A la Une

Les virologues démystifient vigoureusement une nouvelle étude sur les origines du nouveau coronavirus + Notre avis intégré

Cette dernière allégation provient d’une équipe de chercheurs britanniques et norvégiens.

Par Dre Nancy A. Anoruo et Dr. Ayodola Adigun

Dans le dernier développement d’une saga dramatique sur les origines du nouveau coronavirus, les virologues du monde entier ont violemment réfuté une autre affirmation selon laquelle le virus était d’origine humaine.

Cette fois, l’allégation provient d’une équipe de chercheurs de Grande-Bretagne et de Norvège, qui a averti dans un document de recherche que les efforts actuels pour fabriquer un vaccin contre les coronavirus sont susceptibles d’échouer parce que les scientifiques ont fondamentalement mal compris le virus SARS-CoV-2 qui cause le COVID- 19.

Des travailleurs à l’intérieur du laboratoire P4 de Wuhan, capitale de la province chinoise du Hubei, le 23 février 2017. Le laboratoire chinois de biosécurité accusé par de hauts responsables des Etats-Unis d’Amérique d’être à l’origine de la pandémie de coronavirus étudie les maladies les plus dangereuses du monde, avec des chercheurs qui enquêtent sur virus qui vivent dans les chauves-souris.Johannes Eisele / AFP via Getty Images

L’équipe britannique / norvégienne – travaillant également sur un vaccin – a fait valoir que leur approche vaccinale était susceptible de fonctionner là où d’autres efforts existants échoueraient. Ils prétendent que la séquence d’ARN du virus contient des éléments qui semblent artificiels ou insérés artificiellement, et que leur vaccin, Biovacc-19, tiendra compte de ces prétendus éléments.

« Le document est un non-sens », a déclaré Vincent Racaniello, Ph.D., professeur de virologie à l’Université Columbia. « Le manuscrit regorge de données scientifiques incorrectes. »

« Il est absolument impossible à 100% que le SARS-CoV-2 soit fabriqué dans un laboratoire. Les éléments du virus, le SARS-CoV-2, provenaient tous de CoV de type chauve-souris qui circulent dans la nature », a déclaré Racaniello à ABC News.

[S’il s’agit d’une certitude, pourquoi ne recueillent-ils pas un échantillon dans la nature pour fournir la preuve ? Qu’est-ce qui motivent véritablement la certitude d’une probabilité à 100% étant donné que d’autres virologues prouvent l’insertion d’éléments extérieurs comme le VIH ? Attendent-ils que des échantillons soient injectés dans des espèces qu’on relâcherait dans la nature pour étayer leurs preuves ? JDDM – MIRASTNEWS].

PLUS: Des données satellitaires suggèrent que le coronavirus pourrait avoir frappé la Chine plus tôt: des chercheurs

Les chercheurs britanniques et norvégiens, originaires de St. George, de l’Université de Londres et d’Immunor AS, une société de biotechnologie, respectivement, n’ont pas répondu aux demandes répétées de commentaires.

[Lorsqu’on soulève un débat scientifique, il faut accepter le débat et répondre à toute démarche visant à contredire ou à approfondir la vérité sur la question posée.MIRASTNEWS].

Malgré un consensus scientifique écrasant sur le fait que le nouveau coronavirus provient de la nature, diverses affirmations scientifiques et pseudo-scientifiques ont continué à attiser les flammes d’une théorie du complot selon laquelle le virus a été conçu dans un laboratoire chinois.

[Il n’existe aucun consensus sur la question car les démonstrations de ceux qui soutiennent de l’origine animale reposent souvent sur des éléments imprécis dénués de preuves réelles, alors que la partie adverse soulève des hypothèses précises sur la technologie et les méthodes  de génie génétique utilisée en avançant des arguments plus convaincants scientifiquement. JDDM – MIRASTNEWS].

La nouvelle étude anglo-norvégienne a donné une nouvelle tournure à la théorie controversée: la création du vaccin contre le coronavirus échouerait parce que le virus contient plusieurs composants artificiels. Cette équipe de chercheurs a affirmé que son laboratoire pouvait produire un vaccin efficace, car il tiendrait compte de ces composants.

[Si le virus a été manipulé en laboratoire, puisque l’on dit que certains scientifiques ont été corrompus, il n’est pas impossible que cette équipe connaisse les créateurs qui ont manipulé en laboratoire le Coronavirus ayant produit la maladie COVID-19. JDDM – MIRASTNEWS].

Ceux-ci peuvent leur avoir refilé toutes les données nécessaires et suffisantes  pour la connaissance complète de la structuration du virus, ce qui leur permet d’avoir les conditions nécessaires pour la mise au point d’un vaccin. Si tel était le cas, il serait donc des complices utilisés pour brouiller les pistes scientifiques visant à conduire vers la découverte de la vérité.

C’est pour cela, puisqu’il y a débat contradictoire, le monde scientifique doit éclaircir les zones d’ombre. Et pour y arriver, il faudrait que les Etats-Unis d’Amérique, la Grande-Bretagne, la France, l’Australie, le Canada et la Chine ouvrent la voie à une équipe pluridisciplinaire pour une enquête internationale indépendante très poussée sur leurs laboratoires, institutions et organisations associées basés à l’intérieur et à l’extérieur de leurs territoires.MIRASTNEWS].

Cependant, des virologues s’attaquant à COVID qui ont été interrogés par ABC News, ont déclaré que les vaccins déjà dans les études humaines ont indiqué qu’ils sont capables de déclencher la réponse du système immunitaire. Bien qu’il soit encore tôt, des signes positifs indiquent que certaines approches actuelles de développement de vaccins sont susceptibles de fonctionner.

[Là encore, il faudrait confier la mission à une équipe internationale indépendante pour déterminer de la validité et la qualité du produit proposé. Il s’agit d’un contrôle très pointu. Car l’objectif pourrait avoir été de fournir une couverture scientifique fausse pour faire admettre un vaccin réellement nocif pour l’organisme humain.MIRASTNEWS].

L’étude britannique / norvégienne est venue à la suite des commentaires de l’ancien responsable du M16, Sir Richard Dearlove, qui a récemment signalé une autre étude vantant que ce qui était prétendu était une nouvelle preuve que le virus avait été développé dans un laboratoire chinois. Le MI6 est le service de renseignement étranger du gouvernement du Royaume-Uni.

[Il peut tout aussi avoir été développé en même temps dans les autres pays cité ci-dessus, puisque plusieurs souches de Coronavirus ont été détectées dans ces divers pays. JDDM – MIRASTNEWS].

Des experts du monde entier ont réagi rapidement et avec fermeté aux allégations de virus d’origine humaine – avec la science qu’ils ont fournie pour les étayer.

[D’autres ont apporté des éléments concrets que ces soi-disant experts n’ont pas encore pu démonter. En matière de science ce n’est pas le nombre le plus important d’experts qui comptent, mais la qualité des arguments et de la production intellectuelle. JDDM – MIRASTNEWS].

PLUS: La Chine défend sa réponse contre les coronavirus dans un nouveau rapport

« Aucun scientifique ou groupe de scientifiques n’a créé ce virus dans un laboratoire. Cela nécessiterait un aperçu de la pathogenèse [virale] et de l’ingénierie des protéines qui n’existe pas », a déclaré Robert Garry, Ph.D., virologue à l’Université Tulane.

[Cela n’est pas prouvé puisqu’en 2013 selon des chercheurs, la Chine a fait une percée dans le domaine, raison pour laquelle par exemple les Etats-Unis d’Amérique s’y sont intéressés, ont apporté des financements et ont obtenu des échantillons qui leur ont permis en 2015 avec l’Université de Caroline du Nord de faire un autre bond scientifique en créant une espèce artificielle pouvant infecté l’homme avec la technologie «gain de fonction», dont les caractéristiques correspondent exactement au coronavirus SARS-CoV-2 de la maladie COVID-19. JDDM – MIRASTNEWS].

Garry a expliqué qu’une grande partie du matériel génétique du virus qui a provoqué COVID-19 est similaire à celle trouvée dans les virus prélevés sur des animaux, et n’était connue de la science qu’après la pandémie, excluant la possibilité que le virus ait été créé à l’avance dans un laboratoire.

[Les scientifiques qui défendent la thèse contraire n’ont jamais dit que l’ensemble du virus a été créé en laboratoire ; ils ont précisé qu’il s’agissait avec un virus d’origine animale au sein duquel a été inseré des éléments étrangers qui l’ont rendu plus virulent et donné la capacité de passer de l’animal à l’homme. JDDM – MIRASTNEWS].

Le matériel génétique et les modifications génétiques du nouveau coronavirus sont « tout ce que vous attendez d’une évolution naturelle et d’une source animale », a déclaré Amesh Adalja, MD, chercheur en maladies infectieuses et chercheur principal au Johns Hopkins Center for Health Security.

[Dans ce cas, au lieu d’attendre qu’une autre manipulation soit opérée dans la nature, il faut apporter immédiatement la preuve de l’existence dans la nature d’un coronavirus ayant les mêmes caractéristiques que celui décrit par les contradicteurs. Car il n’est pas bon en science d’opérer des certitudes sur du vent, c’est-à-dire des éventualités qui peuvent certes s’avérer être véridiques mais rien n’empêche qu’ellse soient également fausses.MIRASTNEWS].

« Il y a eu plusieurs rumeurs et théories du complot », a-t-il déclaré. « Et je pense que vous en verrez probablement plus. »

[Il est fort probable que dans l’avenir les rapports s’inversent et que cette théorie soit véridique – JDDM – MIRASTNEWS].

Maintenant, de nombreux experts avertissent que des études comme celle anglo-norvégienne sont non seulement trompeuses, mais peuvent également conduire à une dangereuse érosion de la confiance du public dans les institutions scientifiques.

Rupali Limaye, Ph.D., scientifique social et comportemental à l’école de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, a noté que la désinformation COVID-19 brouille les messages des experts pandémiques et crée la méfiance.

« [Tout le monde] n’est pas toujours équipé ou enclin à évaluer la crédibilité ou l’exactitude d’une quelconque information », a déclaré Rasmus Nielsen, Ph.D., professeur de communication politique à l’Université d’Oxford et directeur du Reuters Institute for the Study of Journalisme.

Une image au microscope électronique mise à disposition par les National Institutes of Health des États-Unis d’Amérique en février 2020 montre le nouveau coronavirus SARS-CoV-2, jaune, émergeant de la surface des cellules, rose, cultivé en laboratoire. Également connu sous le nom de 2019-nCoV, le virus provoque COVID-19.NIAID-RML via AP

Avec la méfiance rampante, les gens se tournent souvent vers d’autres points de vente pour trouver des informations, ce qui fait craindre qu’ils ne cessent de croire à un consensus médical bien établi, a averti Nielsen.

Et alors que les scientifiques se précipitent pour trouver un vaccin, une profonde méfiance pourrait freiner davantage les efforts pour contrer la pandémie, 27 % des Américains affirmant qu’il est peu probable qu’ils reçoivent un vaccin contre le coronavirus même s’il était gratuit, selon un récent sondage ABC News / Washington Post.

Le succès dans la lutte contre la pandémie actuelle dépendra largement d’informations précises, de messages unifiés et de la confiance du public, en particulier avec un vaccin à l’horizon. Et tandis que les recherches sur COVID-19 se poursuivent, les virologues disent que les fausses notions sur les vaccins devraient être résolues.

Nancy A. Anoruo, MD, MPH, médecin résident en médecine interne et scientifique en santé publique à l’Université du Massachusetts, et Ayodola Adigun, MD, MS, boursière en psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent à l’Université de Yale, contribuent à ABC News Medical Unité.

Traduction et avis intégré : Jean de Dieu MOSSINGUE

Économiste, Théoricien de la Relativité économique et sociétale, Expert en Analyse stratégique et en Intelligence économique et globale

MIRASTNEWS

Source : abc NEWS

1 Trackback / Pingback

  1. Les virologues démystifient vigoureusement une nouvelle étude sur les origines du nouveau coronavirus + Notre av is intégré | Boycott

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :