A la Une

Deuxième vague d’épidémie de coronavirus en provenance et à destination de la Chine + Dr Jérôme MUYANGI

L’épicentre de la deuxième vague d’épidémie de coronavirus s’est formé en Chine, dans la province du Heilongjiang, qui borde plusieurs régions russes à la fois. Dans la province du Heilongjiang, jusqu’à 925 cas d’infection et 13 décès ont été confirmés. Au cours des dix derniers jours, 57 cas d’infection y ont été confirmés.

Les autorités chinoises ont fermé l’entrée de la capitale provinciale de Harbin. Pour se déplacer d’un district à l’autre, les résidents locaux doivent obtenir un code QR sur leur téléphone, ce qui confirme qu’ils sont en bonne santé. Ceux qui reviennent de l’étranger et les étrangers doivent passer quatre semaines en quarantaine.

L’inspecteur de la Commission provinciale de la santé du Heilongjiang, Xie Yunlong, a déclaré que l’épidémie de COVID-19 s’était produite parce que les gestionnaires et les employés des hôpitaux n’avaient pas prêté suffisamment d’attention aux activités anti-épidémiques et n’avaient pas exécuté les tâches et procédures pertinentes.

Selon la publication chinoise The Paper, la décision de fermer Harbin a été prise après qu’un patient de 87 ans a infecté au moins 78 personnes à l’hôpital en raison d’une négligence médicale. Début avril, l’homme a eu de la fièvre pendant plusieurs jours, mais il n’a pas été testé pour le coronavirus. Par la suite, le patient a été transféré au premier hôpital de l’Université médicale de Harbin sans protection spéciale et hébergé dans un service général avec d’autres patients. À la suite de l’enquête, des mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre de 18 fonctionnaires, dont le maire adjoint de Harbin.

Un autre site nuisible est situé dans le sud de la Chine, à Guangzhou, où la diaspora africaine est largement représentée. L’épidémie de coronavirus a récemment reculé en Chine. Cependant, beaucoup dans le pays craignent une deuxième vague de l’étranger. Par conséquent, la peur des étrangers s’est accrue récemment en Chine. Ironiquement, l’Europe et d’autres pays d’autres régions du monde craignaient les Chinois au début de la pandémie.

Les Etats-Unis d’Amérique et l’Europe veulent poursuivre la Chine

Pendant ce temps, les États-Unis d’Amérique continuent de blâmer les autorités chinoises de ne pas avoir envoyé de notification à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en temps opportun au sujet de l’épidémie d’infection à coronavirus.

« Nous croyons fermement que le Parti communiste chinois n’a pas signalé en temps opportun l’éclosion du nouveau coronavirus à l’Organisation mondiale de la santé », a déclaré Pompeo lors d’un point de presse à Washington.

« Même après que le PCC a informé l’OMS de l’épidémie de coronavirus, la Chine n’a pas partagé toutes les informations dont elle disposait. Au lieu de cela, elle a dissimulé le danger de la maladie. Elle n’a pas signalé de transmission interhumaine soutenue pour un mois avant qu’elle ne soit dans chaque province à l’intérieur de la Chine. Elle a censuré ceux qui ont essayé d’avertir le monde afin d’arrêter le test de nouveaux échantillons, et elle a détruit les échantillons existants. Le PCC n’a toujours pas partagé l’échantillon de virus de l’intérieur de la Chine avec le monde extérieur, ce qui rend impossible de suivre l’évolution de la maladie », a déclaré le secrétaire d’État des Etats-Unis d’Amérique Mike Pompeo.

Des accusations contre la Chine concernant la dissimulation d’informations et des appels à partager des données ont été exprimées dans d’autres pays – Royaume-Uni, Australie, Allemagne.

Le Kremlin ne voit aucune raison de croire que la Chine dissimulait des informations sur la propagation de l’infection à coronavirus. « Nous n’avons vu aucun argument confirmé pour de telles déclarations », a déclaré Dmitry Peskov, porte-parole officiel de Presdient Putin. « Le coronavirus est un défi commun pour toute l’humanité, un défi pour l’économie mondiale et chaque pays individuellement », a-t-il déclaré.

Les chercheurs de l’École de santé publique de l’Université de Hong Kong pensent que le nombre réel et plus précis de personnes infectées par un coronavirus au cours de la première vague de l’épidémie de COVID-19 en Chine continentale pourrait être de plus de 232 000 personnes, ce qui dépasse quatre fois les chiffres officiels.

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Pravda

Un chercheur efficace qui agit avec des preuves: Le Docteur Jérôme MUYANGI

Il a longtemps soutenu ce remède contre le paludisme, avec les experts et les autorités malgaches ils sont parvenus à des résultats extraordinaires

Image

VOICI LE JEUNE MÉDECIN D’ORIGINE CONGOLAISE (RDC) QUI TRAUMATISE L’OMS AVEC LA DÉCOUVERTE DU COVID ORGANIC. A MADAGASCAR …C’EST CE QU’ON APPELLE UNE JEUNESSE ÉMERGENTE….

Image

SA BIOGRAPHIE 🇲🇬

JÉRÔME_MUYANGI est devenu l’homme fort du monde. Car, c’est lui qui a découvert le médicament qui traite le covid19 à #Madagascar. Il est congolais d’origine. Son père est du grand Maniema territoire de Pangi et sa mère du Congo central (madimba) .

Le Président Malgache est Aujourd’hui fier de son ministère de Santé, grâce aux différentes recherches de ce jeune Docteur Congolais de la RDC ressortissant de la Faculté de Médecine de l’Université de Kinshasa et victime à maintes reprises d’un complot indo-pakistanais .

Plusieurs fois persécuté ( empoisonné et arrêté ) dans son propre pays pour le succès de ses recherches sur la plante artemisia contre le Paludisme.

Après sa dernière libération, il se décida d’aller faire son master en France avec le soutien d’une Française qui a vu en lui une énorme potentialité. Ainsi, cette même française entrera en contact avec le laboratoire Malgache pour tester l’efficacité du produit( Artémisia ,
Aujourd’hui le résultat est là et tout le monde en parle . Jérôme MUYANGI entre ainsi dans la cour planétaire de grands chercheurs.

Même si l’honneur est pour toute l’Afrique aujourd’hui, la couronne de cette découverte revient à ce jeune chercheur congolais Jérôme MUYANGI dont la réussite est une référence pour tout jeune conscient de son avenir, qui croit à ses propres potentialités intellectuelles comme seule arme à renverser toute barrière s’érigeant devant lui..

Cette gloire ne peut jamais être acquise par des jeunes inconscients qui optent souvent pour des raccourcis politiques en suivant de vieux politiciens et s’embourbent malheureusement dans des combats de politique politicienne perdus d’avance. .

Bravo à ce digne Fils d’Afrique 👇🏿👇🏿👇🏿

ImageImageImageImageImageImage

Source : Facebook

1 Trackback / Pingback

  1. Deuxième vague d’épidémie de coronavirus en provenance et à destination de la Chine | Raimanet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :