A la Une

Trump déploie l’armée des Etats-Unis d’Amérique pour rétablir l’ordre à Washington, DC et dit qu’il fera de même partout si les gouvernements locaux échouent

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump fait une déclaration sur les manifestations en cours contre la discrimination, la ségrégation et les inégalités raciales à la suite de la mort de George Floyd alors qu’il était en garde à vue à Minneapolis, au Rose Garden de la Maison Blanche à Washington, États-Unis, le 1er juin 2020. © REUTERS / Tom Brenner

Dans un discours surprise à la nation, le président des Etats-Unis d’Amérique Trump a annoncé qu’il déployait des militaires pour arrêter les troubles à Washington, DC et a déclaré qu’il interviendrait partout où les autorités locales ne parviendraient pas à rétablir l’ordre après des jours d’émeutes.

Trump est apparu dans la roseraie de la Maison Blanche vers 18h30 lundi, déclarant que les États-Unis d’Amérique ont été pris par la «terreur intérieure» des «anarchistes professionnels et des foules violentes» qui ont noyé les «cris justes de protestations pacifiques» sur la mort de George Floyd, un homme afro-américain tué par la police à Minneapolis, Minnesota, lundi dernier.

Rouler dans les tanks? REGARDER La Garde nationale attaque les rues de Washington alors que Trump envisage de renforcer ses troupes en service actif pour réprimer les troubles

Tout le pays a été indigné à juste titre par la mort « brutale » de Floyd, a déclaré Trump, mais les manifestations ont depuis tourné à la violence. Rien qu’à Washington, DC, a-t-il dit, les émeutiers ont saccagé le Lincoln Memorial et le monument de la Seconde Guerre mondiale et incendié une église historique près de la Maison Blanche.

« Ce ne sont pas des actes de protestation pacifique, ce sont des actes de terreur domestique », a-t-il dit.

S’engageant à mettre fin immédiatement aux «émeutes et à l’anarchie», Trump a déclaré qu’il «recommandait fortement» à chaque gouverneur de l’État de déployer la Garde nationale en nombre suffisant pour «dominer» les rues et arrêter les émeutes.

S’ils ne le font pas, a-t-il ajouté, « je déploierai l’armée des Etats-Unis d’Amérique et je réglerai rapidement le problème pour eux ».

Il a également révélé que les troupes des Etats-Unis d’Amérique «lourdement armées» avaient déjà été envoyées dans les rues de Washington, DC pour «arrêter les émeutes, les pillages, le vandalisme, les agressions et la destruction gratuite de biens».

Les organisateurs de la «terreur», qu’il a décrite comme «Antifa et autres», seront passibles de sanctions pénales sévères, y compris des peines de prison.

Juste avant son apparition, de fortes explosions ont pu être entendues près de la Maison Blanche. Un signal provenant de la manifestation à l’extérieur a montré des policiers montés dispersant des manifestants masqués, alors que des grenades explosives et des gaz lacrymogènes ont explosé.

Bien que les officiers filmés à genoux sur le cou de Floyd jusqu’à sa mort aient été rapidement licenciés et l’un d’eux a été accusé de meurtre, les protestations contre l’incident ont dégénéré en émeutes à Minneapolis mercredi dernier. Ils se sont ensuite propagés à St. Paul, à proximité, puis à 75 autres grandes villes des États-Unis au cours du week-end.

[Il faut reconnaître que des actes de tueries ségrégationnistes et racistes se multipliant contre les Afro-américains à la chaîne sans que le Président Donald Trump (garant de la Constitution) ou tout autre dirigeant des Etats-Unis d’Amérique ne s’émeuvent publiquement, ni ne prennent des mesures fortes pour que cela s’arrête. Tout cet enchaînement d’évènements n’a fait qu’amplifier la colère des manifestants et cet acte barbare est la goutte d’eau qui a débordé du vase et a mis le feu aux poudres. A quoi va-t-on assister à un massacre des manifestants en grande majorité noirs? Jusqu’où les manifestations sont-elles prêtes à aller dans leurs revendications légitimes? Vont-ils avoir peur de l’armée et se calmer ou continuer leur lutte? Pourrait-on assister à un autre génocide aux Etats-Unis d’Amérique dans le cas où les manifestants poursuivraient leur combat visant à faire respecter leurs droits humains?  MIRASTNEWS].

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction et Titre 2 : MIRASTNEWS

Source : RT

Trump mobilise « des milliers et des milliers de soldats lourdement armés, des militaires et des responsables de l’application des lois » pour arrêter les émeutes à Washington

Le président a réitéré qu’il déployait « toutes les ressources fédérales disponibles, civiles et militaires », pour mettre fin à la violence lors des manifestations dans le pays.

Le président des États-Unis d’Amérique, Donald Trump, a annoncé lundi le déploiement massif de l’armée et de la police pour arrêter les émeutes et les pillages en cours, dans le cadre des manifestations contre la mort de George Floyd.

« Je mobilise toutes les ressources fédérales disponibles, civiles et militaires, pour arrêter les émeutes et les pillages, pour mettre fin à la destruction et aux incendies criminels, et pour protéger les droits des Américains respectueux des lois, y compris leurs droits du Deuxième Amendement. », a-t-il affirmé devant les journalistes.

Le président a recommandé aux gouverneurs de « déployer la Garde nationale pour descendre dans la rue ». « Les maires et les gouverneurs doivent établir la présence écrasante des forces de l’ordre jusqu’à ce que la violence soit réprimée », a-t-il réitéré dans ce contexte, ajoutant que « si une ville ou un État refuse de prendre les mesures nécessaires pour défendre la vie et la propriété de ses résidents, alors je déploierai l’armée des Etats-Unis d’Amérique et je réglerai rapidement le problème pour eux. »

En ce qui concerne la capitale du pays, Trump a promis « de prendre des mesures rapides et décisives » pour mettre fin à la violence pendant les manifestations, ajoutant que ce qui s’est passé à Washington la nuit dernière « était une honte totale ».

« En ce moment, j’envoie des milliers et des milliers de soldats lourdement armés, de militaires et d’agents des forces de l’ordre », a-t-il déclaré.

« Ceux qui menacent la vie de personnes et de biens innocents seront détenus, arrêtés et poursuivis dans toute la mesure permise par la loi. Je veux que les organisateurs de cette terreur sachent qu’ils seront passibles de sanctions pénales sévères et de longues peines de prison », a-t-il souligné.

Dans différentes villes américaines Des manifestations massives ont eu lieu après la mort lundi de George Floyd, un Afro-américain de 46 ans, peu de temps après son arrestation pour « fraude en cours ».

George Floyd est décédé à l’hôpital après que le policier Derek Chauvin a posé son genou autour de son cou pendant plus de 8 minutes lors de son arrestation en pleine rue le 25 mai.

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

Trump MARCHE vers l’église Saint-Jean vandalisée alors que la police anti-émeute affronte des manifestants dans la capitale des Etats-Unis d’Amérique (PHOTOS & VIDÉO)

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump parcourt Lafayette Park pour visiter l’église épiscopale St. John’s en face de la Maison Blanche lors des manifestations en cours contre la mort de George Floyd., 1er juin 2020. © REUTERS / Tom Brenner

Le président des Etats-Unis d’Amérique Donald Trump a fait une visite à pied à l’église vandalisée de Saint-Jean dans la capitale nationale, laissant la Maison Blanche entourée d’une foule d’agents des services secrets alors que les troubles liés à la brutalité policière envahissent la ville.

Après une brève déclaration de la Maison Blanche lundi soir appelant à nouveau à la fin des protestations et des émeutes qui ont éclaté dans des dizaines de villes des Etats-Unis d’Amérique, Trump s’est rendu à l’église Saint-Jean près de la Maison Blanche pour une séance photo surprise.

«Nous avons le plus grand pays du monde. Je vais le garder bien et en sécurité», a déclaré le président en posant devant l’église, dimanche soir qui a été vandalisée et endommagée par un incendie au milieu des troubles provoqués par le meurtre par la police d’un homme de Minneapolis la semaine dernière.

Jim Acosta

@Acosta

Trump heading to St John’s church. Asked about clearing out a park for a photo op.

Kristin Fisher

@KristinFisher

I almost can’t believe what I’m seeing. POTUS just walked out the front door of the White House and into Lafayette Square – the epicenter of the DC protests – to visit historic St. John’s Church, which was set on fire last night.

Quelques instants avant la séance de photos, alors que le président s’apprêtait à s’adresser à la nation, des affrontements ont éclaté entre les manifestants et la police anti-émeute dans les rues de DC, voyant des officiers en armure tirant des gaz lacrymogènes et d’autres munitions de contrôle des foules sur un groupe de manifestants, qui ont enfreint désormais le couvre-feu de 19 heures imposé par la ville.

Allie Malloy

@AlliemalCNN

This is what happened on the other side of the White House only 5 minutes before President Trump began remarks in the Rose Garden.

Quelque 1 700 soldats de la Garde nationale ont été déployés dans la ville alors que les troubles continuent, et des informations indiquent que des soldats en service actif et des policiers militaires supplémentaires pourraient être envoyés dans la capitale. Dans sa déclaration à la Maison Blanche, le président a promis d’envoyer «des milliers et des milliers de soldats lourdement armés» et de la police si les émeutes ne se terminaient pas – non seulement dans la capitale mais dans l’une des dizaines de villes où des troubles similaires ont éclaté.

Après quelques minutes à l’extérieur de l’église, Trump est retourné à la Maison Blanche, flanqué d’une foule massive de policiers et de soldats, qui ont nettoyé le parc Lafayette à proximité afin qu’il puisse atteindre l’église sans entrave.

Mark Knoller

@markknoller

Pres returns to the White House from St. John’s, walking through a phalanx of troops and police that cleared Lafayette Park of protestors so he could walk to the church.

[People wear protective face masks during a protest against the death in Minneapolis police custody of George Floyd, in front of a U.S. consulate, in Barcelona, Spain June 1, 2020

Un pays qui discrimine, dont les institutions tuent gratuitement certains de ses citoyens au nom d’une supposée supériorité raciale, n’est pas un grand pays, c’est une nation barbare! Il est inhumain, imprévisible et capable de tous les actes de barbarie contre l’humanité!

George Floyd est mort d’un homicide barbare par «asphyxie»,  selon une nouvelle autopsie indépendante, mains menottées derrière le dos et le genoux du policier assisté par ses collègues, posés sur son cou, en appuyant très fort et jubilant de son exploit.

MIRASTNEWS].

Vous pensez que vos amis seraient intéressés? Partagez cette histoire!

Traduction : MIRASTNEWS

Source : RT

1 Comment on Trump déploie l’armée des Etats-Unis d’Amérique pour rétablir l’ordre à Washington, DC et dit qu’il fera de même partout si les gouvernements locaux échouent

1 Trackback / Pingback

  1. Trump déploie l’armée des Etats-Unis d’Amérique pour rétablir l’ordre à Washing ton, DC et dit qu’il fera de même partout si les gouvernements locaux échouent | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :