personnes portant des masques faciaux sont vues dans une principale zone commerçante après la levée de l’isolement à Wuhan, capitale de la province du Hubei et épicentre chinois de la nouvelle épidémie de la maladie à coronavirus (COVID-19), 14 avril 2020

Entre-temps, la pandémie ravage les États-Unis d’Amérique, qui sont actuellement le pays le plus touché, avec plus de 629 000 personnes infectées et près de 26 700 morts, selon l’Université Johns Hopkins.

Pendant ce temps, la Chine a signalé 83 797 cas et 3 352 décès dans le pays, selon l’OMS, sans aucun décès au cours des dernières 24 heures.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Mises à jour en direct: le Royaume-Uni devient le sixième pays avec plus de 100 000 personnes infectées

FILE PHOTO: The statue of Britain's former Prime Minister Winston Churchill is silhouetted in front of the Houses of Parliament in London January 24, 2015

© REUTERS / Luke MacGregor

Selon de nombreux rapports, mercredi, le nombre de personnes infectées dans le monde a dépassé les 2 millions. Dans l’intervalle, l’Organisation mondiale de la santé ne signale que 1 918 000 cas confirmés de la maladie dans le monde au matin du 16 avril.

Les États-Unis restent le principal centre de la pandémie mondiale. Il y a au moins 639 000 cas de COVID-19 et près de 31 000 décès dans le pays, New York étant l’État le plus touché, selon l’Université Johns Hopkins. Dans le même temps, l’Italie et l’Espagne sont les principaux foyers de l’épidémie en Europe, avec respectivement 162 400 et 172 000 personnes infectées, selon l’OMS.

Suivez le flux en direct de Sputnik pour en savoir plus!

(…)

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Pompeo et Trump vont enquêter la Chine pour une « fuite » de COVID-19 au laboratoire de Wuhan malgré la démentir de la théorie des scientifiques

Encore une autre tromperie et couverture ?

US President Donald Trump addresses his administration's daily coronavirus task force briefing

© REUTERS / Jonathan Ernst

Le responsable états-unien a fait ces déclarations alors que Fox News citait des sources affirmant que le laboratoire basé à Wuhan avait créé le virus pour démontrer que Pékin pouvait rapidement identifier et combattre les épidémies par des efforts égaux ou supérieurs à ceux des États-Unis d’Amérique, sans citer de preuves, a-t-il été révélé.

Le président des Etats-Unis d’Amérique [EUA] Donald Trump a annoncé que Washington ouvrirait une enquête pour savoir si la pandémie de COVID-19 avait commencé dans un laboratoire chinois, le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo appelant Pékin à « se rendre net » sur l’épidémie.

Les États-Unis d’Amérique voulaient que « le gouvernement chinois s’ouvre » pour expliquer « exactement comment le virus s’est propagé », adéclaré Pompeo à Fox News mercredi, notant que l’Institut chinois de virologie était situé dans l’épicentre de l’épidémie de Wuhan. [C’est simple il faut une ouverture internationale réciproque des Laboratoires sous l’égide d’observateurs et scientifiques réellement indépendants, pour éviter la tricherie. JDDM – MIRASTNEWS].

Fox News

@FoxNews

https://www.foxnews.com/media/pompeo-rips-china-come-clean-accountable 

Pompeo rips China in response to Wuhan lab report: Beijing ‘needs to come clean and needs to be…

Secretary of State Mike Pompeo repeated his call Wednesday for the Chinese government to « open up » and share the full story of how the coronavirus pandemic began in the city of Wuhan.

foxnews.com

« Il y a encore beaucoup à apprendre. Le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique travaille avec diligence pour le découvrir », a-t-il ajouté.

Fox News a ajouté que des normes de sécurité prétendument faibles au laboratoire avaient provoqué l’épidémie, une personne étant infectée et la maladie apparaissant sur un marché humide voisin. [Pourquoi cela ne se passerait pas ainsi aux Etats-Unis d’Amérique ou pourquoi les Etats-Unis d’Amérique n’auraient-ils pas propagé volontairement la maladie par divers moyens à leur disposition ? JDDM – MIRASTNEWS].

La nouvelle intervient après que le président Trump ait déclaré mercredi à un presseur de la Maison Blanche qu’il était au courant de rapports alléguant que le virus s’était échappé du laboratoire de Wuhan. [Ces allégations peuvent être vraies ou aussi provenir de personnes voulant brouiller les pistes états-uniennes. JDDM – MIRASTNEWS].

« Nous procédons à un examen très approfondi de cette horrible situation qui s’est produite », a déclaré le président des Etats-Unis d’Amérique.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait discuté de ses soupçons avec le président chinois Xi Jinping, Trump a déclaré: « Je ne veux pas discuter de ce que je lui ai parlé sur le laboratoire, je ne veux tout simplement pas discuter, c’est inapproprié en ce moment. »

S’exprimant mercredi, Trump a accusé la Chine de fausses déclarations sur le virus, déclarant que les États-Unis d’Amérique avaient plus de cas « parce que nous faisons plus de reportages », a rapporté mercredi le Telegraph.

«Croyez-vous vraiment ces chiffres dans ce vaste pays appelé la Chine, et qu’ils ont un certain nombre de cas et un certain nombre de morts; est-ce que quelqu’un y croit vraiment?»

Trump prévoit d’envoyer des directives sur la réouverture des États aux gouverneurs jeudi, ajoutant que c’était un « très grand jour », malgré les blocages en cours et le président n’ayant pas cité de preuves que les cas de COVID-19 avaient culminé aux États-Unis d’Amérique au presseur.

Des experts chinois et américains-états-uniens réfutent les théories du complot sur les «bio-armes» du coronavirus

Malgré les affirmations de l’administration Trump, le président des chefs d’état-major des États-Unis d’Amérique, le général Mark Milley, a déclaré mardi que la communauté du renseignement des Etats-Unis d’Amérique avait convenu que le coronavirus était une pandémie naturelle et non liée à l’installation chinoise.

Le Gen Milley a déclaré: « Il y a beaucoup de [rumeurs] et de spéculations dans une grande variété de médias, de sites de blogs, etc. Cela ne devrait pas vous surprendre que nous nous y intéressions vivement, et nous avons eu beaucoup de l’intelligence y regardant de près. »

Il a ajouté que les preuves n’étaient « pas concluantes » bien qu’indiquant l’origine du virus comme « naturelle, mais nous ne savons pas avec certitude ». [Recherche d’une couverture ?MIRASTNEWS].

Mais un rapport accablant publié en février par des chercheurs de l’Ohio State University, de l’Université de Pennsylvanie et de l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill, entre autres, a complètement démenti « les spéculations, les rumeurs et les théories du complot » sur la pandémie de COVID-19.

«Le rapport disait: « Certaines personnes ont allégué que le [COVID-19] humain avait été divulgué directement d’un laboratoire de Wuhan où une chauve-souris [avait] récemment été signalée, qui partageait environ 96 [pour cent] d’homologie avec le [virus].»

Le rapport a ajouté que la chauve-souris présente au laboratoire était « très peu probable » responsable de l’épidémie car la souche de coronavirus chez l’animal et la souche provoquant la pandémie contenaient des différences significatives. [Qui a inséré les gênes du VIH et d’Ebola dans le CoronaVirus pour obtenir l’effet COVID-19 ? Qui maîtrise au mieux cette technologie, est-ce la nature ou des laboratoires précis, sachant que le VIH et Ebola ne sont pas naturels et proviennent de la boratoires précis ?MIRASTNEWS].

Les séquences du génome dans le coronavirus utilisé dans une étude de 2015 de Nature Medicine, citée dans les médias sociaux chinois, manquaient également de « base scientifique et doivent être écartées en raison d’une divergence significative dans la séquence génétique » du virus avec la pandémie COVID-19.

Tedros Adhanom Ghebreyesus

@DrTedros

One of the main things we’ve learned in the past months about is that the faster all cases are found, tested, isolated & cared for, the harder we make it for the virus to spread. This principle will save lives & mitigate the economic impact of the pandemic.

Tedros Adhanom Ghebreyesus

@DrTedros

There is no time to waste. @WHO’s singular focus is on working to serve all people to save lives and stop the pandemic. https://bit.ly/2RCrgpU 

L’évolution intervient juste un jour après que le président des Etats-Unis d’Amérique ait suspendu le financement de l’Organisation mondiale de la santé, citant un examen de la « mauvaise gestion » de la pandémie par l’organisme intergouvernemental et des allégations de partialité envers Pékin.

L’ancien chef du MI6, Sir John Sawers, a accusé la Chine d’avoir « éludé » sa responsabilité dans l’épidémie, ajoutant que l’OMS serait confrontée à de « sérieuses questions » pour ne pas avoir scruté les Chinois [et pourquoi pas les laboratoires des Etats-Unis d’Amérique, sachant que cette Union d’Etats est une nation belliqueuse esquivant souvent ses responsabilités en les transférant à d’autres ?MIRASTNEWS], alors que de nombreux experts des services de renseignement états-uniens et britanniques exhortaient à un changement de la politique de l’Occident. envers la deuxième économie du monde.

À ce jour, près de 640 000 personnes aux États-Unis d’Amérique ont été infectées par le virus, entraînant environ 31 000 décès. Les cas mondiaux ont dépassé 2 millions, avec 137 666 décès signalés, selon des chiffres récents.

Traduction, Titre 2 et commentaires : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert hors-classe en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

La Russie dénonce la désinformation des États-Unis d’Amérique en l’accusant de ne pas avoir respecté ses engagements nucléaires

Banderas de EEUU y Rusia

© AFP 2020 / Mladen Antonov

MOSCOU – Les accusations de violation des engagements de non-prolifération nucléaire que les États-Unis d’Amérue ont lancés contre la Russie sont de la désinformation et du lavage de cerveau, a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Riabkov.

Le 15 avril, le Département d’État des Etats-Unis d’Amérique a publié un rapport sur le respect des accords et engagements dans le domaine de la maîtrise des armements, de la non-prolifération et du désarmement, qui indique que la Russie a peut-être effectué des essais nucléaires de faible performance en 2019, connus comme « supercritique ».

« Nous partageons l’opinion contraire: les États-Unis d’Amérique violent violemment une série d’accords sur cette question … les tentatives de le contester sont infondées, cela fait partie d’une grande campagne de désinformation que les États-Unis d’Amérique ont lancée dans de nombreuses directions », a déclaré Riabkov.

Il a noté qu’il s’agissait d’un « lavage de cerveau évident » pour la communauté internationale.

Le rapport du département d’État des Etats-Unis d’Amérique montre que « Washington n’est pas intéressé par un dialogue constructif par des voies bilatérales », a déclaré le diplomate.

Riabkov a déclaré que Washington continue de « reproduire les accusations » contre la Russie et la Chine, « renforçant sa politique » qui sape les fondements du système international de contrôle des armements.

Dans son document, le Département d’État des Etats-Unis d’Amérique soupçonne que la Chine n’a pas respecté en 2019 la soi-disant « norme de performance zéro » dans le moratoire sur les essais nucléaires et « a maintenu un niveau élevé d’activité sur son site d’essais d’armes nucléaires à Lop Nur ».

Quant à la Russie, le rapport note que malgré le renouvellement par la Russie de son moratoire sur les essais nucléaires en 1996, « certaines de ses activités depuis 1996 ont montré qu’elle ne respectait pas la norme de performance zéro des États-Unis d’Amérique, qui interdirait les essais supercritiques ».

Traité START

Selon toutes les indications, les États-Unis d’Amérique décideront de ne pas prolonger le Traité sur la réduction des armes stratégiques (START), a déclaré le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

« Nous avons récemment publié une déclaration du ministère russe des Affaires étrangères à l’occasion du dixième anniversaire du traité START, mais les États-Unis d’Amérique l’ont adopté en silence et, selon toutes les indications, sont sur le point de prendre une décision de ne pas prolonger ce document », a déclaré Riabkov dans des remarques à Sputnik.

Il a également indiqué que Moscou n’avait pas reçu de Washington une réponse à sa note avec la proposition d’étendre START.

« Nous n’avons reçu aucune réponse à la note que nous avons envoyée aux Etats-Unis d’Amérique à la fin de l’année dernière avec notre proposition de prolonger l’accord tel qu’il est, sans conditions préalables« , a déclaré le diplomate.

En outre, le diplomate a indiqué qu’« il y a de plus en plus de doutes que les États-Unis d’Amérique continueront de participer au traité Ciel ouvert ».

« Et cette liste pourrait continuer », a ajouté le vice-ministre russe des Affaires étrangères.

Le dernier traité stratégique de maîtrise des armements, START III, signé entre la Russie et les États-Unis d’Amérique date de 2010 et expire en février 2021.

L’accord limite le nombre de missiles balistiques intercontinentaux déployés, de missiles balistiques lancés sous-marins, de bombardiers nucléaires et d’ogives nucléaires.

Jusqu’à présent, les États-Unis d’Amérique ne se sont pas engagés à prolonger l’accord, notant qu’un régime de contrôle des armements modifié qui inclut également la Chine devrait être établi, mais Pékin a rejeté cette idée.

Quant au Traité Ciel ouvert, il a été signé en 1992 à Helsinki et autorise les observateurs militaires à obtenir des images des mouvements de troupes et de navires sur un vaste territoire de la ville canadienne de Vancouver au port de Vladivostok, en Extrême-Orient russe.

Le document compte actuellement 34 signataires, dont la Russie, qui l’a ratifié en mai 2001.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

BILL GATES ET GEORGE SOROS DERRIÈRE LE CORONAVIRUS

Qu’est-ce qui se cache derrière le #coronavirus?

Peur de nous garder sous contrôle, intérêts pharmaceutiques, #pandémie pour décimer la population?

L’investisseur d’origine hongroise George Soros est entré au capital de la société catalane de produits sanguins Grifols avec un investissement de 42,75 millions de dollars, soit environ 38,4 millions d’euros, comme l’indiquent les documents officiels de son véhicule d’investissement, Soros Fund Direction, au régulateur américain, la SEC.

Dépopulation Tag-Team: Fauci se joint à Gates pour demander des certificats numériques d’immunité contre les coronavirus

Bill Gates et Anthony Fauci veulent vous imposer la marque de la bête au nom de l’arrêt du coronavirus…

Par Ethan Huff de Natural News

En étroite collaboration avec M. Microsoft (Bill Gates) lui-même, le directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID), le Dr Anthony Fauci, a indiqué que les Américains pourraient éventuellement revenir à la normale après la crise du coronavirus de Wuhan (COVID -19) prend fin. Mais ce ne sera probablement le cas que s’ils acceptent de se faire vacciner et emportent partout une preuve numérique de vaccination.

S’exprimant sur le programme «New Day» de CNN, Fauci a déclaré que l’exigence de certificats de vaccins numériques est un résultat «possible» de la pandémie parce que «c’est l’une de ces choses dont nous parlons lorsque nous voulons nous assurer que nous savons qui sont les personnes vulnérables et non.

« C’est quelque chose qui fait l’objet de discussions », a-t-il ajouté. « Je pense que cela pourrait avoir un certain mérite. »

Le sénateur de la Louisiane, Bill Cassidy, républicain, a également proposé que le gouvernement crée un type de registre immunitaire pour suivre les personnes qui ne seraient plus à risque d’infection par le coronavirus de Wuhan (COVID-19). Une façon possible de le faire est d’administrer des tests d’anticorps, qui pourraient potentiellement indiquer si quelqu’un a déjà eu le coronavirus de Wuhan (COVID-19) et est maintenant récupéré et immunisé contre lui.

Très bientôt, dit Fauci, il y aura un «assez grand nombre» de tests disponibles pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19). Mais un problème potentiel sera de les valider comme étant exacts, car les premiers tests de coronavirus de Wuhan (COVID-19) étaient extrêmement inexacts.

«Il est très probable qu’un grand nombre de personnes ont été infectées, asymptomatiques et ne savaient pas qu’elles étaient infectées», a admis Fauci. «Si leur test d’anticorps est positif, on peut formuler des types de stratégies pour savoir s’ils seraient à risque ou vulnérables à une infection.»

Écoutez ci-dessous le rapport du Health Ranger alors que Mike Adams, le Health Ranger, parle de la façon dont les émeutes alimentaires pourraient commencer dès le mois de mai si les fermetures à travers notre pays ne se terminent pas très bientôt:

Bill Gates et Anthony Fauci veulent vous imposer la marque de la bête au nom de l’arrêt du coronavirus

Le copain de Fauci, Gates, a un plan similaire à l’esprit qui consiste à donner aux gens une marque numérique de la bête qui les «approuve» pour qu’ils réintègrent la société une fois qu’ils ont été jugés «sûrs» après la vaccination obligatoire pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19).

Gates a déclaré qu’il aimerait voir tout le monde avoir une puce électronique de «tatouage quantique» insérée dans leur corps qui non seulement les «débarrasserait» du coronavirus de Wuhan (COVID-19), mais fonctionnerait également comme une forme d’identification numérique ( ID2020) qui comprend l’intégralité du dossier médical d’une personne.

Même si le simple zinc se révèle déjà être un «remède» viable pour le coronavirus de Wuhan (COVID-19) – aucun vaccin requis – l’eugéniste le plus franc du monde à l’heure actuelle insiste pour vacciner le monde entier contre ce virus afin de garder tout le monde «à l’abri» des maladies qu’il pourrait causer.

« L’élite des entreprises qui gère les choses en coulisses a transformé une maladie pas plus dangereuse que la grippe commune en prétexte à une énorme expansion du pouvoir gouvernemental et à un énorme transfert d’argent des citoyens vers l’élite des entreprises », a écrit un commentateur de Washington Times en réponse à cette nouvelle.

«La plupart des gens croient encore – malgré tant de preuves du contraire – que le gouvernement et les médias d’entreprise ne mentent pas, en particulier sur les grandes choses. En réalité, le gouvernement et les médias d’entreprise mentent sur tout – en particulier sur les grandes choses.»

Pour suivre les dernières nouvelles sur le coronavirus de Wuhan (COVID-19), assurez-vous de consulter Pandemic.news.

Les sources de cet article incluent:

WashingtonTimes.com

NaturalNews.com

NaturalNews.com

Traduction:MIRASTNEWS

Source : SILVER DOCTORS

Contradiction apparente

D’une part, Bill Gates déclare ouvertement qu’il y a trop de monde sur la planète et parle souvent de la diminution de la population; d’un autre côté, il est soudain très préoccupé par la santé des gens et souhaite que tout le monde soit vacciné afin de mettre fin au verrouillage du coronavirus.

Les gens se rendent compte de cette contradiction et de l’ambiance effrayante générale de tout ce qu’il fait, et ils sont en colère.

🇺🇸Lionel🇺🇸 @LionelMedia

Explain one thing to me. Who exactly elected Bill Gates as spokesperson for humanity? Who is the one who appointed or anointed this man as designing and scripting human interaction? I don’t recall that vote, do you?

Pourquoi Bill Gates est-il si obsédé par l’injection de trucs aux gens?

Pourquoi essaie-t-il prétendument de sauver des vies grâce à la vaccination s’il pense qu’il y a trop de monde dans le monde?

UK Column News – 15 avril 2020: The Imperial College Bill Gates Connection

Brian Gerrish, Mike Robinson et Alex Thomson sont rejoints par Vanessa Beeley pour UK Column News d’aujourd’hui, vous apportant les dernières mises à jour sur le coronavirus.

START – Mise à jour des statistiques de CoronaVirus

Le remède est-il pire que la maladie – le verrouillage est plus dangereux que la liberté…?

Quiconque remet en question le récit du verrouillage est réduit au silence ou menacé

Imperial College London: rencontrez le professeur «expert» pandémique Neil Ferguson

L’effet Gates: qui conduit réellement la politique CoronaVirus dans le monde…?

GAVI – l’alliance du vaccin: a commencé avec un don de 750 millions de dollars de Bill Gates

Droits de l’homme: détruits sous la bannière de l’humanitarisme…

Les entreprises appliquent désormais la politique gouvernementale en matière de santé – des obligations vaccinales sont disponibles

Les ultra-riches contrôlent les médicaments et les vaccins

Awakening: le compte Twitter de Bill Gates sous une énorme attaque du public

Gates: l’expert en vaccins du DFID des gouvernements britanniques ou le payeur du DFID…?

Un autre larbin de Gates: rencontrez le médecin-chef de l’Angleterre, Chris Whitty

Sage conseil…? Entrez dans les «sages secrets» du gouvernement britannique

Les vaccins COVID-19 du gouvernement britannique pour une arnaque au profit…

Les idées de Gates ne sont pas une réponse humanitaire bénigne à COVID-19 – cela a été prévu

30:27 – Verrouillage du CoronaVirus: un médecin allemand arrêté pour opposition

L’avocat allemand Beate Bahner: nous sommes tyrannisés par le mal, les forces du mal

Le site Web de Bahner a été fermé par le gouvernement allemand

L’Allemagne compte un grand nombre de dissidents médicaux et juridiques

L’engagement avec une seule signature était le modus operandi de l’Allemagne de l’Est communiste

42:37 – Economie britannique: OBR donne une estimation du résultat économique probable du CV

47:27 – L’UE veut-elle survivre…? Les Néerlandais veulent-ils partir…?

51:35 – Que pouvons-nous faire…?

Une réaction polie du public est nécessaire

Ian R. Crane: gai et toujours en train de se battre

Source: UKCULUMN

1 Trackback / Pingback

  1. Le chef du Pentagone affirme que le Parti communiste chinois a trompé les Etats-Unis d’Amérique au sujet du coronavirus | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :