A la Une

Enquête: l’Allemagne pour les Italiens « pays ennemi » numéro 1

Image d’archives

© Screenshot: Twitter / TheEUpost

Une enquête réalisée en Italie suggère un changement d’opinion – à la suite de la crise de Corona. Lorsqu’on leur a demandé quels pays étaient amis avec l’Italie, la plupart des répondants ont cité la Chine et la Russie. L’Allemagne est à la tête des « pays hostiles ».

Un récent sondage d’opinion réalisé par l’Institut SWG a examiné les attitudes des Italiens à l’égard de différents pays. Les résultats de l’enquête, qui s’est déroulée du 20 mars au 12 avril, sont étonnants. Selon cela, 52% des personnes interrogées considèrent la Chine comme un « pays ami », soit une augmentation de 40 points de pourcentage (par rapport à 12% il y a un an). Elle est suivie par la Russie avec 32% (une augmentation de 17 points de pourcentage) et les États-Unis d’Amérique avec 17% (moins 12 points de pourcentage).

« Ils se considèrent toujours comme une race masculine » – la colère de l’Italie à l’encontre de Berlin grandit

L’Allemagne est à la tête des « pays hostiles ». Aujourd’hui, 45% des personnes interrogées perçoivent l’Allemagne comme un ennemi. Viennent ensuite la France avec 37%, le Royaume-Uni avec 17% et les États-Unis d’Amérique avec 16%. Lorsqu’on leur a demandé avec qui l’Italie devrait s’associer à l’avenir, 36% des répondants se sont prononcés en faveur de la Chine et 30% pour les États-Unis d’Amérique.

L’enquête a également examiné les attitudes des Italiens à l’égard de la mondialisation et leur confiance dans les organisations internationales. Cette confiance a constamment diminué. Seule l’Organisation mondiale de la santé (OMS) fait confiance à la majorité des personnes interrogées – au moins 63%, bien que 11 points de pourcentage de moins que l’année précédente. 45% font encore confiance aux Nations Unies, 26 au Fonds monétaire international (FMI) et 24 à la Banque mondiale.

54% des personnes interrogées considèrent la mondialisation comme nuisible à l’économie italienne. 58% pensent que cela détruit leur propre culture.

The European Post @theEUpost

SWG poll, 20 March-12 April:

🔴Friendly countries:

🇨🇳China 52%
🇷🇺Russia 32%
🇺🇸USA 17%

🔴 Enemy countries:

🇩🇪Germany 45%
🇫🇷France 38%
🇬🇧UK 17%
🇺🇸USA 16%

L’Italie s’est sentie abandonnée par l’UE et ses États membres au début de la crise de Corona. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté ses excuses aux Italiens la semaine dernière pour le soutien tardif de la Commission européenne.

Rafi BSingh @RafiBSingh

This is the second poll in the last week to show a a majority for out in Italy, once DKs are removed. Tecnè had it at 51% .

The EU is in serious trouble

Ces dernières semaines, plusieurs enquêtes ont montré qu’environ la moitié des Italiens sont désormais favorables à ce que leur pays quitte l’Union européenne ou la zone euro. Toutes les enquêtes doivent toujours être traitées avec prudence; cependant, les évaluations présentées ici permettent au moins de penser qu’une réorganisation ultérieure des relations internationales au lendemain de la crise de Corona est possible.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Trackback / Pingback

  1. Enquête: l’Allemagne pour les Italiens « pays ennemi » numéro 1 | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :