A la Une

Regardez des images présumées d’hélicoptères des Etats-Unis d’Amérique descendant dans une ville syrienne, ramassant des personnes inconnues

Image d’archives
US Black hawk helicopters
© AFP 2020 / JOSEPH EID

Les États-Unis d’Amérique ont établi une présence militaire dans le nord-est de la Syrie, riche en pétrole, en 2017, après que des milices kurdes syriennes soutenues par la puissance aérienne des Etats-Unis d’Amérique aient chassé les terroristes de Daesh (ISIS)* de la région. Damas a demandé à plusieurs reprises à Washington de renoncer à sa présence et de rendre le contrôle de la région au gouvernement syrien internationalement reconnu.

Les troupes des Etats-Unis d’Amérique dans deux hélicoptères, flanquées de six véhicules et des milices des Forces démocratiques syriennes kurdes ont mené une opération dans le gouvernorat du nord-est de Hasakah lundi, enlevant deux civils et quittant la région, a rapporté l’agence de presse arabe syrienne, citant des sources civiles locales.

Les forces des Etats-Unis d’Amérique et des FDS auraient ciblé lundi soir une maison à Quraish, un village situé à environ 1 km de la frontière irakienne. Une des personnes enlevées serait un ressortissant irakien.

SANA n’a fourni aucun motif possible pour le raid, mais a rappelé que les forces des Etats-Unis d’Amérique ont mené des opérations similaires ces dernières années, qui se sont révélées depuis être couvertes pour le transfert d’éléments terroristes d’Hasakah et Deir ez-Zor vers des bases en Irak.

La Maison Blanche et le Pentagone n’ont pas commenté la véracité du rapport.

Le rapport intervient moins de 24 heures après la publication d’images de la milice irakienne Harakat Hezbollah al-Nujaba, membre des forces de mobilisation populaire alliées au gouvernement irakien de Bagdad, montrant ce que le groupe prétend être des images de vision nocturne d’un hélicoptère des Etats-Unis d’Amérique atterrissant dans un ville en Syrie sous le couvert de la nuit, tandis qu’un autre survole, apparemment pour transférer des unités terroristes de Syrie en Irak. La séquence, qui n’a pas encore été authentifiée, aurait été filmée par les caméras thermiques à distance de la milice. La date du tournage du film n’est pas connue. Il n’est pas non plus clair à ce stade si le rapport de SANA et les séquences vidéo sont liés.

Miller the journalist @Oliver_Miller70


Iraqi ‘s thermal cameras recorded nightly transfer of elements from Syria to Iraqi territory by helicopters.

La Syrie et ses alliés ont accusé à plusieurs reprises Washington d’armer et d’entraîner d’anciens terroristes de Daech (ISIS)* et d’al-Qaïda* dans le cadre d’une tentative de construire une nouvelle armée pour déstabiliser la République arabe ou d’essayer de déposer le gouvernement Assad. Les responsables états-uniens ont vigoureusement démenti ces affirmations.

En octobre 2019, après que la Turquie ait commencé une invasion avortée du nord de la Syrie, le président Trump a annoncé le redéploiement des forces états-uniennes toujours en Syrie de la frontière avec la Turquie vers des champs de pétrole et de gaz dans le nord-est du pays pour les empêcher de tomber entre les mains du gouvernement de la Syrie. Au cours des mois qui ont suivi, les tensions entre les Arabes locaux, les Kurdes, l’armée syrienne et les forces d’occupation des Etats-Unis d’Amérique ont continué à s’intensifier, les habitants du village local confrontant et interceptant à plusieurs reprises les convois états-uniens tentant de respecter les instructions du président Trump de « conserver le pétrole ».

*Les groupes terroristes interdits en Russie et dans de nombreux autres pays.
Vous aimez cette histoire? Partagez-la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Sputnik News

Le Venezuela arrête deux citoyens des Etats-Unis d’Amérique liés à une tentative d’incursion

Des soldats vénézuéliens en cagoule sont vus en train de déplacer un suspect d’un hélicoptère après une incursion de mercenaires, dans un lieu inconnu, dans cette image fixe obtenue de la télévision gouvernementale vénézuélienne, le 4 mai 2020. (Via Reuters)

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré que deux citoyens des Etats-Unis d’Amérique (EUA) travaillant avec un vétéran militaire états-unien qui a revendiqué la responsabilité d’une récente tentative d’incursion maritime au Venezuela ont été arrêtés.

Avant l’aube dimanche, un groupe de mercenaires soutenus par les États-Unis d’Amérique a tenté de pénétrer dans l’État du nord de La Guaira sur des bateaux, mais les autorités vénézuéliennes ont déjoué l’attaque, qui a été lancée depuis la Colombie, tuant huit des hommes armés et en arrêtant deux autres.

Dans un discours à la télévision d’État lundi, Maduro a déclaré que les autorités avaient arrêté 13 «terroristes» impliqués dans l’attaque de dimanche, dont deux citoyens des Etats-Unis d’Amérique [communément appelés Américains].

Les deux citoyens des Etats-Unis d’Amérique ont été identifiés comme Airan Berry et Luke Denman.

Maduro a montré les passeports des Etats-Unis d’Amérique et autres cartes d’identité appartenant à Berry et Denman, notant qu’ils avaient travaillé avec Jordan Goudreau, un vétéran militaire des EUA qui dirige la société de sécurité basée en Floride Silvercorp USA.

«Ils jouaient Rambo. Ils jouaient au héros», a déclaré Maduro.

Goudreau a admis plus tard que Berry et Denman travaillaient avec lui dans l’opération.

«Ils travaillent avec moi. Ce sont mes gars», a-t-il déclaré lundi à Reuters par téléphone.

Maduro a déclaré que les autorités vénézuéliennes étaient au courant du complot – qui était coordonné avec Washington et visait à l’évincer – avant son exécution.

Washington a ouvertement appelé à l’éviction de Maduro, augmentant la pression sur Caracas ces derniers mois en inculpant le leader de gauche de « narcotrafiquant » et en offrant une « récompense » de 15 millions de dollars pour son arrestation.

Washington a également imposé des sanctions sévères au Venezuela.

La figure de l’opposition Juan Guaido, soutenue par les États-Unis d’Amérique, s’est autodéclarée « président par intérim » du Venezuela au milieu des manifestations anti-gouvernementales l’année dernière lors de ce qui a été considéré comme un coup d’État avorté.

Il y a également eu une tentative d’assassinat de Maduro avec un drone en 2018.

Vous aimez cette histoire? Partagez-la avec un ami!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : Press TV

1 Trackback / Pingback

  1. Regardez des images présumées d’hélicoptères des Etats-Unis d’Amérique descendant da ns une ville syrienne, ramassant des personnes inconnues | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :